Alain Valentin, président de la Fédération omnisports ASPTT : « Pas une dame un peu vieillissante, un club sportif jeune qui se développe »


Elle est née en 1898. On ne l’appelait pas encore Fédération omnisports ASPTT, mais simplement ASPTT.

Des festivités sont organisées un peu partout en France à l’occasion de ses 120 ans.

Alain Valentin, son président, évoque le passé et surtout le présent de ce club sportif historique.

L’ASPTT, aujourd’hui Fédération omnisports ASPTT, fête cette année ses 120 ans. Comment se porte ce plus que centenaire ?

Pour Alain Valentin, le président de la Fédération omnisports ASPTT, « une structure comme celle de l’ASPTT a beaucoup d’atouts pour satisfaire les aspirations émergentes ».
(Photo Baptiste Fernandez/Icon Sport)

Il se porte plutôt bien. D’abord en termes de licenciés. La Fédération compte en effet désormais plus de 200 000 adhérents, un chiffre en augmentation.

Mais ce n’est pas seulement cette progression qui est positive, c’est aussi le fait que beaucoup de jeunes nous rejoignent, un tiers des membres de l’association a ainsi moins de 18 ans.

Et puis, même si les femmes ont depuis le début été présentes au sein du club, on se félicite aussi d’en compter pas moins de 40 % dans nos rangs. La Fédération ASPTT n’est pas une dame un peu vieillissante, c’est un club sportif jeune qui se développe.

Comment la Fédération s’organise-t-elle pour répondre aux pratiques sportives qui évoluent,  aux attentes des nouvelles générations ?

Auparavant, on entrait souvent dans un club pour y pratiquer une seule discipline, faire de la compétition, puis poursuivre à un autre rythme en fonction de l’âge, et ensuite prendre éventuellement des responsabilités dans les instances dirigeantes.

Aujourd’hui, même s’il reste toujours des passionnés d’un seul sport, on a beaucoup de gens qui sont moins dans la compétition, plus dans le loisir, le ludique. On observe aussi que nombreux sont ceux qui passent d’un sport à l’autre.

Avec son offre de 210 disciplines sportives différentes – du football au cricket… -, une structure omnisports comme celle de l’ASPTT a beaucoup d’atouts pour satisfaire ces aspirations émergentes.

Un timbre est émis à l’occasion des 120 ans des ASPTT (création Stéphane Humbert-Basset).

Comment conciliez-vous cette forte demande de sport loisir et la tradition du sport de compétition ?

On travaille au service des deux pratiques. Bien sûr, on répond à la demande forte de sport loisir, avec l’idée que chez nous, on peut faire du sport tout au long de la vie, pour paraphraser et élargir une formule connue, de un an à 101 ans. Et toutes sortes de sports, exigeants comme la natation par exemple, mais aussi plus soft comme la balade en rivière, la marche douce.

Mais on accompagne également les compétiteurs « durs ». Comme par exemples, les athlètes féminines du foot ou encore du volley. Il faut cependant reconnaître que pour bien soutenir et entourer les sportifs de haut niveau, il nous est nécessaire d’agir en partenariat, avec les collectivités territoriales en particulier.

Est-ce que la filiation historique avec La Poste et Orange, ex France-Télécom, est toujours existante ?

Elle est différente. France-Télécom possède aujourd’hui un comité d’entreprise et n’est en conséquence plus dans le soutien. En revanche, nous avons un partenariat avec la Fondation Orange.

Et ce n’est pas anodin, il s’agit d’intégrer des enfants autistes à des groupes de pratiquants de disciplines sportives diverses comme le basket, les jeux de raquettes… Ca a été lancé il y a deux ans, et c’est unique en France. Comme quoi, l’histoire se prolonge, mais autrement.

Pour ce qui est de La Poste, le lien reste plus traditionnel. Notamment financier, son aide importante est en effet précieuse à la pérennité de notre action. La Poste demeure à nos côtés…

Propos recueillis par Rodolphe Pays

 La Fédération omnisports ASPTT en chiffres

  • Plus de 200 000 licenciés
  • 10 % de postiers et télécommunicants
  • 210 disciplines proposées
  • de nouvelles activités : bridge, échecs, photo…

 En savoir plus : https://asptt.com/actualites/a-la-une/en-selle-pour-les-120-ans-de-lasptt/

 

 

Publicités

0 Responses to “Alain Valentin, président de la Fédération omnisports ASPTT : « Pas une dame un peu vieillissante, un club sportif jeune qui se développe »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 151 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 300 167 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :