A l’aise dans les descentes, Siné termine par une Ascension


Photo Jacques Demarthon/AFP

Photo Jacques Demarthon/AFP

Siné s’est éteint jeudi 5 mai. « L’anartiste » avait exercé sa verve dans tous les domaines. Y compris ceux de La Poste et des postiers…

Il était des quartiers nord de Paris. Né en 1928 un peu plus à l’est, dans le XXème arrondissement de la capitale, il avait passé son enfance du côté de Barbès, de Pigalle. Une mère épicière, un père ferronnier d’art, plutôt anar…

990_001-1Un « titi » parisien comme on n’en fait plus, comme on n’en entend plus, avec l’accent, la gouaille, la vanne jamais en reste, le regard et le sourire carnassiers.

Définitivement rebelle à toutes les autorités. Dans ses dessins comme dans ses propos. Forcément grande gueule, forcément parfois dans l’outrance… Mais si souvent tordant.

Siné a tiré sa révérence hier, le jour de l’Ascension. Comme un dernier clin d’œil de l’anticlérical militant qu’il n’a de toute sa vie jamais cessé d’être.

A 14 ans, Maurice Sinet – futur Siné – intègre l’école Estienne, il y étudie le dessin, le graphisme… Il découvre le dessinateur Staul Steinberg. C’est comme un coup de foudre, c’est aussi ce qu’il veut faire…

Un inédit de Siné... Proposé pour le magazine interne de La Poste il y a une vingtaine d'années...

Un inédit de Siné…
Proposé pour le magazine interne de La Poste il y a une vingtaine d’années…

Après la guerre, cet amoureux du jazz sera aussi le chanteur d’un groupe de cabaret nommé Les garçons de la rue. Mais sa passion de la musique (qu’il manifestera toujours en illustrant beaucoup d’albums de jazz) ne le détournera pas de sa vocation pour le dessin, la caricature.

En 1952, il publie son premier dessin. Dans France-Dimanche. Trois ans plus tard, il remporte le Prix de l’humour noir pour son recueil Complainte sans paroles.

Il travaillera ensuite avec Jean Yanne (autre titi parisien), entrera à L’Express. A la fin des années 1960, il fonde L’Enragé, puis rejoint Charlie Hebdo (dont il sera évincé en 2008). Puis ce sera Siné-Hebdo, Siné-Mensuel, les deux dernières revues qu’il a créées.

Siné a traité de tous les sujets. Avec toujours le même regard, caustique, acéré et rigolard. Y compris les philatélistes, les postiers, les postières…

Rodolphe Pays

 

 

Publicités

0 Responses to “A l’aise dans les descentes, Siné termine par une Ascension”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,881 visites

%d blogueurs aiment cette page :