Archive pour octobre 2021

1961 : apparition à la télé de carrés blanc et dentelés

Jacqueline Caurat s’est éteinte le 22 mai dernier. En 2019, elle avait raconté sur ce blog son parcours de comédienne, speakerine et surtout journaliste et présentatrice de Télé-Philatélie pendant plus de deux décennies.

Cette année marque le 60ème anniversaire de cette émission, qu’elle avait créée avec son mari Jacques Mancier.

Rappel et hommage…

L’introduction à la télévision du petit carré blanc – un « avertissement » que les plus jeunes (et même les plus tout jeunes) n’ont pas connu… et qui les ferait sans doute largement sourire aujourd’hui – date du 26 mars 1961.

26 mars 1961 : le carré blanc fait son apparition à la télévision.

Quelques semaines auparavant, d’autres petits carrés étaient apparus sur les écrans de la première – et unique à l’époque – chaîne de télévision française. Des petits carrés le plus souvent de couleur – mais on devait alors se contenter de les observer en noir et blanc -, et tous dentelés. On était le 25 janvier 1961, il y a 60 ans. Ces petites « vignettes », c’étaient des timbres-poste. Et l’émission, dont c’était ce jour-là le lancement, s’appelait Télé-Philatélie.

Quelques semaines avant le « carré blanc », des carrés de couleur avaient fait leur entrée sur le petit écran. On était le 25 janvier, et l’aventure Télé-Philatélie démarrait…

Au sommaire de cette première édition de Télé-Philatélie, du « beau monde », et aussi de beaux contenus : une interview du ministre des PTT de l’époque, Michel Maurice-Bokanowski, dans laquelle il dévoilait la programmation philatélique de l’année, des reportages, des sujets sur les récentes émissions de timbres et les expositions y étant consacrées, un entretien avec Jean Cocteau, dessinateur de la nouvelle Marianne

C’est un succès. Même sans les audimats d’aujourd’hui, avec le courrier des lecteurs des magazines télés, à l’appui de micro-trottoirs, on constate alors tout l’intérêt des téléspectateurs. Et aussi celui de beaucoup de gens de télévision. Ce premier numéro de Télé-Philatélie allait être suivi de très nombreux autres.

De 1961 à 1983, Jacqueline Caurat et son mari Jacques Mancier, coproducteur du programme, ont proposé pas moins de 350 émissions consacrées à la philatélie.

Au total, ce seront ainsi pas moins de 350 émissions qui allaient être proposées par Jacqueline Caurat et son mari Jacques Mancier, coproducteur du programme. Une longue série regardée non seulement par les philatélistes, mais aussi par les amateurs d’art ainsi que le « grand public », intéressé par ce que les timbres véhiculent de culture.

D’abord bi-mensuelle, Télé-Philatélie est à l’antenne un vendredi soir sur deux à 18 h 30. Elle devient mensuelle en 1970 et s’intitulera ensuite Philatélie-Club à partir de 1974. Attrait supplémentaire pour les téléspectateurs, toute la richesse picturale et chromatique de ces petits carrés (et rectangles) dentelés apparaît réellement en 1975, lorsque l’émission est désormais diffusée en couleur.

Philatélie-Club continuera ainsi d’informer les téléspectateurs sur l’actualité philatélique jusqu’en 1983. En 22 ans – la plus grande longévité d’une émission spécialisée télévisée -, Télé-Philatélie puis Philatélie-Club auront couvert tout ce qui concerne l’univers des timbres : programmation philatélique, histoire postale, expositions internationales, entretiens avec des artistes, des passionnés, reportages sur les grands collectionneurs, musées postaux, ventes aux enchères…

Télé-Philatélie est devenue Philatélie-Club en 1974, avec toujours aux commandes Jacqueline Caurat et Jacques Mancier.

A l’occasion du 50ème anniversaire de la naissance de Télé-Philatélie, le musée de La Poste avait rendu hommage au travail culturel et pédagogique mené par Jacqueline Caurat tout au long de ces années.

La présentation du cabinet des trésors philatéliques du musée avait pour l’occasion retracé quelques épisodes de cette formidable aventure, symbolisant et résumant tout ce que ces émissions ont apporté de connaissances, d’ouverture sur le monde et d’accompagnement de la créativité.

Désormais, la petit « carré blanc » n’apparaît plus en bas à droite de nos écrans plats. Il a cependant été remplacé par des incrustations qui jouent au fond le même rôle.

Comme le carré blanc, les petites carrés de couleur dentelés ont eux-aussi disparu depuis des années…

Quant aux petits carrés de couleur dentelés, ils ont, eux, totalement disparu du petit écran. Ce que déplorait souvent Jacqueline Caurat. Pour elle, ces vecteurs de savoirs, de pédagogie, ces passerelles entre les générations, auraient encore eu toute leur place à la télévision. Sous d‘autres formes, actualisées, contemporaines, adaptées aux regards d’aujourd’hui…

Pour Jacqueline Caurat, ces vecteurs de savoirs, de pédagogie, ces passerelles entre les générations que sont les timbres, auraient encore eu toute leur place à la télévision…

Y a-t-il des gens de télévision pour y songer ? Ce serait une ouverture originale sur la culture, sur toutes les cultures que le timbre accompagne et illustre depuis près de deux siècles, que d’au moins tenter l’expérience. Et un bel hommage à Jacqueline Caurat…

Rodolphe Pays


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 184 autres abonnés

Nos sujets

Rodolphe Pays

Les archives

Des chiffres

  • 346 520 visites