Un timbre dessiné par Nicolas Vial émis pour les cent ans de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre


tp-onacvg-hdPour les cent ans de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre, La Poste a émis un timbre symbolisant la transmission.

Une œuvre de Nicolas Vial dévoilée lors d’une soirée organisée à l’Hôtel des Invalides.

C’est une soirée particulièrement émouvante qui s’est déroulée le 9 novembre à Paris dans le cadre prestigieux de l’Hôtel des Invalides.

Un grand nombre d’invités s’y est retrouvé pour commémorer le centième anniversaire de la création de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).

L’événement a en particulier été marqué par le dévoilement d’un timbre symbolisant la vocation de cette institution qui œuvre à la reconnaissance et au soutien des hommes et des femmes ayant eu à souffrir de conflits.

img_5924La soirée s’est ouverte par une série d’images et de photos projetée sur toute la façade nord de l’Hôtel des Invalides. Une animation exceptionnelle qui retraçait le siècle d’engagement de l’ONACVG au service du monde combattant.

Les centaines de personnes conviées se sont ensuite rendues dans les salons du Gouverneur militaire de Paris. Dans une courte intervention, Rose-Marie Antoine, la présidente de l’ONACVG, a d’abord indiqué tout le sens que ce centenaire prenait à la veille du 13 novembre, date anniversaire des attentats de Paris de l’automne 2015 (auprès d’anciens combattants de la Seconde guerre mondiale et de conflits plus récents, des rescapés des attaques de Nice et du Bataclan étaient aussi présents).

Jean-Marc Todeschini, Rose-Marie Antoine, Bruno Le Ray (Gouverneur militaire de Paris) et Philippe Wahl dévoilent le timbre "ONACVG 1916-2016".

Jean-Marc Todeschini, Rose-Marie Antoine, Bruno Le Ray (Gouverneur militaire de Paris) et Philippe Wahl dévoilent le timbre « ONACVG 1916-2016 ».

« Je voudrais également souligner que La Poste est à nouveau à nos côtés, avec la création de ce timbre, a-t-elle rappelé, et qu’elle l’était déjà dès 1917, avec la surtaxe sur les timbres qu’elle avait mise en place au profit des orphelins de guerre. »

Avant que le timbre ne soit montré au public, Philippe Wahl, le président-directeur général de La Poste, a évoqué les liens qui rapprochent l’ONACVG et La Poste.

« Notre entreprise, la plus ancienne de France, s’associe à ce même devoir de mémoire, a-t-il tenu à dire, avec ce timbre, comme avec celui émis en 2014 au profit du Bleuet de France, nous nous attachons à la transmission des symboles, des valeurs, de l’histoire de notre pays. »

Dans son allocution, le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, Jean-Marc Todeschini, a également souhaité revenir sur l’importance de la transmission. « Nos pensées se tournent vers tous ceux qui se sont sacrifiés, nous devons leur rendre hommage, a-t-il notamment dit, et ce timbre nous y aide. »

Nicolas Vial.

Nicolas Vial.

Est alors venu le moment du dévoilement du timbre. Une œuvre du peintre et dessinateur Nicolas Vial, déjà auteur pour La Poste de près d’une quinzaine de vignettes postales. L’image fait apparaître au premier plan, en silhouette, une famille.

Les parents au centre, le père portant un fusil en bandoulière. Leur fille à leur droite, portant comme un cartable. Et leur garçon, à leur gauche, donnant la main à sa mère.

« J’ai voulu à travers ces deux mains accolées faire passer l’idée de la transmission », explique l’artiste.

A l’arrière, le dôme des Invalides, refuge bâti à la demande de Louis XIV destiné à accueillir les invalides de guerre. Et à droite le « Bleuet », symbole de la mémoire et de la solidarité.

img_5975Emotion encore au cours de la soirée, avec les chants d’une chorale de collégiens venus de Nevers. L’assistance a vibré à l’écoute du « Partisan », de Léonard Cohen, reprise avec discrétion et ferveur par nombre de participants. Et puis « La Marseillaise », écoutée en communion avec les jeunes, puis chantée avec conviction et enthousiasme par toute l’assemblée.

A l’émotion ont alors succédé des moments de détente : verre de l’amitié, intermèdes musicaux, conversations, échanges, retrouvailles…

Et de nombreuses signatures et dédicaces de timbres par Nicolas Vial. Transmission toujours…

Rodolphe Pays

L’ONACVG 1916-2016

logo_onacL’Office national des mutilés et réformés – nom à l’époque de l’ONACVG – est créé en 1916 pour rendre hommage aux soldats qui combattaient sur le front, reconnaître leur engagement, leur sacrifice, leur souffrance. Puis très vite pour également prendre en charge les orphelins de guerre.

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre est un établissement public placé sous l’autorité du Ministère de la Défense.

 En savoir plus : http://www.onac-vg.fr/fr/

 

tp-onacvg-hdLe timbre est en vente à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème (ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 18 h).

Tél. : 01 53 71 98 49.

0 Responses to “Un timbre dessiné par Nicolas Vial émis pour les cent ans de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 132 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 260,355 visites

%d blogueurs aiment cette page :