Archive pour décembre 2016



Un timbre marque les trois siècles et demi de l’Académie de France à Rome

1610240910930Une émission commune France-Italie marque le 350ème anniversaire de la création de l’Académie de France à Rome.

Le timbre a été dévoilé il y a quelques jours à l’Institut culturel italien de Paris.

L’Académie de France à Rome fête cette année son trois-cent cinquantième anniversaire. Trois siècles et demi d’initiation à la beauté et de soutien à la créativité.

La Villa Médicis, à Rome (photo J. P. Dalbera).

La Villa Médicis, à Rome (photo J. P. Dalbera).

La vocation de cette institution, fondée par Colbert en 1666, est en effet toujours demeurée la même : accueillir de jeunes artistes en résidence dans une ville symbolisant l’art et la richesse culturelle.

L’Académie reste plus connue du grand public sous l’appellation Villa Médicis, du nom du palais renaissance romain qui l’abrite. Elle n’y a cependant pas toujours résidé. D’autres lieux l’ont longtemps hébergée, les palais Caffarelli, Capranica, Mancini…

Jérôme Delaplanche, commissaire de l'exposition "350 ans de l'Académie de France à Rome", présente l'oeuvre de Charles Errard représentant la Villa Médicis.

Jérôme Delaplanche, commissaire de l’exposition « 350 ans de l’Académie de France à Rome », présente l’oeuvre de Charles Errard reproduisant la Villa Médicis.

Pour marquer cet anniversaire, une exposition se tient jusqu’au 15 janvier à la Villa Médicis.

Une centaine d’œuvres réalisées depuis la naissance de l’Académie par des artistes en résidence y est présentée.

Autre initiative liée à la commémoration : l’émission commune par la France et l’Italie d’un timbre illustré d’un dessin représentant la Villa Médicis.

Valérie Besser en dédicaces.

Valérie Besser en dédicaces.

Celui-ci n’a pas été choisi au hasard. Il est l’œuvre du premier directeur de l’Académie de France à Rome, le peintre et architecte Charles Errard (1606-1689).

Un travail quasi prémonitoire : il avait dessiné le bâtiment alors que celui-ci n’était pas encore le siège de l’Académie (il ne le deviendra que beaucoup plus tard, en 1803).

De g. à dr. : Gilles

De g. à dr. : Gilles Livchitz, Muriel Mayette-Holtz, Giandomenico Magliano, Fabio Gambaro, directeur de l’Institut culturel italien et Loïc Hennekinne, ancien ambassadeur de France à Rome.

C’est la graphiste Valérie Besser qui a mis en page le timbre. Elle l’a dédicacé lors d’un « Premier jour » organisé le 30 novembre dernier à l’Institut culturel Italien de Paris.

Une manifestation qui s’est déroulée en présence notamment de Giandomenico Magliano, l’ambassadeur d’Italie en France, de Muriel Mayette-Holtz, la directrice de l’Académie de France à Rome et de Gilles Livchitz, le directeur de Phil@poste.

Rodolphe Pays

1610240910930Timbre « 350 ans de l’Académie de France à Rome- Villa Medici », dessin de Charles Errard, mis en page par Valérie Besser, impression héliogravure, tirage 700 000 exemplaires.

Timbre disponible à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème (tél. : 01 53 71 98 49). Ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 18 h.

 

Publicités

Deux événements autour de l’expo « Temps suspendu » : dédicaces et lecture théâtralisée

affiche_expo_temps_suspendu-3-resp300Deux événements cette fin de semaine et au début de la suivante autour de l’exposition Temps suspendu : une séance de dédicaces par deux des trois photographes et une lecture théâtralisée de l’accrochage.

L’exposition Temps suspendu se poursuit jusqu’au 18 décembre à l’espace Niemeyer. Encore deux semaines pour voir les photos d’exploration urbaine de Sylvain Margaine, Romain Veillon et Henk Van Rensbergen.

Près de 80 clichés grand format qui racontent des lieux abandonnés : usines, équipements sportifs, parcs d’attraction, églises, châteaux…

Sylvain Margaine (Photo Thierry Debonnaire).

Sylvain Margaine
(photo T. Debonnaire).

Romain Veillon (photo T. Debonnaire).

Romain Veillon (photo T. Debonnaire).

En parallèle à l’accrochage, deux événements vont se dérouler sur place.

Sylvain Margaine et Romain Veillon dédicaceront demain samedi le catalogue de l’exposition et échangeront sur leur travail avec les visiteurs.

Et mardi, la compagnie Les Dramaticules proposera une lecture théâtralisée de l’exposition. Le spectacle – créé pour cette soirée et qui sera repris ensuite à Paris et en province – fait écho aux photos présentées.

logoJérémie Le Louët, qui l’a conçu et en est le conteur, a trouvé dans ces photos une adéquation très forte avec trois contes du répertoire fantastique du XXe siècle. Au programme : Lovecraft, Apollinaire et Bradbury.

À travers un récital fascinant autour de l’oeuvre de ces auteurs, et accompagné de Simon Denis, créateur son de la compagnie, il nous fait partager son goût pour l’étrange. Et porte au plus intense le souffle de ces poètes, en redonnant leurs places aux rythmes, aux sons et aux différentes utilisations de la voix.

Des dédicaces, une belle soirée… Rendez-vous place du Colonel Fabien…

Rodolphe Pays

img_5686« Temps suspendu – Exploration urbaine », une exposition du Musée de La Poste qui réunit des photos réalisées par Sylvain Margaine, Romain Veillon et Henk Van Rensbergen, proposée jusqu’au 18 décembre à l’Espace Niemeyer, 2 place du Colonel Fabien, Paris 19ème.

Dans le hall d’accueil de l’exposition, « Rêver le chantier », une présentation de 15 photos sur la rénovation du Musée de La Poste.

De 11 h à 18 h 30 du lundi au vendredi, de 13 h à 18 h les samedi et dimanche. Entrée libre.

Dédicace des photographes : samedi 3 décembre de 14 h à 16 h.

Lecture théâtralisée de l’exposition « Temps suspendu » par la Compagnie Les Dramaticules : mardi 6 décembre à 19 h. Réservation obligatoire dans la limite des places disponibles au 01 42 79 24 24  ou via reservation.dnmp@laposte.fr

 

 

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 166 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 316 113 visites
Publicités