Le Musée de La Poste intègre le dispositif des Enfants conférenciers


Le Musée de La Poste s’associe depuis la rentrée au projet Enfants conférenciers initié il y a quelques années par l’académie de Paris.

Objectif poursuivi : que les élèves s’approprient les œuvres, les apprécient et échangent autour d’elles…

« C’est une œuvre qui a été réalisée il y a plus de cinq siècles par des artistes flamands, des gens qui vivaient dans ce qui est aujourd’hui la Belgique et un peu la Hollande, vous le voyez ce n’est pas un tableau, c’est une tapisserie », indique à l’assistance le premier guide.

Tapisserie des « Vendanges » du musée de Cluny : « La scène montre des hommes et des femmes qui travaillent, est-ce que vous savez ce qu’ils sont en train de faire… ? », demande un des jeunes conférenciers…

« La scène représentée montre des hommes et des femmes qui travaillent, est-ce que vous savez ce qu’ils sont en train de faire ? », questionne le second.

« Est-ce qu’il y a des choses qui vous paraissent surprenantes ou amusantes, poursuit un troisième guide, qu’est-ce que vous aimez dans cette tapisserie ? »

L’âge moyen du groupe d’une vingtaine de visiteurs présent cette matinée au musée de Cluny, à Paris, ne dépasse pas 10 ou 11 ans. Tout comme celui des trois guides qui l’accompagne.

Avec celui de Cluny, plusieurs musées se sont associés à ce projet destiné aux élèves du CP à la 6ème : Rodin, la Maison Victor Hugo, les Arts décoratifs (photo), les Arts et Métiers… Et le Musée de La Poste.

Rien de surprenant, tous sont des élèves de CM2 venus passer une matinée organisée dans le cadre du dispositif Enfants conférenciers initié en 2012 par l’académie de Paris.

Avec celui de Cluny, plusieurs musées se sont associés à ce projet destiné aux élèves du CP à la 6ème : Rodin, la Maison Victor Hugo, les Arts décoratifs, les Arts et Métiers…

« L’idée, c’est qu’en lien avec les programmes scolaires, les élèves viennent au musée et soient acteurs de leur visite, expliquent Agnès Bourbonnais et Christophe Blanc, les conseillers pédagogiques de l’académie de Paris à l’origine du programme Enfants conférenciers, à eux de déterminer les œuvres qu’ils vont observer et étudier – en général une dizaine – et de choisir parmi leurs pairs les conférenciers qui guideront lors d’une seconde visite les élèves d’autres classes. »

Depuis la rentrée, le Musée de La Poste a intégré le dispositif. Mais à la différence des musées déjà partenaires, c’est hors les murs qu’il intervient.

« En attendant la réouverture de notre établissement à l’issue des travaux de rénovation qui sont actuellement menés, nous avons dû agir un peu différemment, explique Hakima Benabderrahmane, la responsable de la politique des publics, on suggère ainsi aux enfants de choisir des thématiques de timbres se rapportant à leurs programmes scolaires – la géographie, l’aviation, les portraits de personnalités… -, de faire des recherches et d’écrire une histoire autour de ces timbres. »

Hakima Benabderrahmane, responsable de la politique des publics du Musée de La Poste :  » On suggère aux enfants de choisir des thématiques de timbres se rapportant à leurs programme scolaires. »

Et aussi, à l’instar des autres musées, de procéder à des échanges – notamment là-aussi via de jeunes conférenciers – entre classes de différents établissements.

D’autres approches sont également proposées, comme l’organisation d’atelier de gravure sur des supports tels que les briques de lait, enrichis de visioconférences entres plusieurs classes. Avec à terme la perspective d’organiser une exposition à la réouverture du musée réunissant les travaux de tous les participants.

Originalité de l’offre du Musée de La Poste : ouverte aux établissements scolaires d’Ile-de-France (une douzaine de classes franciliennes est d’ores et déjà engagée dans le processus), elle s’adresse également aux écoles Françaises situées à l’étranger.

« Des enfants du Caire, de Los Angeles, de Vienne et de Tegucigalpa travaillent aussi ensemble autour du timbre, indique ainsi Hakima Benabderrahamane, pour mieux être en cohérence avec leur environnement, ils s’intéressent plus particulièrement aux timbres du pays où ils habitent, et des échanges sont également prévus entre eux et des classes de France. »

Dès sa réouverture, le Musée de La Poste pourra dans ce cadre recevoir à son tour les enfants, qui auront alors tout le loisir de choisir sur place les œuvres – peintures, maquettes, objets, timbres… – qui leur plairont, dont ils souhaiteront parler…

Et de nouveaux jeunes conférenciers seront ainsi formés.

De belles visites interactives en perspective, de la réciprocité entre des élèves de France et d’un peu partout dans le monde.

Et aussi des expositions pour partager le plaisir des découvertes et des connaissances…

Rodolphe Pays

 

En savoir plus sur les Enfants conférenciers : https://www.ac-paris.fr/serail/jcms/s2_1085460/fr/ee-enfants-conferenciers-portail

Publicités

0 Responses to “Le Musée de La Poste intègre le dispositif des Enfants conférenciers”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,883 visites

%d blogueurs aiment cette page :