Archive pour mars 2018

« Aux Ormes, mozartiens ! » : un festival de Musique de chambre proposé dans un splendide relais de Poste de la Vienne

Un festival de Musique de chambre se déroule chaque année au relais de Poste des Ormes, dans le département de la Vienne.

Pour la dixième édition de cette manifestation, une programmation exceptionnelle est proposée.

Un lieu magique auquel le Musée de La Poste s’associe également via des conférences et des expositions.

Le génie précoce de Mozart lui a valu très tôt une grande notoriété. Une renommée qui s’est vite étendue au-delà des frontières de son Autriche natale.

Bien avant l’adolescence, le jeune prodige était ainsi devenu une « star » attendue un peu partout en Europe. Avec sa famille, il se déplaçait de pays en pays afin d’y donner des concerts, de jouer pour des gens de cour, des personnalités…

Pas d’avion ni de train à l’époque pour effectuer ces « tournées », mais le plus souvent des malles-poste. Et des relais de Poste pour faire étape.

C’est dans l’un deux, à Gournay-sur-Aronde, dans l’Oise, qu’il a séjourné avec ses parents et sa sœur aînée Nannerl le 17 novembre 1763.

Venue de Belgique, où Wolfgang – alors âgé de sept ans – avait interprété plusieurs œuvres devant un auditoire choisi, toute la famille se rendait à Paris pour un prestation dédiée à Victoire de France, l’une des filles de Louis XV.

Un siècle et demi plus tard, en 2004, la petite commune de Gournay-sur-Aronde rendait hommage au musicien et à sa sœur en baptisant une de ses allées « Sente Nannerl et Wolfgang Mozart ».

Le relais de Poste des Ormes accueille chaque année un festival de Musique de chambre.

D’autres relais de Poste honorent la mémoire de l’artiste. Comme celui des Ormes-sur-Vienne, au nord de Châtellerault, dans le département de la Vienne.

Un joyau que ce domaine, dont la propriétaire, Anne de Logivière, est une descendante de François Marquet, le dernier maître de poste du relais.

Philippe et Anne de Logivière.

Un joyau partagé. Des visites y sont régulièrement organisées.

Et des concerts donnés chaque année dans le cadre d’un festival de Musique de chambre appelé… Aux Ormes, mozartiens !

Pour la dixième édition de la manifestation, Anne de Logivière et son mari Philippe ont à nouveau fait appel au violoniste et professeur de musique Michel Michalakakos afin d’assurer la direction artistique de l’événement.

Michel Michalakakos, au cente de la photo, lors d’une édition précédente du festival Aux Ormes, mozartiens !

Et la programmation est exceptionnelle. Ainsi que les interprètes.

Au cours des six après-midi et soirées proposés en mai et juillet prochains, le public aura le plaisir d’entendre dans ce lieu magique – et à l’acoustique réellement remarquable – quelques-uns des plus grands compositeurs de Musique de chambres : Arriaga, Schumann, Beethoven, Schubert, Bach, Rossini, Brahms… Et bien sûr Mozart.

Le Musée de La Poste, régulièrement présent au relais de Poste des Ormes à travers des conférences données par ses historiens et des expositions, s’associe à cette belle série de concerts.

Rodolphe Pays

En savoir plus :

http://www.laposteauxchevaux.com/La_Poste_aux_Chevaux/Festivals.html

 

 

La Poste crée de nouvelles vignettes pour une Fête du Timbre placée sous le signe du sport automobile

La Fête du Timbre 2018 se tiendra les 10 et 11 mars.

Comme chaque année, l’événement – relayé dans plus d’une centaine de villes – sera riche en initiatives, ouvert à tous, culturel, ludique…

Une édition placée cette année sous le signe de la route et de la course automobile.

Parmi les plus de 100 villes qui participent cette année à la Fête du Timbre, il en est une pour qui l’événement revêt une saveur particulière. Comme une reconnaissance.

Dieppe, berceau des voitures Alpine, participe à la Fête du Timbre 2018.

Parce que cette fête est placée sous le signe de la route et de la course automobile. Parce que l’affiche officielle et les timbres émis pour l’occasion sont notamment illustrés de voitures Alpine Renault. Et que c’est à Dieppe, sur la côte normande, que cette marque automobile sportive est née.

Et qu’elle continue d’exister à travers deux implantations locales : le garage « historique » Jean Rédélé, le fondateur d’Alpine, et l’usine Renault Alpine.

Timbre « Alpine Renault A 110 », création François Bruère (d’après photo Renault/Communication), gravure Claude Jumelet.

Illustré de la mythique Alpine Renault A 110, un des deux timbres réalisés pour cette Fête du Timbre désormais octogénaire (la première édition s’était déroulée en 1938) symbolise en particulier l’épopée sportive et industrielle de la ville et du constructeur. Des constructeurs.

D’abord Jean Rédélé, qui au milieu des années 1950 conçoit et pilote des bolides aux performances remarquables (il créera la marque « Alpine » en raison du plaisir qu’il avait à conduire ses premières voitures de rallye et à connaître le succès avec elles dans les Alpes).

Et Renault – régie nationale à l’époque -, qui s’est associé à Alpine en 1965. Avant d’en prendre le contrôle quelques années plus tard, ce qui provoquera le départ de Jean Rédélé en 1978.

Mais il n’y aura pas que des timbres pour raconter l’histoire de cette saga motorisée française.

Phil@poste a aussi décidé de montrer de « vraies » Alpine Renault. Toujours dans le cadre de cette Fête du Timbre, l’opérateur philatélique de La Poste a en effet décidé d’exposer un certain nombre de ces voitures qui ont marqué (et marquent encore, la nouvelle Alpine Renault A 110 a été présentée au salon de Genève il y a quelques mois) leur époque.

Des cartes et des enveloppes créées par Alain Bouldouyre seront également disponibles pendant la Fête du Timbre.

Et surtout démontré le savoir-faire, la qualité, l’esthétique propre et les performances de l’industrie automobile sportive française.

Une douzaine d’Alpine et Alpine Renault sorties entre 1955 et les années 1990 sera ainsi présentée le 14 mars à Boulazac, près de Périgueux, dans l’enceinte de l’imprimerie Phil@poste.

Des véhicules amenés pour la circonstance par des passionnés de sport automobile et de mécanique.

Autre timbre émis pour la Fête du Timbre, « Renault Maxi 5 Turbo », création François Bruère (d’après photo Renault/Communication), mise en page Bruno Ghiringhelli.

La Fête du Timbre battra aussi son plein partout en France.

Organisée par la Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP), elle proposera dans la centaine de villes participantes jeux, animations, ateliers pour tous, stands, expositions, rencontres…

Et bien sûr aussi des bureaux de poste temporaires, « souvenirs » philatéliques, enveloppes « premier jour », entier postal…

Bonne route à la Fête du Timbre 2018. Qu’elle se déroule à Dieppe comme dans toutes les autres villes mobilisées pour l’événement.

Rodolphe Pays

Organisée par la Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP), la Fête du Timbre se déroule les 10 et 11 mars prochains.

Un événement soutenu par La Poste et l’Adphile.

En savoir plus : https://www.ffap.net/Evenements/fdt.php?a=2018&t=0

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 184 autres abonnés

Nos sujets

Rodolphe Pays

Les archives

Des chiffres

  • 346 520 visites