Le dessinateur et graveur de timbres Claude Andréotto s’en est allé


Claude Andréotto (photo « Philatélie au quotidien »).

Claude Andréotto vient de disparaître. Il figurait parmi les créateurs de timbres les plus appréciés des amateurs de philatélie.

Retour sur le parcours d’un artiste aux talents multiples passionné de toutes les techniques graphiques.

Il avait réalisé des centaines de timbres pour la France et de nombreux autres pays, Claude Andréotto est décédé brutalement dimanche 29 octobre.

Un artiste qui pratiquait le dessin, la gravure, l’illustration et la peinture.

Artiste complet formé à l’école Estienne – où il bénéficia notamment de l’enseignement de René Cottet, exceptionnel professeur de gravure en taille-douce -, il était à la fois dessinateur, graveur, illustrateur et peintre.

Il s’intéressait également à toutes les techniques picturales, des plus traditionnelles aux plus récentes.

Au point de redécouvrir les médiums à peindre (les préparations à base de liant et de diluant utilisées pour modifier la consistance d’une peinture) de la Renaissance. Comme de se servir de pinceaux électroniques et de pigments numériques.

« Copernic », le premier timbre dessiné par Claude Andréotto (1974).

Au début des années 1970 – il a alors à peine plus de vingt ans -, Claude Andréotto postule au Beptom, le bureau d’études des Postes et Télécommunications d’Outre-mer.

Cette administration est à l’époque notamment chargée d’aider les anciennes colonies à assurer l’activité postale et philatélique.

C’est le début d’une longue histoire entre l’artiste et les timbres. Le premier qu’il dessinera pour la France sera le « Copernic » émis en 1974 à l’occasion du 500ème anniversaire de la naissance du célèbre astronome.

Et début 2017, il avait dessiné et gravé le timbre « Château du Pailly ».

En plus de quatre décennies, l’admirateur de Léonard de Vinci et d’Albrecht Dürer a ainsi dessiné des centaines de timbres. Pour la France, les départements et territoires d’Outre-mer, les Terres Australes et Antarctiques, Monaco, Andorre, plusieurs pays africains…

Timbre « Découverte du bacille de Koch » (1982).

Son « coup de patte », son trait souvent dépouillé lui vaudront de nombreux prix : celui de l’Art philatélique, du plus beau timbre du monde, deux « Cérès » de la philatélie…

Claude Andréotto était aussi un passeur. Très présent dès sa création, il était un membre actif de l’association Art du Timbre Gravé (ATG), dont le Musée de La Poste abrite le siège.

En 2012, Claude Andréotto avait fait la Une de Del & Sculp, la revue de l’association Art du Timbre Gravé.

Délibérément volontariste, il militait pour que l’association – via des conférences, des animations, des événements… – soit davantage présente auprès de tous les publics.

« Il estimait aussi que l’on n’en faisait pas assez pour la gravure au-delà même du timbre, indique Monika Nowacka, en charge des collections philatéliques du Musée de La Poste et rédactrice en chef de Del & Sculp, la revue de l’ATG, s’il considérait que le timbre était un support remarquable, il regrettait en effet que la gravure, avec ses techniques, ses possibilités, sa richesse, ne soit pas suffisamment mise en avant. »

Claude Andréotto devait participer au prochain Salon philatélique d’automne. La présence de cet artiste attachant – au caractère entier – manquera à tous les amateurs de philatélie.

Rodolphe Pays

Des expositions dans le monde… et au Musée de La Poste

Claude Andréotto a exposé ses œuvres – peintures, gravures, dessins… – un peu partout dans le monde. En France, aux Etats-Unis, au Québec, à Monaco…

Le Musée de La Poste avait accueilli ses travaux à deux reprises. En particulier en 1987, pour l’exposition « Lumières d’encre », où il avait présenté des huiles réalisées après plusieurs mois de recherches menées via une table graphique et un ordinateur.

Publicités

1 Response to “Le dessinateur et graveur de timbres Claude Andréotto s’en est allé”


  1. 1 Gianfredi Azario 3 novembre 2017 à 14:31

    Très attristé pour la disparition de Claude Andréotto j’envoie mais plus sincères condoléances à la famille et à tous ses amis de l’ATG.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,883 visites

%d blogueurs aiment cette page :