Le nouveau « Relais », la revue de la Société des amis du Musée de La Poste : drôle, instructif, curieux, historique…


le nouveau numéro de Relais apporte son lot de nouvelles amusantes, étonnantes, historiques…

Relais, la revue de la Société des amis du Musée de La Poste, apporte chaque trimestre son lot de nouvelles étonnantes, amusantes, historiques…

La dernière édition ne déroge pas à la règle.

Il y est question de chiens volants facteurs, d’arbre postal, de malles-poste transformées en wagons de chemin de fer…

Tout le monde ou presque a entendu parler de l’existence des pigeons voyageurs utilisés par la Poste lors du siège de Paris l’hiver 1870/1871.

Et des services que ces volatiles ont rendus en ramenant à tire-d’aile dans la capitale des milliers de plis officiels comme privés.

On connaît moins en revanche l’histoire des chiens convoyeurs de courrier durant cette même période.

Et pour cause : la tentative d’embarquer quelques facteurs à quatre pattes dans les ballons lancés au départ de Paris s’est soldée par un échec retentissant.

Si le 13 janvier 1871, des chiens – au nombre de 5 – ont bien franchi les lignes prussiennes confinés dans la nacelle du ballon Général Faidherbe, il ne s’est agi pour eux que d’un voyage « aller ».

Bien que réceptionnés avec leur aérostier près de Bordeaux, puis rapatriés dans le Loiret à hauteur des lignes prussiennes, aucun d’eux n’est revenu à Paris.

La boîte aux lettres de Mossel Bay, en Afrique du Sud, un lieu postal et mémoriel.

Disparus, « envolés »… avec les courriers – des microfilms – fixés à leur collier. On ne sait ce qu’animaux et lettres sont devenus.

Cette anecdote figure dans l’édition récente de Relais, la revue de la Société des amis du Musée de La Poste (SAMP).

Et bien d’autres sujets curieux et passionnants figurent au sommaire la publication.

En hommage au navigateur Bartolomeu Dias, une boîte à lettres « chaussure » a été érigée.

Comme celui qui évoque l’originale et historique boîte aux lettres de Mossel Bay, à proximité du Cap de Bonne-Espérance, à la limite des océans Atlantique et Indien (et pas loin de Knysna, où les joueurs de l’équipe de France de football ont obtenu leur meilleur score d’audience lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud).

Cette boîte est installée à proximité d’un arbre (aujourd’hui déclaré monument historique) au tronc duquel en 1500 des marins portugais ont attaché une chaussure.

Celle-ci contenait une lettre informant de la disparition de Bartolomeu Dias, navigateur qui avec Vasco de Gama fut le premier européen à contourner la pointe de l’Afrique.

Depuis, l’endroit demeure toujours un « lieu postal ».

Et Relais recèle bien d’autres trésors à découvrir…

Rodolphe Pays

Tout le sommaire de Relais, la revue trimestrielle de la Société des Amis du Musée de La Poste (SAMP) sur http://samp.unblog.fr.

Pour prendre contact avec l’association :

SAMP, 34 bd de Vaugirard, 75731 PARIS CEDEX 15.

 

Publicités

0 Responses to “Le nouveau « Relais », la revue de la Société des amis du Musée de La Poste : drôle, instructif, curieux, historique…”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 152 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 303 257 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :