Un timbre rend hommage à Louise de Vilmorin


Ecrivain, femme passionnée, Louise de Vilmorin s’est éteinte il y aura un demi-siècle cette année.

La Poste lui rend hommage en émettant un timbre à son effigie.

Descendante d’une longue lignée de botanistes et grainetiers installée au sud de Paris, Louise de Vilmorin (1902-1969) a démontré sa vie entière qu’elle était elle-aussi attachée aux racines.

Pas tant celles des carottes, du cerfeuil ou encore du céleri dont sa famille faisait le commerce mais davantage du lieu historique où celui-ci s’exerçait, Verrières-le-Buisson.

Toute sa vie, Louise de Vilmorin est restée fidèle au domaine familial de Verrières-le-Buisson.

Née dans ce village où les Vilmorin vivaient et travaillaient depuis plus de deux siècles, Louise a grandi dans le château familial entourée de sa sœur et de ses quatre frères.

Mais peu de ses parents, domiciliés à Paris et qui ne rejoignaient la demeure familiale que lorsque leurs occupations mondaines leur en laissaient le loisir.

Le tout-Paris artistique, intellectuel et politique se pressait aux soirées données par Louise de Vilmorin.

Si la jeune fille en a souffert, cette absence ne l’a pas dissuadée de très vite mener à son tour une existence constellée de rencontres et de soirées élégantes, de dîners soignés. Pourtant, elle se défendait d’être elle-aussi une mondaine.

Oui, elle organisait à Verrières des réceptions où se pressaient artistes, intellectuels et politiciens en vue. Orson Welles, Léo Ferré, Jean Cocteau, Georges Pompidou, Françoise Sagan, Jean Anouilh… Mais pour elle cette réputation apparaissait comme un malentendu.

Séductrice née – fiancée à vingt et un ans à Saint-Exupéry, mariée à un richissime américain deux ans après, établie à Las Vegas, elle divorcera et épousera plus tard un prince hongrois -, Louise de Vilmorin se voulait avant tout écrivain. (photo Henri Cartier-Bresson).

Séductrice née sans l’ombre doute – fiancée à vingt et un ans à Saint-Exupéry, mariée à un richissime américain deux ans après, établie à Las Vegas, elle divorcera et épousera plus tard un prince hongrois -, elle se voulait avant tout écrivain. Et elle l’était.

Encouragée par André Malraux (son ultime compagnon), elle publie à trente-deux ans son premier roman, Sainte-Unefois.

« L’écho du rire est un sanglot »…

D’autre ouvrages à succès suivront : Un lit à colonnes (1941), Madame de… (un livre adapté au cinéma par Max Ophüls), La lettre dans un taxi (1958)…

Louise de Vilmorin a aussi publié plusieurs recueils de poésie, écrit des scénarios et des dialogues pour des longs métrages (Les amants, de Louis Malle… ), correspondu longuement avec Jean Cocteau…

Que masquait son apparente légèreté ? La réponse tient peut-être dans ses quelques mots : « L’écho du rire est un sanglot. ». Louise de Vilmorin n’a jamais perdu ses racines. Elle est enterrée à Verrières-le-Buisson. Chez elle.

Rodolphe Pays

Le timbre Louise de Vilmorin 1902-1969 sera émis le 11 février. Photo Jacques Sassier, 1967/Gallimard, mise en page Valérie Besser. impression héliogravure.

Le timbre sera disponible à compter du 11 février à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème (ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 18 h). Tél. : 01 53 71 98 49.

Publicités

2 Responses to “Un timbre rend hommage à Louise de Vilmorin”


  1. 1 Marie-begout ,,,,, Bois-Colombes 15 février 2019 à 22:37

    Sans parlée écrivain séductrice
    Dans l’actualité
    J’aie lue une femme morte avec enfants dans un puis
    Ce la dans un village en Inde
    Femme aimante dite sorcière
    Je fais la liaisons
    Encore des histoire de voisin a voisin
    Qu’un seul tout petit monde
    Les ailes. Papillon
    La encore ricochets d’une droites extrême
    A tous niveaux petits moyens grands. Élevés supérieures
    Du. Fascisme

  2. 2 robby 15 février 2019 à 22:42

    Et les attaque acide dans métro parisien
    Ces EUR bien dans nôtre chez nous


Répondre à Marie-begout ,,,,, Bois-Colombes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 164 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 314 494 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :