Eric Laugérias était hier soir au Studio Raspail avec la Fondation La Poste


Eric Laugérias campe James Ensor, artiste reconnu tardivement, fantasque au point de cesser de peindre pour se consacrer à la musique lorsque son talent sera enfin largement apprécié.

La Fondation La Poste soutient depuis des années le festival de la correspondance de Grignan.

Entre deux éditions de cette manifestation, une soirée théâtrale autour des échanges épistolaires du peintre belge James Ensor et de sa compatriote Emma Lambotte s’est déroulée hier soir à Paris au Studio Raspail.

Prolongement de l’édition 2018 du festival de la correspondance de Grignan… Avant-première de celle qui se profile déjà, en juillet… Un peu des deux. En tout cas, un bel intermède donné hier soir au Studio Raspail, à Paris.

Sur les planches de cette attachante petite salle située au cœur du quartier Montparnasse, le comédien Eric Laugérias reprenait la lecture donnée l’an dernier à Grignan de la correspondance du peintre belge James Ensor avec sa compatriote poétesse et chroniqueuse Emma Lambotte.

Les courriers de celle-ci sont évoqués, cités, comme suggérés en filigrane pour mieux faire surgir la douceur où la fureur de son correspondant.

Douceur des propos du peintre à l’égard d’Emma, propos amicalo-amoureux, policés, distingués…

On s’enquiert de la santé de la maman malade, on s’inquiète de ne plus avoir de nouvelles, on salue respectueusement le mari, on travaille aussi d’arrache-pied pour créer une œuvre dont on espère qu’elle sera appréciée…

L’édition 2019 du festival de la correspondance de Grignan se tiendra du 2 au 6 juillet autour du thème « Les années 1950 en France ».

Fureur et emportement face aux collègues que l’on méprise, aux gens du milieu dévoyés, ignorants, pleutres, malhonnêtes…

Ensor crache son ressentiment, avec esprit, talent littéraire, humour…

Formules grinçantes, assassines, définitives. Mais brutalité formulée avec l’élégance du dandy qu’Ensor n’a jamais cessé d’être…

Eric Laugérias campe cet artiste reconnu tardivement, fantasque au point de cesser de peindre pour se consacrer à la musique lorsque son talent sera enfin largement salué.

Une belle soirée pour donner envie de se rendre en juillet dans la Drôme provençale – avec la Fondation La Poste – pour la 24ème édition du festival de la correspondance de Grignan.

Rodolphe Pays

(photos Thierry Debonnaire)

En savoir plus :

http://www.grignan-festivalcorrespondance.com/

www.fondationlaposte.org

 

Publicités

0 Responses to “Eric Laugérias était hier soir au Studio Raspail avec la Fondation La Poste”



  1. Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 164 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 314 511 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :