L’Union Marcophile prend ses marques les 14 et 15 octobre à Issoire


L’union Marcophile organise mi-octobre son rendez-vous annuel.

Un événement auquel le Musée de La Poste apporte son concours en prêtant des pièces philatéliques issues de ses collections.

Avec l’apparition du timbre au milieu du XIXe siècle, la philatélie est devenue une composante à part entière de l’histoire postale. Et aussi par nature un témoin, un passeur de l’histoire tout court.

Petite sœur de la philatélie, en tout cas née dans son sillage (son objet est en effet bien antérieur), la marcophilie apparaît elle aussi en indicateur des sagas postale et plus largement française.

Georges Chapier, fondateur en 1927 de la future Union Marcophile.

Depuis près d’un siècle, l’Union Marcophile, une association fondée par Georges Chapier, un jeune philatéliste savoyard, identifie, étudie, explique l’intérêt, la signification, l’évolution de ces « marques postales » présentes sur les enveloppes de courrier.

Qu’elles soient « imprimées », comme les oblitérations, les timbres à date, les cachets touristiques, les indications de taxe… Ou manuscrites, apposées par les postiers, comme les heures de passage, les annotations d’absence, d’adresse erronée…

Vignette LISA – dessinée par Marie-Noëlle Goffin – consacrée à l’art roman (thématique déclinée tout au long de Marcophilex 2017).

Chaque année, l’association réunit ses « troupes » et ses sympathisants – mais toutes les personnes intéressées sont les bienvenues – à l’occasion d’un rassemblement (auquel participe des délégations étrangères) baptisé Marcophilex.

Une fin de semaine traditionnelle à la fois sérieuse (assemblée générale oblige), culturelle (expositions de philatélie et d’histoire postale), historique (ateliers d’études et d’échanges) et conviviale (cocktails, repas, visites touristiques).

Le Musée de La Poste a prêté plusieurs pièces philatéliques liées au timbre « Eglise Saint Austremoine-Issoire » émis en 1973.

C’est mi-octobre à Issoire (Puy-de-Dôme) que l’édition 2017 de Marcophilex se déroule. Une rencontre organisée par l’Union Marcophile mais aussi par le club philatélique de la ville et la section auvergnate de l’association Philapostel.

Le Musée de La Poste, qui abrite administrativement dans ses locaux l’Union Marcophile, soutient également la manifestation. Il prête pour l’occasion des documents inédits concernant l’émission du timbre sur Issoire émis en 1973. Et la Société des Amis du Musée de La Poste sera elle aussi présente.

Marcophilex est ouvert à tous. Rendez-vous à Issoire les 14 et 15 octobre prochains.

Rodolphe Pays

Marcophilex, samedi 14 et dimanche 15 octobre, la Halle aux grains, Issoire (Puy-de-Dôme).

En savoir plus sur Marcophilex :

. http://www.unionmarcophile.fr

. https://www.facebook.com/unionmarcophile.marcophilex

. https://twitter.com/UnionMarcophile

Pour en savoir plus sur l’Union Marcophile et le déroulement de Marcophilex, lire dans Atout Timbres l’interview de Laurent Albaret, le président de l’association :

Timbre à date commémoratif des 90 ans de l’Union Marcophile (création et réalisation Monika Nowacka – Musée de La Poste).

Publicités

0 Responses to “L’Union Marcophile prend ses marques les 14 et 15 octobre à Issoire”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 148 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 284,898 visites

%d blogueurs aiment cette page :