Les « enveloppes » de Christian Debout parlent d’amour, rendent hommage, éloignent l’oubli…


Christian Debout et « L’enveloppe blanche » (photo Tiphaine).

Christian Debout crée depuis longtemps des tableaux et des sculptures reproduisant des versos d’enveloppes.

Il a exposé certaines de ces œuvres au Musée de La Poste il y a quelques années.

Et deux d’entre elles figureront au sein des collections à la réouverture du musée.

Les sources de l’intérêt jamais démenti de Christian Debout pour les enveloppes remontent à loin.

Enfant, il avait vu son père collectionner les timbres, conserver des lettres… L’attirance vers ces feuilles de papier savamment pliées, porteuses et gardiennes de messages mystérieux, sans doute inconsciemment pointait déjà.

C’est au cours d’un séjour aux Cyclades que Christian Debout, alors étudiant aux Beaux-arts, observe la proximité géométrique des « idoles » cycladiques et des enveloppes traditionnelles.

Mais c’est un peu plus tard, lors d’un séjour sur les îles Cyclades que tout s’est déclenché.

Le jeune étudiant aux Beaux-arts y découvre alors les « idoles » de la civilisation cycladique. Les visages stylisés de ces statues datant de 5000 ans, leurs bras croisés à l’identique le fascinent…

Ces lignes simples, géométriques, symétriques qui se rejoignent l’interpellent : l’analogie avec le verso des enveloppes traditionnelles lui saute aux yeux.

A la forme, s’ajoute aussi le fond. S’agrège en effet à cette révélation esthétique le fait que sa femme, argentine, vit à ce moment-là de l’autre côté de l’Atlantique.

« Pas de portable, d’internet, de moyens immédiats de communication à l’époque, le seul lien c’était le courrier, rappelle Christian Debout, les lettres que nous échangions, parfois longues à parvenir, étaient précieuses, vitales, et l’arrivée d’une enveloppe tant attendue un enchantement. »

« L’enveloppe rouge », une huile sur toile de la première période des « enveloppes » (1979-1981) de l’artiste.

C’est la fin des années 1970, démarre alors chez le jeune artiste une période créative largement consacrée à ces pourvoyeuses de nouvelles. Il peint ainsi une série de toiles – des petits puis des grands formats – reproduisant des versos d’enveloppes.

Pour la plupart des monochromes aux couleurs vives (« Pour que les teintes continuent de flamber, j’utilisais notamment des pigments broyés à l’huile »).

Le sculpteur César, dont il est alors l’assistant, apprécie ce travail et l’encourage. « Il m’a même dit un jour qu’il regrettait un peu de ne pas avoir eu l’idée de concevoir ces enveloppes », sourit Christian.

Ces œuvres sont exposées, reçoivent un bel accueil.

A gauche, les coupes gagnées par le père de Christian Debout dans des compétitions d’athlétisme se sont transformées en enveloppe (« Une manière de rendre hommage »).

Et Christian Debout passe à autre chose, poursuit son parcours artistique. Travaille aussi pour le théâtre, le cinéma. Mais les enveloppes ne disparaissent pas pour autant de sa tête.

Vers les années 2000, il s’y remet. En peint de nouvelles. Et décide aussi d’en faire à partir d’objets de toutes sortes. Mais tout en respectant son postulat de départ : figurer le verso (« Le seul côté intéressant, original, l’ouverture et la fermeture… »).

Métal, bois, rideaux, végétaux… , tout concourt à cette nouvelle frénésie d’enveloppes. Les coupes gagnées par son père dans des compétitions d’athlétisme (« Je n’aime pas les trophées, mais c’était une manière de lui rendre hommage »), les boutons de sa mère couturière (« Je ne voulais pas les jeter, ils ont un autre usage, mais c’est aussi une pensée pour elle), des fers à béton, une pelle du jardin…

Tiphaine, artiste peintre (auteure d’une série de tableaux sur les rois de France) et son mari Christian Debout.

Christian Debout continue aujourd’hui encore d’en créer, les expose, les vend…

Et deux de ses œuvres figureront dans les salles des collections à la réouverture – désormais très prochaine – du Musée de La Poste.

Rodolphe Pays

En savoir plus sur Christian Debout : http://www.editiontiphaine.net/spip/article.php?id_article=448

 

Publicités

0 Responses to “Les « enveloppes » de Christian Debout parlent d’amour, rendent hommage, éloignent l’oubli…”



  1. Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 164 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 314 520 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :