Archive pour mai 2017



Le nouveau carnet de timbres de soutien à la Croix-Rouge disponible en fin de semaine

La Poste lance ce week-end son carnet de timbres annuel dont la surtaxe est reversée à la Croix-Rouge française.

Une série réalisée par le peintre et illustrateur Laurent Corvaisier.

Les liens qui unissent La Poste et la Croix-Rouge sont aujourd’hui plus que centenaires. Le partenariat entre les deux institutions a en effet démarré en août 1914, avec l’émission d’un timbre dont la surtaxe – un dispositif que la Poste mettait en place pour la première fois – a été reversée à l’association humanitaire.

Une collaboration régulièrement renouvelée depuis. Et qui se traduit aussi désormais par la sortie annuelle d’un carnet de timbres dont une part du montant de la vente revient également à la Croix-Rouge.

Pour illustrer les timbres de ces carnets, La Poste fait appel à chaque édition à un artiste différent. C’est Laurent Corvaisier qui a été choisi pour réaliser celui de 2017.

Le dessinateur, peintre et professeur d’arts plastiques a conçu ces timbres un peu à la manière des muralistes, avec beaucoup de couleurs, des visages simples, des poses presque bibliques, des scènes évoquant les valeurs sur lesquelles repose l’engagement de la Croix-Rouge, humanité, universalité, neutralité…

Laurent Corvaisier.

Les timbres déclinent ainsi les actions menées par l’association auprès des personnes vulnérables, en situation de précarité, de handicap, âgées, isolées… Ils mettent également en avant tous ceux – salariés, bénévoles – qui accompagnent ces populations en difficulté.

Grâce à la vente de ces carnets, ce sont plus de 20 millions d’euros qui ont été reversés par La Poste à la Croix-Rouge française. Une somme considérable qui permet à cette dernière d’agir efficacement.

Avec seulement 2 euros, l’association procure 2 repas complets, sécurise une mère en lui donnant de quoi nourrir son jeune enfant durant une journée, distribue 6 couvertures de survie isothermes…

Quand beaux timbres riment avec bonnes actions…

Rodolphe Pays

Carnet « La Croix-Rouge française : partout où vous avez besoin de nous », 8 timbres autocollants à validité permanente au tarif de la Lettre verte, vendu 7, 84 €, avec une surtaxe de 2 € au profit de la Croix-Rouge française.

Création Laurent Corvaisier, mise en page Corinne Salvi, impression héliogravure.

Le timbre sera disponible à partir du 9 mai à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème. Ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 18 h (tél. : 01 53 71 98 49).

La Croix-Rouge a plus de 150 ans

Henri Dunant (1828-1910).

Présent à proximité du champ de bataille de Solferino en 1859, l’homme d’affaires et humaniste suisse Henri Dunant restera marqué par cette vision d’horreur. Il écrira un livre sur le sujet peu de temps après et créera en 1863 le Comité interne au secours des militaires blessés, qui deviendra l’année suivant la Croix-Rouge internationale.

L’association compte aujourd’hui 18 000 salariés, bénéficie du soutien de 57 000 bénévoles et dispose de 950 unités locales.

 

Publicités

« Du moment qu’on s’aime » : le nouvel album d’Antoine Chereau conte de drôles de fleurettes

Après le travail, la santé, le net, l’égalité, Antoine Chereau a choisi dans son nouvel album de parler d’amour, de familles, d’enfants…

Comme à son habitude, le dessinateur – un temps partenaire de La Poste et de son musée – s’amuse, nous amuse de nos travers.

L’homme n’est pas du genre à désarmer. Un carquois toujours en bandoulière, à portée de main, Antoine Chereau n’est jamais en retard pour décocher une volée de flèches. Et la dernière en date fait mouche une fois encore. Pour le plus grand plaisir des lecteurs… cibles.

Si on ne peut pas vraiment dire que tous ses projectiles soient inoffensifs, ils ne sont cependant jamais assassins.

Et c’est tant mieux, d’autant plus réjouissant, d’autant plus drôle. Et efficace.

Son nouvel opus en apporte une nouvelle fois la preuve. Après avoir publié des albums sur les thèmes du travail, de la santé, d’internet, de l’égalité encore tout récemment, le dessinateur s’attaque aujourd’hui à l’amour.

Aux amours plutôt. Celles des époux, des jeunes et vieux amants, des parents d’enfants, puis d’ados, puis d’adultes…

Personne n’est épargné, oublié, dragueurs ou gays éconduits, géniteurs déboussolés, maris traditionnels, femmes dépitées ou décomplexées, couples chez le psy, mômes goguenards… Et même handicapés. Mais personne n’est condamné non plus.

Entre deux élections, marquées par un certain désamour, Antoine Chereau prend lui le parti de l’amour, le vrai, et celui d’en rire. Et nous entraîne avec lui.

Il s’amuse des petits et parfois grands travers familiaux, des – mauvaises – habitudes qui perdurent, de l’ennui qui prend place, des échecs programmés, des démissions contemporaines, des trahisons médiocres ou ridicules…

Les situations que décrit Chereau – du vécu parfois sans doute… – pourraient être tristes, voire désespérantes, il les dénonce et en même temps les désamorce, leur tord le cou. Il nous met devant nos faits accomplis, nos renoncements, nos défaillances.

Et nous fait rire, de nous, de nos proches, de nos voisins. Aux éclats souvent. Et ça fait le plus grand bien.

En une centaine de dessins et de planches appuyés de très belles couleurs, tout le talent de Chereau s’exprime dans ce nouvel album. C’est vif, bien vu, c’est aujourd’hui en France, en famille. Suivez les flèches…

Rodolphe Pays

L’album « Du moment qu’on s’aime », d’Antoine Chereau (chez Pixel Fever Editions), 23 € en librairie et via les sites d’achat en ligne (FNAC, Amazon… )

Antoine Chereau bientôt en tournée de dédicaces : première séance, samedi 13 mai, de 15 h à 19 h 30 à la librairie « La petite Lumière », 14 rue Boulard , PARIS (14ème).

En savoir plus : https://m.facebook.com/antoinechereau.dessinateurdepresse/#_=_

Chereau croque aussi les postiers

Antoine Chereau est un fidèle de La Poste. Il a longtemps croqué en direct des intervenants lors de réunions organisées par l’entreprise, produit d’innombrables dessins pour son site intranet (dont une sélection a été exposée en 2013 au Musée de La Poste).

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 165 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 315 990 visites
Publicités