Archive pour février 2015

Jeu/test, ateliers… : le Musée de La Poste se mobilise pour la semaine de la langue française et de la francophonie

slff15-afficheLe musée participe à nouveau à la Semaine de la langue française et de la francophonie, qui s’ouvrira cette année le 14 mars. En animant notamment des ateliers de mail art. En attendant, un test « Parlez-vous français… » est en ligne sur la page Facebook du musée. A vous de jouer…

Etes-vous franco-franglais, franco-latiniste, franco-cosmo, franco-djeune… ? Pour le savoir, rien de plus simple, il suffit de se connecter sur la page Facebook du Musée de La Poste et de faire le test « Parlez-vous français un peu, beaucoup, à la folie… ».

francofranglaisUn jeu proposé dans la perspective de la Semaine de la langue française et de la francophonie – manifestation qui se déroule cette année du 14 au 22 mars – à laquelle le musée s’associe une nouvelle fois.

4539En répondant à une dizaine de questions, les participants sauront, selon qu’ils sont réticents à l’emploi d’anglicismes, désireux d’apprendre de nouvelles langues, instruits de la présence de mots d’origine étrangère dans le français, amusés ou fâchés de l’usage de certains vocables… , s’ils sont plutôt traditionnels, classiques, branchés, britanno-américanisés, ouvertement cosmopolites…

visu-600-250Lancé le 16 février dernier, ce jeu, conçu par la délégation générale à la langue française et aux langues francophones (qui dépend du ministère de la culture et de la communication), se déroulera jusqu’au 22 mars.

Lors de la Semaine de la langue française, l’équipe « champ social » du musée sera par ailleurs présente au ministère de la culture et de la communication. Elle y organisera chaque jour un atelier de mail art à destination de ses collaborateurs et visiteurs.

Rodolphe Pays

Page Facebook du musée : https://www.facebook.com/pages/LAdresse-Mus%C3%A9e-de-La-Poste/149860099227

Semaine de la langue française et de la francophonie, du 14 au 22 mars. En savoir plus : http://www.dismoidixmots.culture.fr/semainelanguefrancaise/accueil

 

dis_moi_2015_couv_330741.86Dis-moi dix mots

L’opération « Dis-moi dix mots », menée parallèlement à la Semaine de la langue française et de la francophonie, vise à favoriser l’usage du français. Les responsables du musée en charge du champ social s’y associent régulièrement. En particulier en proposant, en partenariat avec des Groupements d’établissements publics locaux d’enseignement (GRETA), des actions de familiarisation au français. Comme la semaine dernière à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, où une vingtaine de personnes a participé à un atelier liant mots et dessins.

Contact « champ social » au Musée de La Poste : Noémie Boudet (01 42 79 23 05 ou noemie.boudet@laposte.fr).

 

Publicités

J – 15 : le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste en montage de l’exposition « Mémoires Gravées »

Photos Thierry Debonnaire/Musée de La Poste

Photos Thierry Debonnaire/Musée de La Poste

Dans deux semaines, l’exposition Mémoires Gravées ouvrira ses portes. Les équipes du Musée Leclerc-Jean Moulin et du Musée de La Poste s’activent pour en achever le montage.

L’exposition Mémoires Gravées, proposée en partenariat par le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste, se déroulera de mars à novembre. Consacré à la seconde guerre mondiale, l’accrochage, qui se tiendra au Musée Leclerc-Jean Moulin, est en cours de montage.

Il évoquera les différentes dimensions du conflit (Vichy, la déportation, la résistance, la libération… ) à travers les émissions philatéliques – et en particulier les dessins originaux des artistes sollicités pour créer ces timbres – rappelant cette période.

Photo Thierry Debonnaire/Musée de La Poste

Photo Thierry Debonnaire/Musée de La Poste

Le panorama des timbres français, qui n’avait plus été présenté depuis la fermeture l’an dernier pour rénovation du Musée de La Poste, sera remonté à l’occasion de cette exposition.

Parmi les 5000 timbres de cette fresque philatélique, les visiteurs pourront notamment retrouver tous les timbres émis sur la seconde guerre mondiale. Rendez-vous au Musée Leclerc-Jean Moulin dans quinze jours…

Rodolphe Pays

arton2312-resp600« Mémoires Gravées », du 12 mars au 8 novembre, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème (tél. 01 40 64 39 44).

En savoir plus sur le Musée Leclerc-Jean Moulin : http://www.museeleclercmoulin.paris.fr

 

Exposition « Mémoires Gravées » : interview de Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée Leclerc-Jean Moulin

arton2312-resp600La deuxième guerre mondiale vue à travers les timbres : c’est l’exposition que présentent à partir de début mars le Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin et le Musée de La Poste.

Christine Levisse-Touzé, directrice du Musée Leclerc-Jean Moulin, dévoile le contenu de l’accrochage et évoque comment les équipes des deux musées ont travaillé en partenariat.

 

 

Le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste se sont associés pour proposer cette exposition sur la guerre 39-45. Comment est née l’idée du projet ?

photoNos deux musées entretiennent depuis des années des relations étroites. Nos expertises historiques communes et l’apport scientifique du Musée de La Poste nous ont ainsi conduits à travailler ensemble à plusieurs reprises. Cette proximité et cette complémentarité se sont par exemple concrétisées par un prêt du Musée de La Poste dans le cadre d’une exposition temporaire que nous avions organisée en 2011 sur le thème « L’Outre-Mer français dans la guerre 39-45 ».

Le panorama des timbres-poste français sera présenté au Musée Leclerc-Jean Moulin à l'occasion de l'exposition "Mémoires Gravées".

Le panorama des timbres-poste français sera présenté au Musée Leclerc-Jean Moulin à l’occasion de l’exposition « Mémoires Gravées ».

Et c’est lorsque nous avons récemment envisagé de monter chez nous le panorama des timbres français du Musée de La Poste, qui en raison de travaux de rénovation ne le présente plus, que l’idée de cette exposition a fait son chemin. Parmi les 5000 timbres du panorama, il y en a un certain nombre qui évoque la guerre 39-45. Nous avons alors souhaité montrer les dessins originaux de ces timbres accompagnés d’informations autour des thèmes qu’ils abordent…

 

La deuxième guerre mondiale est habituellement racontée à l’aide de documents d’époque – photos, films, affiches… Qu’apporte la philatélie ?

D’abord, cela révèle une chose que le public n’imagine pas toujours : le timbre n’est pas seulement un objet de mémoire, mais il est aussi une marque du pouvoir régalien. Et cette exposition historico-philatélique relate bien comment la guerre a été un enjeu de souveraineté. Les timbres « Pétain » officiels comme les faux réalisés au profit de la Résistance en sont un exemple frappant.

largethumb1325514923marianne_de_Tout comme le timbre dit « Marianne de Londres », conçu en 1941 à la demande du général de Gaulle et utilisé en France dès septembre 1944. Ou encore la manière dont via les timbres on a honoré après la guerre de Gaulle, Leclerc ou Jean Moulin ou dévoilé les lieux de déportation.

Les choix esthétiques des artistes sollicités ne sont pas neutres non plus. Souvent figuratifs, ils contribuent aussi à donner des clefs de compréhension, à porter des regards singuliers, à aborder certains aspects des personnalités et des environnements liés au conflit.

 

Comment s’est passée la collaboration entre les deux musées ?

Nous avons véritablement travaillé en partenariat, ce qui a été déterminant pour mener à bien ce projet. Chacun a ainsi apporté sa marque, son savoir-faire. Cela a été du début à la fin une réelle coproduction. Tout à fait logiquement, concernant la connaissance historique de la période, c’est notre musée qui a pris davantage la main, et pour tout ce qui concerne l’expertise scientifique et artistique, c’est plutôt le Musée de La Poste qui a été à la manœuvre.

Pour ce qui est des textes des cartels, des biographies et de tous les supports créés dans le cadre de l’exposition, si la rédaction nous est assez largement revenue, de nombreux allers-retours entre nos équipes ont réellement fait de ces documents une réalisation commune.

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Unknownlogovert« Mémoires Gravées », du 12 mars au 8 novembre, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème (tél. 01 40 64 39 44).

 

 

 

 

Avec la Fondation La Poste, le Prix Sévigné 2014 couronne la correspondance entre Franz Liszt et Richard Wagner

0018Créé en 1996, le Prix Sévigné récompense chaque année la publication d’une correspondance inédite ou augmentée. L’édition 2014, toujours soutenue par la Fondation La Poste, couronne un ouvrage qui réunit quarante ans de relations épistolaires entre Franz Liszt et Richard Wagner.

C’est le dernier prix de la saison littéraire. Mais par la date seulement. Aux rangs des récompenses attribuées, le Prix Sévigné, soutenu par la Fondation La Poste, figurerait plutôt parmi les premiers. L’édition 2014 couronne ainsi la correspondance entretenue plus de quarante ans durant par Franz Liszt et Richard Wagner.

Une correspondance que l’éditeur Gallimard avait déjà publiée en 1943. Revue et augmentée par Danielle Buschinger, la nouvelle édition ainsi primée est également présentée et annotée par l’éditeur, essayiste et producteur de radio Georges Liébert.

IMG_2822Comme chaque année, le Prix a été remis au siège du Groupe La Poste. La cérémonie s’est déroulée jeudi 12 février en présence notamment d’Anne de Lacretelle, Présidente-Fondatrice du Prix Sévigné, et de Philippe Wahl, Président de La Poste. La plupart des membres du jury y a également assisté ainsi qu’une assemblée nombreuse de personnalités du monde des lettres.

« Cette correspondance entre les deux musiciens montre une amitié qui naît, évolue, se renforce, a indiqué Georges Liébert, elle éclaire aussi des caractères quasi asymétriques, le volcanique Wagner et le mesuré et généreux Liszt. »

Deux autres ouvrages également soutenus par la Fondation La Poste étaient en lice pour ce prix : Romain Rolland et Stefan Zweig, correspondance 1910-1919 et Winston et Clementine Churchill, conversations intimes 1908-1964. Bonnes lectures.

Rodolphe Pays

 0018« Franz Liszt et Richard Wagner, correspondance » (Editions Gallimard).

 

 

 

9782226254719m « Romain Rolland et Stefan Zweig, correspondance 1910-1919 » (Editions Albin Michel).

 

 

 

9791021000872« Winston et Clementine Churchill, conversations intimes 1908-1964 » (Editions Tallandier).

 

 

 

Pour en savoir (beaucoup) plus sur ces ouvrages et la Fondation La Poste : http://www.fondationlaposte.org/article.php3?id_article=1531

Le blog se met au vert (ou plutôt au blanc), à dans quelques jours…

 

 

Carnet de timbres « Bonne Etoile » : à vos marques, prêt, grattez…

timbre-a-gratter-la-posteIl fallait y penser, La Poste l’a fait : depuis le 2 février, des timbres « à gratter » sont disponibles dans les bureaux de poste. Et en plus, on peut aussi les utiliser pour affranchir du courrier…

Il y a eu les ronds, les ovales, ceux en forme de cœur, transparents, aux senteurs de chocolat, en « argent »… Les puristes n’apprécient pas toujours, mais il faut en convenir, en matière de timbres La Poste ne rechigne pas à innover. Dernière trouvaille en date : le timbre à gratter.

La-Poste-lance-deux-carnets-de-timbres-collectors-a-gratter_referenceUne offre qui associe affranchissement traditionnel et jeu. Elle se décline sous la forme d’un carnet collector « porte-bonheur » de 6 timbres autocollant à validité permanente. Cinq d’entre eux se rapportent ainsi à la chance, au vœu, au bonheur, à la surprise et à la bonne étoile. Et le 6ème permet à l’expéditeur ou au destinataire de participer à un jeu de grattage. Une véritable première philatélique.

Avec l’ongle ou une pièce de monnaie, on découvre sur le timbre à jouer un code à saisir sur internet. Il y a plus de 900 cadeaux à gagner. Des casques audio, tablettes, vélos pliants, smartboxes… Plus trois cerises sur le g(r)âteau : des tirages au sort – les 2 avril, 2 juin et 2 août – désigneront d’autres gagnants, qui se verront alors attribuer iPhone 6, écran 3D, voyage… A vous de jouer. Pour augmenter ses chances, vendredi par exemple, le 13…

Rodolphe Pays

timbre_gratterCarnet collector « Bonne étoile », auteur Stéphane Humbert-Basset, mise en page Sylvie Patte et Tanguy Besset, impression mixte offset et sérigraphie, émis le 2 février, 6,80 €. Jeu à gratter proposé jusqu’au 31 juillet.

 

vendredi-13-300x244Vendredi 13

Il y a ceux qui en souffrent – ils sont les plus nombreux – et ceux qui n’en souffrent pas. La paraskevidékatriaphobie, la peur irraisonnée des vendredi 13, ne désarme pas. On croit souvent que sa rareté est pour partie cause de son « influence ». A tort de toute façon, pas plus de vendredi 13 en effet que de lundi 5 ou de dimanche 23.

Jour de malheur, jour de bonheur, les superstitions ont diverses origines. Scandinaves, grecques, bibliques… Pour ceux qui prennent le vendredi 13 du bon côté, il y a sûrement quelque chose à gratter du côté du carnet de timbres « Bonne étoile » que vient de lancer La Poste…

« Mallettes », conférences, ateliers… : à destination des scolaires et des seniors, toutes les animations permanentes du Musée de La Poste

Les animations permanentes du Musée de La Poste s’adressent en particulier aux scolaires et aux seniors. Détail de l’offre.

Pour les scolaires

Les bottes de postillon figurent parmi les objets présentés dans les établissements scolaires dans le cadre des animations hors les murs du Musée de La Poste.

Les bottes de postillon figurent parmi les objets présentés dans les établissements scolaires lors des animations hors les murs du Musée de La Poste.

Les Mallettes pédagogiques du Musée de La Poste ont été spécialement conçues à l’intention des publics scolaires. Leur principe : un animateur se rend dans l’école ou le collège muni de la mallette choisie par l’enseignant demandeur et, durant 1 h 30, raconte, illustre, échange…

  • Le Musée imaginaire : l’histoire de l’art évoquée à travers la philatélie. Pour les CE2, CM1 et CM2.
  • Du Messager au Facteur : l’histoire de la Poste racontée via l’objet (bottes de postillon… ). Pour les CE2, CM1 et CM2.
  • Mail Art : l’histoire de l’enveloppe et du Mail Art expliquée et illustrée (suivie d’un atelier). Du CP à la 5ème.

 Info/réservation : 01 42 79 24 24 ou reservation.dnmp@laposte.fr

 

Pour les seniors

monf4A destination des résidents de maisons de retraite et des membres de clubs senior, la conférence Quelle belle invention que La Post est toujours très demandée. Elle retrace – images et objets à l’appui – la longue saga postale, des chevaucheurs du roi aux héros de l’Aéropostale.

IMG_2558Autre animation à destination des seniors, La Poste à travers chants. Un véritable récital donné à tour de rôle par Nicolas Francart et Crystel Galli, deux chanteurs-musiciens-acteurs qui revisitent la chanson française évoquant la Poste, la lettre, les cartes postales, l’amour, les voyages…

 Info/réservation : 01 42 79 23 91 ou marie.deswarte@laposte.fr

 

Animations «  durables »

krajcbergblogLe Musée de La Poste propose également 3 animations pour les scolaires à l’espace Krajcberg. D’une durée d’1 h 30, elles sont liées au développement durable (cher au plasticien Frans Krajcberg, qui a longtemps occupé le lieu).

  • Voyage conté, de la Pologne (où Krajcberg est né) à l’Amazonie. Pour les GS, CP et CE 1.
  • L’arbre dans tous ses états : atelier de mail art sur le thème de l’arbre. Du CP au collège.
  • Ma maison dans les arbres : les enfants dessinent une maison dans les arbres et créent un tableau. Du CP au CE2.

Espace Krajcberg, 21 avenue du Maine, Paris 14ème. Pour en savoir plus : http://www.ladressemuseedelaposte.fr/Scolaires

 

Les soldes de la boutique du Musée de La Poste, c’est jusqu’au 17 février

imagesLes soldes de la boutique du musée de La Poste se poursuivent jusqu’au 17 février. Avec les mêmes remises – conséquentes – sur l’ensemble des références…

Encore 10 jours. Ou plutôt désormais, seulement 10 jours… pour profiter des soldes de la boutique du Musée de La Poste. « Ce ne sont pas des remises à géométrie variable que nous proposons à nos clients, indique Bruno Pattou, le directeur commercial du musée, nous avons choisi de faire moins 30 % sur extboutl’ensemble des références. » A l’exception des livres et des timbres, dont les prix sont règlementés, toute l’offre est ainsi logée à la même – bonne – enseigne.

Les objets dérivés des collections par exemple, figurines postales, modèles réduits de véhicules postaux… La gamme des produits d’écriture, coffrets « stylo », carnets, calepins… Des albums de timbres aussi, pour toutes les collections, de celles des débutants à celles des plus chevronnés… Sans oublier la sélection de cartes en tous genres – heureux événement, anniversaire, fête… – traditionnellement mises à la disposition de la clientèle. Et bien d’autres articles, liés aux expositions, de décoration…

« Même s’ils ne sont pas soldés, il y a notamment deux ouvrages à signaler qui ont déjà obtenu les faveurs du public, poursuit Bruno Pattou, le livre de mail art de Laurent Rousseau et celui de dessins sur le thème du travail d’Antoine Chereau. » A voir parmi les nombreuses autres éditions présentées…

Les soldes de la boutique du Musée de La Poste, c’est jusqu’au 17 février. Plus que 10 jours…

Rodolphe Pays

Les soldes de la boutique du Musée de La Poste, jusqu’à mardi 17 février, 21 avenue du Maine, Paris 15ème. Ouvert du lundi au vendredi, de 10 h à 18 h (tél. : 01 53 71 98 49).

Unknown« Encore un petit effort », dessins d’Antoine Chereau, 92 pages, chez Pixel Fever Editions, prix public 23 €. Commande en ligne : http://www.buy-a-chereau.com/

 

 

35 ans de mail art– « 35 ans de mail art », de Laurent Rousseau, 22 €.

 

 

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 280,436 visites