Archive for the 'J.-L. Foulquier – Gueules de nuit' Category

Jean-Louis Foulquier… et La Poste vue par… l’école Camondo

Élèves de seconde dans un lycée de l’est parisien, elles étaient venues à l’initiative de leur professeur d’arts plastiques voir l’expo Jean-Louis Foulquier, Gueules de nuit. « On a aimé ses tableaux, leurs couleurs leur ambiance, raconte Chloé, mais on a également eu l’occasion de passer dans une salle où sont présentés des travaux réalisés par des élèves de l’école Camondo, ça aussi c’était super ». Clémence a elle aussi été conquise par cette autre expo : « Ils ont travaillé sur l’écriture contemporaine, celle que l’on pratique tous les jours sur internet et sur nos portables, détaille-t-elle, il y a une traduction en langue sms d’une lettre d’Arthur Rimbaud, des explications sur les émoticônes, c’est plein de recherche, c’est vraiment bien. » Pour profiter de cette présentation, il ne faut plus tarder, c’est jusqu’au 10 avril. Et Jean-Louis Foulquier jusqu’au 15 mai.

Camondo lors du vernissage © Photo L. Albaret, L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste

Jean-Louis Foulquier à l’Adresse… et au théâtre !

Jean-Louis Foulquier, en exposition depuis le 8 mars à l’Adresse Musée de La Poste… sera aussi sur scène à Paris, au Théâtre du Rond-Point, dans « La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules », de Philippe Delerm, mise en scène Marc Rivière, avec la violoncelle Maëva Le Berre. Les représentations commencent le 12 mars et dureront jusqu’au 3 avril, relâche les lundis. Le sujet est directement tiré du livre de Philippe Delerm : Les petites choses, détails infimes, plaisirs discrets qui font le sel de la vie.
Jean-Louis Foulquier en répétition © Photo Franck Moreau
Le site du Théâtre du Rond-Point et un interview de Jean-Louis Foulquier ici

Jean-Louis Foulquier en exposition

C’est fait ! Jean-Louis Foulquier, l’homme des Francofolies que l’on ne présente plus, est en exposition à l’Adresse Musée de La Poste. Une première exposition qui en appellera d’autres, n’en doutons pas. Plus d’une cinquantaine d’oeuvres – dont un certain nombre réalisées sur des sacs postaux – sont exposées dans les salles d’exposition du musée, ensemble visible du public dès le 8 mars – le vernissage sur invitation aura lieu le même jour en soirée. Le montage s’est achevé ces derniers jours… en présence de Jean-Louis Foulquier qui a visité l’exposition le 2 mars dernier, en compagnie du commissaire d’exposition Christian Montet et de la directrice Christiane Moutel. Des photos de ses tableaux sont visibles sur notre compte Flickr.

Jean-Louis Foulquier au musée le 2 mars © photo L. Albaret, l’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste

Jean-Louis Foulquier à la bonne Adresse

L’Adresse Musée de La Poste présente l’exposition « Jean-Louis Foulquier peintre – Gueules de nuit » du 8 mars au 15 mai 2010. Homme de radio, comédien, créateur des célèbres Francofolies de La Rochelle, Jean-Louis Foulquier est également… peintre. Dans l’exposition Jean-Louis Foulquier peintre – Gueules de nuit, une quarantaine d’œuvres permettent aux visiteurs d’entrer dans l’univers pictural de Jean-Louis Foulquier et découvrir un autre de ses talents.

Ses sujets d’inspiration, des personnages croisés au cours de ses nuits vagabondes. Le résultat, une galerie de portraits aux couleurs vives, franches, acides, peints à la brosse dans un style expressionniste, peut-être un peu à la manière de Kirchner. Des visages, ou plutôt des gueules, aux traits vigoureux, aux regards fixes, parfois sereins, parfois tourmentés, des femmes, des hommes, tout un monde de la nuit que l’artiste fait revivre. Depuis peu, Jean-Louis Foulquier a abandonné la toile classique pour un support plus inattendu : le sac postal.


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 139 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 271,262 visites