Benoît Allemane, voix off des « Histoires de timbres » : « En deux ou trois minutes, on raconte des pages sur la France, les arts, les sciences… »


Il a déjà assuré le commentaire de plus d’une centaine d’épisodes de la série Histoires de timbres : Benoît Allemane dit tout l’intérêt qu’il porte à ces films courts produits par le Musée de La Poste avec le soutien de l’Adphile.

Et évoque aussi les coulisses des enregistrements.

Le début de l’histoire

Benoît Allemane a déjà fait la voix de plus d’une centaine d’épisodes de la série « Histoires de timbres ».

« C’était il y a quatre ans. Christophe Gaillard m’a appelé un jour pour me proposer de faire la voix d’Histoires de timbres, une série de films courts dont le Musée de La Poste lui avait confié la réalisation. Des gens avec qui j’avais travaillé lui avaient parlé de moi…

J’ai tout de suite trouvé que l’idée de cette série – une première, personne ne l’avait eue auparavant – était très bonne.

Œuvrer autour des timbres et des thèmes qu’ils inspirent, c’était nouveau pour moi, une belle surprise au fond, j’ai tout de suite adhéré…

L’intérêt pour le projet

C’est un exercice particulier, une narration très courte, et ça fonctionne vraiment bien.

En une, deux ou trois minutes, on raconte des pages de l’histoire de France, de celle des arts aussi, de l’évolution des sciences, des techniques…

Tous ces domaines racontés via les timbres, c’est de la vulgarisation dans le bon sens du terme, c’est fourmillant d’informations.

J’y apprends pour ma part des tas de choses. Et jamais de façon doctorale, bien au contraire, le ton est toujours vif, accessible…

Les textes

Documentés et rédigés par le réalisateur et validés par Pascal Roman, un historien du Musée de La Poste, les textes de la série sont vraiment bien écrits. Et ce n’est pas de la complaisance. Ils sont toujours parfaitement conçus et articulés par rapport aux images.

Au strict plan technique pour ce qui me concerne, je n’ai jamais été réticent sur une formulation, je n’ai jamais eu à demander une modification. Les phrases sont justes, rythmées, adaptées, ça facilite beaucoup mon travail.

La façon de travailler

A chaque séance, on enregistre la voix de plusieurs épisodes. Je ne lis jamais le texte auparavant, j’en prends connaissance en même temps que je le dis. Et en direct sur les images. Pour moi, on n’a pas la même liberté si on connaît déjà le texte. En fait, je veux le découvrir un peu comme le découvriront ensuite les téléspectateurs.

Bien sûr, si ça ne va pas, si on n’est pas satisfait de la prise, on la refait. Mais à la longue, on est vraiment rodés, c’est comme un jeu, le rythme, les changements de plan, le ton, les relances, ça vient à peu près toujours bien.

L’intérêt qui demeure

Je prends toujours le même plaisir à faire la voix de ces films. Ce sont des histoires différentes à chaque fois, il y une telle richesse des thèmes abordés, toute cette matière me passionne. Comme, j’en suis convaincu, elle intéresse aussi ceux à qui elle s’adresse.

Quand on traite par exemple du Concorde, ce n’est pas seulement d’un avion dont on parle, c’est une technologie exceptionnelle bien sûr, mais c’est aussi une histoire, une aventure…

La diffusion

Les Histoires de timbres sont déjà diffusées sur plusieurs chaînes de télévision. Mais ces petits modules pourraient aussi parfaitement être programmés sur d’autres médias, y compris de plus grande écoute encore.

Avant ou après des écrans publicitaires, avant ou après la météo… Ce pourrait aussi être des sortes d’interludes, d’intermèdes entre deux émissions.

Ces films sont une idée superbe, ils méritent la diffusion la plus large.  »

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Plus de 100 Histoires de timbres

Près de quatre ans déjà que le Musée de La Poste a lancé sa série Histoires de timbres.

Des films courts – 2 à 3 minutes – qui à partir d’un timbre racontent les sciences, les arts, la vie politique, la nature…

Alors que la troisième « saison » s’amorce, c’est déjà plus d’une centaine d’épisodes qui a été réalisée.

Jusque là diffusées sur le site du musée (http://www.ladressemuseedelaposte.fr/Histoires-de-timbres-Saison-2) et sur les chaînes LCP et TV5Monde, les Histoires de timbres sont désormais également relayées par Equidia (plusieurs épisodes évoquent le cheval), Vosges TV et MirabelleTV.

 Un acteur rompu à tous les exercices

Benoît Allemane est fréquemment la voix française de l’acteur américain Morgan Freeman.

Comédien chevronné, Benoît Allemane est aussi un comédien boulimique. Et rompu à tous les exercices.

Si sa passion originelle reste le théâtre (ses premières et toujours amours), il s’adonne avec la même délectation à tous les genres : radio, télévision, publicité, voix off de documentaires, jeux vidéo…

Il tâte aussi un peu à l’occasion du cinéma. Sans grande conviction cette fois (« ce n’est pas ce que je préfère, je ne me sens pas plus à l’aise que cela dans cet univers »).

L’acteur travaille actuellement un texte pour le théâtre et devrait remonter sur les planches à la rentrée.

Il pratique beaucoup le doublage. C’est lui par exemple qui fait fréquemment la voix française de Morgan Freeman (« sans jamais l’avoir croisé, je le connais depuis 25 ans, si je le rencontrais, je lui dirais toute l’admiration que j’ai pour lui en tant que comédien et en tant qu’homme »).

Lorsque Christophe Gaillard, le réalisateur de la série de films courts Histoires de timbres, lui a proposé d’en assurer les commentaires, Benoît Allemane n’a pas hésité (« c’est un projet superbe, je suis ravi d’y participer »).

Mais le théâtre n’est jamais très loin : le comédien travaille actuellement à l’écriture d’un texte (« c’est bien parti ») et devrait remonter sur les planches dès la rentrée prochaine. Passion, quand tu nous tiens…

RP

 

Publicités

0 Responses to “Benoît Allemane, voix off des « Histoires de timbres » : « En deux ou trois minutes, on raconte des pages sur la France, les arts, les sciences… »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 143 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 278,962 visites

%d blogueurs aiment cette page :