Dévoilement des Trophées du Timbre 2016


La soirée de remise des « Trophées du Timbre » 2016 s’est déroulée jeudi 29 juin au siège de La Poste. De g. à dr. : Gilles Livchitz, directeur de Phil@poste, Guy Coda, André Gloux, Maël, Louis Boursier, Isabelle Simler, Elsa Catelin, C215 et Henri Galeron.

Les Trophées du Timbre 2016 ont été remis jeudi dernier.

L’événement s’est déroulé au siège de La Poste en présence de nombreuses personnalités.

Ils sont près de 20 000 internautes à avoir répondu à l’appel de La Poste pour désigner les timbres de l’année 2016. Un verdict qui émane de bien au-delà des frontières : les votes provenaient de pas moins de 115 pays.

La cérémonie de dévoilement s’est déroulée – en présence de Philippe Wahl, le président de La Poste – jeudi 29 juin au nouveau siège de l’entreprise, près de la porte de Versailles, à Paris.

Journalistes spécialisés, partenaires philatéliques et institutionnels, artistes, collaborateurs d’agences de création et postiers y ont assisté.

Le timbre de l’année revient à Bataille de Verdun 1916-2016. Fruit de l’association du dessinateur de bande dessinée Maël et de la graveuse Elsa Catelin, il rend hommage aux soldats de la Grande guerre, y compris allemands, à travers notamment la présence du drapeau de l’Allemagne à proximité de celui de la France.

Dans la catégorie « bloc de timbres », c’est Les abeilles solitaires qui s’est vu décerner le trophée.

Une œuvre conçue par l’auteure et illustratrice Isabelle Simler. Le bloc a été imprimé en héliogravure.

Comportant 12 timbres, les Correspondances planétaires ont remporté le prix des carnets.

Une série poétique imprimée en héliogravure due au peintre, illustrateur et graphiste Guy Coda.

Le collector thématique primé est Le Mont-Saint-Michel. C’est le photographe André Gloux qui a réalisé les 10 clichés de la merveille de l’Occident.

Un collector imprimé en offset.

Les oblitérations n’ont pas été oublié : créée par Henri Galeron, c’est celle intitulée Coqs de France qui l’a emporté.

Deux prix « spéciaux » ont également été remis (attribués par un jury de spécialistes).

Un prix taille-douce pour le bloc Les grandes heures de l’histoire, composé de 2 timbres sur la Renaissance gravé par Louis Boursier.

Et un prix spécial de La Poste pour le timbre Léo Ferré 1916-1993, dont l’illustration est une œuvre du street artiste C215.

Un palmarès novateur qui va dans le sens des propos de Philippe Wahl, le président de La Poste, qui a notamment déclaré lors de cette soirée de remise des trophées toute « la nécessité pour le timbre de s’inscrire dans la modernité. »

Rodolphe Pays

Le vote pour les « Trophées du Timbre » 2017 débuteront le 2 janvier prochain.

 Ci-contre l’oblitération primée d’Henri Galeron.

Publicités

0 Responses to “Dévoilement des Trophées du Timbre 2016”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 280,436 visites

%d blogueurs aiment cette page :