Musées d’Oignies et de Toulouse : les ambulants toujours en ligne


Les wagons du musée des ambulants postaux d’Oignies (62)…

Soutenus dans leur démarche par le Musée de La Poste, des musées créés et animés par d’anciens postiers ambulants visent à être toujours plus attractifs.

Parmi eux, l’un se situe à Oignies, dans le Pas-de-Calais, l’autre au cœur de Toulouse

… et ceux du musée de Toulouse.

A Oignies, à l’est de Lens, trois musées gérés par des bénévoles cohabitent au sein du Centre Denis Papin, un vaste espace mis à leur disposition par la commune.

L’un est consacré à la mine, un autre aux chemins de fer et le troisième aux ambulants postaux.

Les collections de ce dernier, avec lequel le Musée de La Poste est en contact régulier, se sont dernièrement enrichies.

Balance d’ambulants du XIXe siècle, balance d’ambulants du « Paris-Bruxelles », maquettes de véhicules postaux (malles-poste, wagons… ), sacs postaux et casquettes de facteur du monde entier (Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Ile Maurice,

Ces maquettes de véhicules postaux viennent de rejoindre les collections du musée d’Oignies.

Indonésie, Irak, Pakistan… ), timbres à date et divers documents viennent ainsi de rejoindre la multitude de pièces réunie depuis des années par les anciens postiers ambulants à l’origine de la création du musée.

De nouvelles acquisitions à voir avec le reste des collections dans des wagons postaux récemment rénovés.

Installé depuis plus de 20 ans au cœur de la ville rose – dans l’enceinte de la gare de Toulouse-Raynal -, le musée des anciens ambulants de Toulouse n’est pas non plus en reste.

Le musée des ambulants de Toulouse propose actuellement une exposition temporaire consacrée au rôle de la Poste lors de la Première guerre mondiale.

En plus de ses présentations permanentes, disséminées dans des wagons postaux de différentes époques, il continue de proposer tout au long de l’année 2018 une exposition temporaire consacrée au rôle de la Poste pendant la Première guerre mondiale.

Une visite du musée s’impose à double titre. D’abord parce que les collections et les accrochages présentés sont toujours de qualité.

Le musée de Toulouse reçoit ses visiteurs un après-midi par semaine ou sur rendez-vous.

Et aussi parce qu’elle mettra du baume au cœur de Michel Padilla, le fondateur du musée, et de ses collègues, marqués par l’intrusion il y a quelques semaines de  visiteurs indélicats (plusieurs pièces et du matériel ont été dérobés).

L’essentiel est fort heureusement toujours visible…

Rodolphe Pays

En savoir plus sur le musée d’Oignies : http://www.oignies.fr/wp-content/uploads/2014/09/Flyer-centre-Denis-Papin-BD.pdf

En savoir plus sur le musée de Toulouse : http://ambulants.fr/

 

 

Publicités

0 Responses to “Musées d’Oignies et de Toulouse : les ambulants toujours en ligne”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 151 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 297,407 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :