Flaubert : des timbres, des relais de Poste et du théâtre


Timbre « Flaubert 1821-1880 » (émission de 1952), dessiné par Pierre Paul Lemagny, gravé par Charles Paul Dufresne.

Quelques émissions philatéliques ont été consacrées à Gustave Flaubert.

Mais les liens de l’écrivain avec l’univers postal se sont aussi tissés à travers les séjours et les voyages que ce dernier effectuait régulièrement dans les relais de Poste.

Et pour les amoureux de sa langue et de son regard, Flaubert est aussi tout l’été sur scène.

A travers une adaptation d’Emma Bovary proposée par le comédien André Salzet.

Timbre « Flaubert » (1982), émis par la Poste du Gabon.

« La Poste d’Auray eût été arrivée, nous fussions partis tout de suite pour Belle-Isle ; mais on attendait la Poste d’Auray. Assis dans la cuisine de l’auberge, en chemise et les bras nus, les marins de passage patientaient en buvant chopine. »

Alors qu’il voyage en Bretagne avec son ami et écrivain Maxime Du Camp, Gustave Flaubert a l’occasion à de nombreuses reprises d’utiliser les services de la Poste, pour se déplacer, se restaurer.

Ancien relais de Poste, à Auray (Morbihan).

Et d’observer ses employés comme ses usagers.

Il évoque ainsi ses séjours dans les relais de Poste et ses trajets en malle-poste dans l’ouvrage Voyage en Bretagne, par les champs et par les grèves.

En dehors de ses pérégrinations à travers les régions de France, Flaubert fréquente de façon récurrente un autre relais de Poste, celui de Nogent-sur-Seine, dans l’Aube. Pour des excursions culinaires cette fois.

L’auberge du Cygne de la Croix, à Nogent-sur-Seine (Aube).

Comme d’autres artistes à l’époque – Alfred Boucher, Camille Claudel… -, Flaubert apprécie la cuisine de cette auberge baptisée Le Cygne de la Croix. Un lieu que l’on retrouvera dans L’éducation sentimentale.

La Poste finit par arriver. Un peu plus loin dans Le voyage en Bretagne, Flaubert s’en donne à cœur joie : « Un bruit étouffé se fit entendre. Un grelot sonna, un chapeau parût. C’était la Poste d’Auray, toujours même homme, toujours même cheval, même sac à lettres. Il s’en allait tranquillement vers Quiberon, dont il reviendra tantôt pour s’en retourner demain. C’est l’hôte du rivage, il le passe le matin, il le repasse le soir. Sa vie est de le parcourir, lui seul l’anime, il en fait l’épisode, j’allais presque dire la grâce. »

Rodolphe Pays

Madame Bovary tout l’été au théâtre du Lucernaire

Il a joué Zweig, Kafka, Maupassant, Schnitzler, Vian…

André Salzet poursuit sa quête des beaux textes avec Flaubert et son Emma Bovary.

Le comédien a participé à l’adaptation du roman et la propose sur scène de juin à septembre au théâtre du Lucernaire, à Paris.

  • du 10 juin au au 9 juillet à 18 h 30 du mardi au samedi,  et à 16 h le dimanche
  • du 12 juillet au 27 août à 18 h 30 du mercredi au samedi, et à 16 h le dimanche
  • du 29 août au 3 septembre à 18 h 30 du mardi au samedi, et à 16 h le dimanche

Théâtre du Lucernaire, 53 rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6ème. Réservations au 01 45 44 57 34.

En savoir plus sur André Salzet : http://theatre.carpediem.free.fr/

En savoir plus sur le théâtre du Lucernaire : http://theatre.carpediem.free.fr/

 

Publicités

0 Responses to “Flaubert : des timbres, des relais de Poste et du théâtre”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 276,709 visites

%d blogueurs aiment cette page :