Le 27 janvier 1967 disparaissait le Maréchal Juin


Timbre "Alphonse Juin/Maréchal de France/1888-1967", dessiné et gravé par Pierre Gandon (1970).

Timbre « Alphonse Juin/Maréchal de France/1888-1967 », dessiné et gravé par Pierre Gandon (1970).

Il y a tout juste un demi-siècle, s’éteignait Alphonse Juin, l’enfant d’Algérie devenu Maréchal de France. Trois ans après sa disparition, un timbre honorait sa mémoire.

Retour sur un parcours hors du commun…

« J’en suis de ce peuplement. Et par toutes mes fibres. » Né en Algérie le 16 décembre 1888, Alphonse Juin restera sa vie entière fidèle à la terre où il a vu le jour et où il a grandi. A la Tunisie et au Maroc aussi, où, devenu militaire, le futur Maréchal de France sera affecté pour de longues périodes.

Alphonse Juin à Saint-Cyr.

Alphonse Juin à Saint-Cyr.

Le jeune Alphonse passe son enfance dans la région de Constantine. Père gendarme, originaire de Vendée, mère corse…

L’armée, il l’intègre par la « petite » porte en 1909. Par un engagement de quatre ans comme soldat de 2ème classe au premier régiment de zouaves d’Alger. Il ne tarde pas à gravir les échelons. Caporal, sergent…

« Sujet exceptionnel, s’il continue comme cela, il ira certainement loin », dit de lui son capitaine. L’officier ne s’était pas trompé. En 1912, Alphonse Juin sort major de Saint-Cyr (promotion dont était également issu Charles de Gaulle).

Eclate alors la Première Guerre mondiale. Devenu lieutenant, Alphonse Juin participe au sein de la brigade marocaine du général Ditte aux combats de la Marne. Blessé ensuite en Champagne, il perdra définitivement l’usage de son bras droit. Huit mois plus tard, il est de nouveau sur le front. Et est promu capitaine en avril 1916.

En opération lors de le Seconde Guerre mondiale...

En opération lors de le Seconde Guerre mondiale…

La guerre terminée, il rejoint l’école de guerre… où compte tenu de ses qualités, il est maintenu en tant que professeur stagiaire. Il servira ensuite en Afrique du nord sous les ordres de Lyautey.

Son ascension se poursuit : 1932, il accède au grade de lieutenant-colonel, en 1935 à celui de colonel. Et en 1938, il devient général de brigade.

La Seconde Guerre mondiale est déclarée. Alphonse Juin, encerclé dans la poche de Lille, est fait prisonnier. Il sera libéré en juin 41. Désormais général de division, il est alors nommé par Vichy adjoint au commandant des troupes du Maroc. Sa carrière se poursuit : il devient général de corps d’armée et prend la tête des forces françaises d’Afrique du Nord.

juin5C’est le début d’une période difficile pour lui. Comment concilier sa loyauté militaire et l’espoir que fait naître le débarquement des alliés en Afrique du nord.

Son ancien condisciple de Saint-Cyr lui accorde sa confiance : en 1943, De Gaulle le nomme à la tête du corps expéditionnaire d’Italie. Juin et ses troupes joueront un grand rôle dans la libération de la « botte » : au Monte-Cassino, près du fleuve Garigliano…

Le 25 août 1944, il entrera aux côtés de Charles de Gaulle dans Paris. Et au printemps 1947, retournera en Afrique du nord, comme résident général au Maroc. En 1952, c’est l’aboutissement de sa carrière militaire : il est élevé le 14 juillet à la dignité de Maréchal de France.

Les fuérailles d'Alphonse Juin, le 19 février 1967 à Paris (photo Jacques Boissay/AKG-images).

Les funérailles d’Alphonse Juin, le 19 février 1967 à Paris (photo Jacques Boissay/AKG-images).

La suite sera moins heureuse pour lui. Son désaccord avec De Gaulle à propos de l’Algérie lui vaudra une mise à l’écart totale de la vie publique par son ex-camarade de Saint-Cyr (que de toutes les personnalités de l’époque Juin était le seul à tutoyer).

Alphonse Juin s’est éteint le 27 janvier 1967 à Paris. Un timbre à son effigie lui sera consacré trois ans plus tard. Tout juste un demi-siècle après sa disparition, qui se souvient encore du 2ème classe devenu Maréchal de France ?

Rodolphe Pays

Publicités

0 Responses to “Le 27 janvier 1967 disparaissait le Maréchal Juin”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,850 visites

%d blogueurs aiment cette page :