Le Musée de La Poste s’associe au 50ème anniversaire du centre financier de La Source


Pour les 50 ans du centre financier de La Source, le Musée de La Poste a prêté une remarquable maquette d’architecte du bâtiment et un grand nombre de photos représentatives de toutes les époques et de toutes les activités de l’établissement. (photo La république du Centre)

Si la réouverture après travaux constitue leur priorité, les équipes du musée continuent d’œuvrer hors les murs. A travers des prêts notamment.

Exemple dans le Loiret, au centre financier d’Orléans.

Plus d’une décennie après la Seconde Guerre mondiale, c’était encore la campagne au sud d’Orléans. En particulier là où, à quelques kilomètres du centre-ville, le Loiret – affluent ou résurgence de la Loire, on ne sait trop – prend sa source.

Lors de l’événement organisé pour marquer les 50 ans du centre financier, une plaque « anniversaire » a été dévoilée par Jean-Pierre Sueur, ancien maire d’Orléans, Michèle Paolini, directrice de l’établissement et Niamé Diabira, adjointe au maire d’Orléans, en charge du quartier de La Source.

D’où le nom du quartier – La Source – qui, à la faveur de l’essor économique de l’époque, commence à s’édifier dans les années 1960.

Avec d’abord un collège universitaire, puis deux laboratoires du CNRS, les tout premiers immeubles d’habitation, un lycée…

Et très vite, en novembre 1968, l’ouverture d’un centre de chèques postaux (aujourd’hui « centre financier »). Pas n’importe lequel, le plus « gros » établissement de ce type en France, le seul à éditer sur place les carnets de chèques.

Un bâtiment conçu un peu dans le style de celui de l’UNESCO, érigé à Paris quelques années auparavant (photo Croquant).

Pas n’importe quel bâtiment non plus : un immense « paquebot » en croix, conçu un peu dans le style de celui de l’UNESCO, érigé à Paris peu d’années auparavant.

Toute l’architecture d’une époque…

C’était il y a 50 ans. Ce demi-siècle d’activité intense, de présence sociale aussi (les « Chèques postaux », comme on a tout de suite pris l’habitude d’appeler le lieu, sont vite devenus le noyau de vie de ce nouveau quartier) ne pouvait être passé sous silence.

Les panneaux d’exposition illustrés des photos du Musée de La Poste ont aussi servi de supports aux explications données à l’assistance par d’actuels ou anciens collaborateurs du centre.

Un événement autour d’une exposition retraçant l’histoire du centre – à laquelle le Musée de La Poste a apporté sa contribution, voir encadré – et du dévoilement d’une plaque commémorative a été organisé le 12 novembre pour marquer cet anniversaire (qui coïncide aussi avec celui du centenaire de la naissance des comptes chèques postaux, créés en 1918).

Nombreuses photos à l’appui, l’exposition en témoigne : en cinquante ans d’existence, les « Chèques Postaux » d’Orléans se sont acquittés de leur tâche grâce à plusieurs générations de postiers.

Lors de la manifestation, Michèle Paolini, la directrice de l’établissement, a tenu à rendre un hommage appuyé à ces milliers de collaborateurs successifs.

« Ce centre a une âme, nourrie du travail et de l’attachement à l’esprit de service des femmes et des hommes qui ont œuvré ici. » Michèle Paolini.

« Ce centre a une âme, nourrie du travail et de l’attachement à l’esprit de service des femmes et des hommes – toute leur carrière durant pour certains d’entre eux – qui ont œuvré ici, a-t-elle notamment rappelé à l’assistance présente à cette occasion, à ceux qui prendront la relève dans le cadre de l’organisation et des structures nouvelles qui verront le jour dans les années à venir de maintenir le flambeau. »

Avant que les participants à cette manifestation fassent le tour des panneaux racontant toute l’histoire de l’établissement, Jean-Pierre Sueur, ancien maire d’Orléans (de 1989 à 2001) aujourd’hui sénateur, y est allé lui-aussi de son « compliment » aux postiers et à l’institution postale.

« Longtemps La Source n’a existé que par les chèques, beaucoup savent ici ce que le quartier et la ville leur doivent, a-t-il notamment expliqué, ce haut lieu d’activité professionnelle, de service public, mais aussi d’effervescence sociale et syndicale, c’est un peu notre cathédrale laïque et républicaine. »

Des propos qu’étayent les photos prêtées par le musée pour illustrer la fresque chronologique très complète qui revisite les cinquante années du centre.

Du chantier de construction aux salles de traitement des chèques, en passant par les installations techniques, les équipements communs ou sociaux (foyer, bibliothèque, salle de jeux, coopérative… ).

Sans oublier les visages de dizaines de postiers affairés à leurs tâches ou réunis pour diverses occasions. Comme une succession de tranches de vie… prises à la source.

Rodolphe Pays

« La Source et les chèques, c’est un lien très fort, même la station du tram, toute proche, s’appelle Chèques postaux », Michèle Paolini, directrice du centre financier.

 

La contribution du musée

Le Musée de La Poste a apporté son soutien à la célébration des 50 ans du centre financier de La Source.

En prêtant la remarquable maquette d’architecte du bâtiment et, après un important travail de recherche et de sélection, un grand nombre de photos représentatives de toutes les époques et de toutes les activités de l’établissement.

Publicités

0 Responses to “Le Musée de La Poste s’associe au 50ème anniversaire du centre financier de La Source”



  1. Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 166 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 317 489 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :