Restauration des maquettes de paquebots-poste du Musée de La Poste : coques en stock


Maquette du paque-bot-poste "La Guienne" (collection du Musée de La Poste.

Maquette du paquebot-poste « La Guienne » (collections du Musée de La Poste).

Les restaurations des pièces destinées à être présentées à la réouverture du Musée de La Poste se poursuivent.

Deux modèles réduits de paquebots-poste sont ainsi prêts à reprendre du service.

« Ce sont deux belles maquettes, pas des maquettes dites d’arsenal, qui elles vont beaucoup plus loin dans le détail, mais deux pièces vraiment intéressantes, apprécie Agnès Blossier, restauratrice spécialisée dans le traitement des modèles réduits de bateaux, elles n’appelaient pas de traitement lourd, mais quelques interventions délicates ont cependant été nécessaires. »

Spécialisée dans le traitement de modèles réduits de bateaux, Agnès Blossier vient de restaurer deux maquettes de paquebots-posta appartenant aux collections du Musée de La Poste.

Spécialisée dans le traitement de modèles réduits de bateaux, Agnès Blossier vient de restaurer deux maquettes de paquebots-poste appartenant aux collections du Musée de La Poste.

Pour sa première collaboration avec le Musée de La Poste, la restauratrice s’est ainsi affairée sur des objets symboliques de l’activité postale à « l’international » au XIXe siècle : deux maquettes reproduisant des paquebots-poste qui ont navigué avec à leur bord lettres et colis à destination et en provenance du continent américain et du Royaume-Uni.

L’une comme l’autre fabriquée à l’aide de différents matériaux, bois pour la coque, pièces de métal, tissu pour les voiles, papier pour les pavillons…

C’est La Guienne, copie du « voile et vapeur » ayant notamment assuré dans les années 1860 la liaison Bordeaux-Rio de Janeiro, qui a demandé le plus de travail. « Un de ses mâts était brisé et des manœuvres, c’est à dire des cordages, étaient sectionnées, explique Agnès Blossier, j’ai effectué la réparation et fait en sorte que les gréements concernés paraissent opérants. »

Timbre "La Guienne" émis en 1965 (dessiné et gravé par Robert Cami.

Timbre « La Guienne » émis en 1965 (dessiné et gravé par Robert Cami.

La Guienne avait aussi subi quelques dommages sur sa coque. En particulier au niveau de la peinture. La restauratrice les a circonscrits – sans rien retirer afin de rester au plus près de l’état originel de la maquette – en refixant les parties écaillées et en retouchant les lacunes.

Le second modèle réduit confié à Agnès Blossier, Le Calais-Douvres, est une reproduction d’un autre « voile-vapeur », en activité lui au début du XIXe siècle (comme son nom le laisse supposer, il était affecté à des liaisons transmanche).

Maquette du "Calais-Douvres".

Maquette du « Calais-Douvres ».

« Ainsi que La Guienne, cette maquette avait déjà connu des dépoussiérages mais pas de restauration, poursuit Agnès, il y avait moins d’opérations à effectuer, j’ai surtout procédé – je l’avais aussi fait sur l’autre bateau – à un nettoyage important de sa coque et de ses gréements. »

Les deux navires ont aujourd’hui rejoint leurs réserves, leur port d’attache provisoire. Ils reprendront du service à la réouverture du musée.

Rodolphe Pays

Agnès Blossier travaille pour différent musées. Elle restaure ici le "Ville de Dieppe", une maquette en ivoire issue des collections du Château-Musée de Dieppe.

Agnès Blossier travaille pour différent musées. Elle restaure ici le « Ville de Dieppe », une maquette en ivoire issue des collections du Château-Musée de Dieppe.

Musées, ex-voto, collectionneurs…

Formée à l’école des beaux-arts de Tours, Agnès Blossier s’est spécialisée dans la restauration des objets en trois dimensions, en particulier celle des maquettes de bateaux.

Différentes institutions culturelles, comme le musée de la Marine ou encore celui de Dieppe (qui possède notamment une collection de navires en ivoire), font appel à ses services.

Elle travaille aussi à la restauration d’ex-voto marins (modèles réduits de bateaux suspendus dans des églises) et est régulièrement sollicitée par des collectionneurs privés.

0 Responses to “Restauration des maquettes de paquebots-poste du Musée de La Poste : coques en stock”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 132 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 260,355 visites

%d blogueurs aiment cette page :