Restauration : le Musée de La Poste étoffe ses collections


Pour Aude Mansouri, chacun des objets que le Musée de La Poste lui a confiés  » raconte une histoire « .

La restauration des objets qui seront présentés à la réouverture du Musée de La Poste se poursuit.

C’est au tour des « textiles »…

« Ce sont des objets du quotidien, c’est ça qui m’a tout de suite plu, même parfois intriguée, indique d’emblée Aude Mansouri, je n’avais pas souvent travaillé sur des pièces comme celles-ci, qui ont été portées, manipulées, et cette dimension humaine, je trouve ça émouvant, ça me parle. »

De la fin du XIXe siècle – un képi de facteur (de ville), un éventail décoré d’une scène de poste aux chevaux, un étendard aux couleurs d’une association musicale des postes et télégraphes… – ou plus récents – des sacs de courrier des postes française, brésilienne, chinoise… -, ce sont des « textiles » que le Musée de La Poste a ainsi confiés aux bons soins de la restauratrice.

« Si l’ensemble était en assez bon état, il a quand même fallu un certain nombre d’interventions, explique Aude Mansouri, différentes selon les tissus, leurs structures, leurs tailles. »

La restauration de cet éventail « postal » du XIXe siècle a demandé un travail particulièrement minutieux.

Un travail qui s’est révélé particulièrement délicat et méticuleux pour l’éventail. La restauratrice a notamment dû reconstituer la petite bande de tissu qui solidarise les deux feuilles de satin de soie superposées composant l’objet.

Et faire consolider par une collègue spécialisée dans le traitement des bois un des « brins » (les tiges permettant de déployer l’éventail).

« Pour l’étendard, j’ai procédé à une aspiration des poussières, puis, parce qu’il était froissé, à une remise en forme, précise-t-elle, mais il s’est surtout agi de combler des parties manquantes, ce que nous appelons les lacunes. »

Un exercice là-aussi minutieux. Pour reconstituer les morceaux d’étoffes disparus, il faut non seulement retrouver le même tissu, mais également créer la teinture identique à celle de la pièce d’origine.

Et au final recoudre avec soin.

Le képi de facteur, essentiellement fait de drap de laine, a lui aussi été dépoussiéré par la restauratrice. Avant qu’elle ne réalise un support de présentation notamment destiné à redresser le dessus de la visière, assez sensiblement enfoncé.

Aude Mansouri apprécie aussi de travailler sur les sacs postaux, ceux de la poste aérienne et de diverses postes du monde. Conçus en matériaux variés : toile de coton, toile de jute, synthétiques…

« M’occuper de ces sacs, qui ont transporté toutes sortes de nouvelles, sont passés par les mains de postiers du monde entier, ça me dit des choses sur la Poste, conclut la restauratrice, ça me donne aussi l’envie d’en savoir plus. »

Une envie qui pourrait bien être transmise aux visiteurs à la réouverture du musée.

Rodolphe Pays

Une restauratrice engagée au sein de sa profession

Titulaire d’une licence d’histoire de l’art et d’un master de conservation-restauration des biens culturels, Aude Mansouri exerce son activité depuis une dizaine d’années.

Elle intervient notamment sur les collections textiles du château de Versailles, du musée des Arts décoratifs et du Palais Galliera (musée de la mode de la ville de Paris).

La restauratrice est aussi la présidente de la Fédération française des Professionnels de la conservation-restauration.

 

Publicités

0 Responses to “Restauration : le Musée de La Poste étoffe ses collections”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 160 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 307 087 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :