Dix tableaux du Musée de La Poste restaurés


Aurélie Allavoine a restauré dix tableaux des XIXe et XXe siècles.

Les œuvres qui seront présentées au public à la réouverture du Musée de La Poste auront pour la plupart été restaurées.

Dernières en date traitées, des toiles des XIXe et début du XXe siècles.

Les campagnes de restauration des œuvres et pièces qui seront exposées à la réouverture du Musée de La Poste vont bon train.

Après les documents d’art graphique, un pigeon voyageur de 1870, les maquettes de bateaux, d’avions, de véhicules, de wagons postaux, les enseignes lumineuses et l’automate 1900 de distribution de timbres – traités successivement depuis l’an dernier -, c’est une dizaine de tableaux qui vient ainsi de subir une cure de rajeunissement.

Une tâche qu’Agnès Mirambet-Paris, la conservatrice en chef du patrimoine en charge des collections, a confié à Aurélie Allavoine, une restauratrice spécialisée.

La restauratrice prépare le réencadrement des toiles qu’elle a traitées.

« Ces huiles sur toile de petit format, pour la plupart du XIXe et du début du XXe siècles, étaient dans un assez bon état global, indique Aurélie Allavoine, certaines avaient cependant subi des dommages, on y observait des lacunes, des écaillages ainsi qu’une oxydation des vernis. »

La première opération effectuée a consisté, à l’aide de solvants à base d’eau, en un nettoyage en règle de chacun des tableaux. Est venue ensuite l’intervention sur les vernis (après des tests pour choisir le solvant le plus adapté).

Les toiles restaurées seront présentées au public à la réouverture du musée.

« J’ai pu conserver ceux de trois toiles et simplement repasser une couche de vernis, explique la restauratrice, mais pour les autres – à travers eux les blancs transparaissaient jaunes, les bleus verts – il a fallu dévernir puis revernir complètement pour retrouver l’état originel. »

Restaient les surfaces où la peinture avait disparu ou était détériorée. « C’étaient des pertes de matière plus ou moins étendues, conséquence de chocs ou de fixations anciennes mal placées, détaille Aurélie Allavoine, il faut alors d’abord préparer la zone touchée et retrouver les bonnes teintes… en anticipant aussi les évolutions des couleurs avec le séchage, les lumières auxquelles elles seront exposées… »

D’autres restaurations sont déjà programmées, celles d’objets en cuir et de textiles notamment…

Rodolphe Pays    

Des détails traités finement

Scènes de relais de poste (postillon en pause, maréchal-ferrant au travail… ), portraits de facteurs… : c’est l’activité postale des siècles derniers qui est racontée à travers la dizaine de tableaux qu’Aurélie Allavoine a restaurée.

« J’ai appris beaucoup de choses sur l’histoire de la Poste, ces toiles sont riches de détails traités finement, raconte la restauratrice, et puis il y avait aussi un tableau amusant décrivant une course de diligences et un autre montrant le départ d’une malle-poste dont le verso est peint d’une représentation nocturne de gitans. »

 

Publicités

0 Responses to “Dix tableaux du Musée de La Poste restaurés”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,728 visites

%d blogueurs aiment cette page :