Archive pour juillet 2015

Nicolas Geraud, directeur de l’Antenne de LCP : « L’ADN citoyen de LCP nous a conduits à donner résonance aux Histoires de Timbres du Musée de La Poste »

arton2127-resp600Histoires de Timbres : des films courts proposés par le Musée de La Poste qui racontent la France, les arts, les sciences…

C’est à voir sur LCP et TV5 Monde.

Nicolas Geraud, le directeur de l’Antenne de LCP, explique son intérêt pour la série et les raisons pour lesquelles durant l’été plusieurs épisodes seront diffusés chaque soir à 20 h 15.

 « Ludique et pédagogique, « Histoires de Timbres » cultive le souvenir. Des personnages célèbres aux grandes inventions en passant par les œuvres d’art, les patrimoines culturels et touristiques, les timbres rappellent et narrent année après année l’Histoire de notre pays. Ils constituent une véritable vitrine de la richesse de nos territoires, de nos valeurs et du patrimoine national.

GERAUD-Nicolas.jpgL’ADN citoyen de LCP nous a naturellement conduits à donner résonance à cette collection de programmes courts hauts en couleur qui retrace au travers de cet objet de notre vie quotidienne qu’est le timbre, les grandes étapes de la construction de notre République.

Le réalisateur de la série Christophe Gaillard nous a proposé de regrouper plusieurs épisodes par modules thématiques : les grandes lois, les inventions, les facteurs, l’histoire de la Poste, la nation représentée, etc…

Enthousiasmés par cette idée, nous donnerons cet été une exposition quotidienne élargie à ces « Histoires de timbres » : ces épisodes associés seront en effet diffusés à compter du 20 juillet à 20h15 du lundi au vendredi.

Et dans le prolongement de cette idée de promotion de notre patrimoine culturel, nous diffuserons chaque dimanche de l’été à 20 h 30 « la carte des festivals » : un député viendra mettre coup de projecteur sur un des festivals de sa circonscription… »

Propos recueillis par Rodolphe Pays

 

547552_10151171401891336_2071545414_nSur LCP, TV5 Monde et le site du musée

Les épisodes d’Histoires de Timbres sont habituellement diffusés de façon aléatoire sur les chaînes LCP et TV5 Monde.

Durant tout l’été, LCP a choisi d’en regrouper plusieurs autour d’un même thème et de les passer – à tv5_monde_fr_be_chcompter du 20 juillet – chaque soir à 20 h 15.

Et pour ceux qui veulent se faire leur propre programmation, l’ensemble des épisodes est disponible via le site internet du Musée de La Poste (http://www.ladressemuseedelaposte.fr/).

Voir aussi : https://ladresseip.wordpress.com/2015/06/24/histoires-de-timbres-des-films-pour-petits-ecrans/

 

 

Pascal Beaudet, maire d’Aubervilliers : « Nous souhaitons mener dans la durée des partenariats semblables à celui qui nous lie au Musée de La Poste »

Pascal Beaudet : "L’idée est d’aiguiser au maximum le désir d’apprendre, de découvrir, d’entretenir la curiosité des plus jeunes mais aussi des séniors. Et le Musée de La Poste nous y aide."

Pascal Beaudet : « L’idée est d’aiguiser au maximum le désir d’apprendre, de découvrir, d’entretenir la curiosité des plus jeunes mais aussi des séniors. Et le Musée de La Poste nous y aide. »

En partenariat avec des institutions spécialisées et des collectivités territoriales, le Musée de La Poste s’investit dans le champ social. Pascal Beaudet, le maire d’Auberviliers, en Seine-Saint-Denis, explique son engagement dans ce domaine et l’intérêt qu’il porte aux actions menées en commun avec le musée. Volet 2.

La commune d’Aubervilliers s’implique en faveur du champ social. Quelle importance accordez-vous aux initiatives menées dans ce domaine ?

Aubervilliers grandit. Plus de 80 000 habitants… Des quartiers anciens en cours de rénovation, des secteurs nouveaux qui s’aménagent. Et la volonté de la Municipalité, c’est de ne laisser personne sur le côté. Tout le monde doit être associé à ce développement économique, social, éducatif et culturel. C’est aussi pour cela que notre ville compte dans la construction de ce que sera la future métropole parisienne.

 

Mesure-t-on déjà la portée du travail ainsi accompli ? 

Ce qui a été fait est considérable. Aubervilliers est une ville jeune, nous voulons voir grand pour ses enfants. Avec les politiques éducatives que la ville développe pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires, les activités de loisirs en direction des enfants et des jeunes, les politiques culturelles et sportives proposées à tous. Autant d’actions souvent adossées à un quotient familial qui permet à toutes les familles de participer suivant leurs moyens.

 

Image de Sébastien Marchal pour le journal L'Humanité.

Image de Sébastien Marchal pour le journal L’Humanité.

Que pensez-vous du soutien et de l’implication dans ce cadre de partenaires tel que le Musée de La Poste ? Qu’en attendez-vous ?

C’est justement dans ce cadre éducatif que nous avons inscrit des partenariats – que nous souhaitons mener dans la durée – semblables à celui qui nous lie au Musée de La Poste. L’idée est d’aiguiser au maximum le désir d’apprendre, de découvrir, d’entretenir la curiosité des plus jeunes mais aussi des séniors.

Dans cette période de crise, la découverte de l’autre, de celui ou de celle qui est différent est essentiel. Le musée nous y aide. Et les services publics locaux des communes sont dans leur rôle quand ils permettent ces échanges.

 

Souhaitez-vous renforcer ce type  de partenariats ?

Oui, car encore une fois, il s’agit d’une action sur le long terme. Le Musée de La Poste raconte en plus une vaste histoire, celle de notre pays et des autres, l’histoire des rencontres entre les citoyens de toutes les nations qui ont souvent eu ce point commun de communiquer par les échanges postaux. La belle aventure des malles-postes continue en quelque sorte !

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Lors de sa séance du 9 juillet, le conseil municipal d’Aubervilliers a approuvé à l’unanimité la convention de partenariat « Champ social » avec le Musée de La Poste.

 

 

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 184 autres abonnés

Nos sujets

Rodolphe Pays

Les archives

Des chiffres

  • 346 520 visites