Annette Messager fait part de son « désir » à travers un timbre


La série artistique vient de s’enrichir d’un timbre représentant une œuvre d’Annette Messager.

Une émission qui rappelle tous les parcours créatifs suivis depuis les années 1960 par cette créatrice appréciée partout dans le monde.

« Transmettre le mot désir par timbre est mon souhait de messagère – je m’appelle Messager. Désir, c’est le mot le plus important pour moi, sans désir on n’a plus le goût de vivre. Désir de vivre, d’être, de faire, d’aimer, de transmettre. Et le timbre postal est un outil de transmission. » Une profession de foi, une ode à la vie…

Exposition d’Annette Messager en 2014/2015 à Munich (photo: Horst Ossinger/dpa).

Annette Messager est depuis ses débuts une artiste animée, habitée par le désir…

Quoi de plus naturel que La Poste lui consacre un timbre illustré d’un mot qui lui est si cher. Un mot que l’artiste aux talents multiples – elle est tout à la fois peintre, photographe, sculptrice, plasticienne… – conjugue toujours avec liberté.

Sans être dupe de rien, sans angélisme béat. Son œuvre – réalisée avec des fils de fer en 2009 – reprise sur le timbre en témoigne : « Le filet noir sur le mot montre qu’il n’est pas facile de désirer librement, indique-t-elle, il y a tellement d’interdits, d’autocensure, de contraintes, d’obligations, de dépendances… le désir est enchevêtré… »

Annette Messager a décliné plusieurs œuvres sur le même mode que celui consacré au mot « désir ».

Née à Berck-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, Annette Messager a étudié aux Arts décoratifs de Paris. Désir de liberté sans doute, elle a interrompu ses études, préférant apprendre seule.

Et voyager. Son parcours artistique était enclenché. Depuis lors, Annette Messager évoque dans ses créations le quotidien, les rapports hommes-femmes, les sentiments, les émotions…

Rebelle à tout académisme, elle revendique la dimension féminine de son art, intègre l’univers domestique dans lequel le « masculin » a cantonné la femme : travaux à l’aiguille, carnets intimes, revues de beauté…

Et réaffirme encore et toujours son amour des mots : « J’aime les mots, ils sont très importants dans mon travail. J’aime jouer avec les mots, les déformer, me les approprier. Pour moi, un mot est à la fois visuel, musical et signifiant. »

Rodolphe Pays

Le timbre Désir, création Annette Messager, impression héliogravure.

Disponible à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème. Ouvert de 10 h à 18 h du lundi au vendredi (tél. : 01 56 71 98 49).

 

 

 

Publicités

0 Responses to “Annette Messager fait part de son « désir » à travers un timbre”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 160 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 307 081 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :