Archive pour avril 2015



Animations en milieu scolaire : quand le Musée de La Poste fait la classe

IMG_2991Des conférenciers du Musée de La Poste se rendent régulièrement dans les écoles. Pour des animations autour de l’histoire des messages, du mail art, de la philatélie… Résumé d’une séance tenue fin mars dans un établissement parisien.

Jean, Charles, Line, Matilde, Sasha, Victoria… Au total, 23 élèves de CE2 d’un établissement situé près des Invalides, dans le VIIe arrondissement de Paris. Et peut-être parmi eux de futurs postiers… En tout cas, ils auront déjà acquis quelques notions sur l’histoire de l’écriture et celle du courrier et des moyens de l’acheminer : à l’invitation de Patricia Serio, leur professeure des écoles, une conférencière dépêchée par le Musée de La Poste est en effet venue animer à leur intention une séance à la fois instructive et récréative intitulée Du messager au facteur.

IMG_2993« Le programme de l’année prévoit de travailler avec les élèves sur les débuts de l’écriture, explique l’institutrice, c’est pourquoi j’ai choisi cette prestation au sein des différentes offres de mallettes pédagogiques proposées par le Musée de La Poste. » Au mur de la classe, auprès de la traditionnelle planisphère, une frise égrène les époques, de la préhistoire au XXIe siècle. Maîtresse, conférencière et écoliers s’y réfèreront à plusieurs reprises au cours de l’heure et demie qu’ils passeront ensemble. L’animation commence.

IMG_3006« Quand les hommes ont-ils commencé à écrire, à s’envoyer des messages, et sur quels supports ? », interroge Valeria Monaldi, la jeune conférencière. Les élèves ont déjà un peu travaillé le sujet avec leur professeure, beaucoup de doigts se lèvent. « Il y a des milliers d’années », « En Mésopotamie », « Sur des tablettes d’argile », « Avec des papyrus », répondent-ils. Vient ensuite la saga des messagers : courriers, postillons et leurs bottes, facteurs… Illustrée par des images projetées au tableau. Et appuyée par un livret-jeu permettant à chaque élève de cocher les informations reçues.

IMG_3034Le Moyen-Age, la « Rotula », la Poste aux chevaux, les étapes de l’aventure postale se succèdent. « Vous savez ce que le roi Louis XI a fait pour faciliter le transport des lettres ? », demande Valeria. « Des auberges de poste », se précipite une petite tête blonde. « C’est presque ça, ce sont des relais de poste », ajuste Valeria. Tous les moyens de transport du courrier sont aussi évoqués, tricycle, barque, skis, voiture… Autant de véhicules qui interpellent les enfants et suscitent de nombreux échanges avec leur maîtresse et la conférencière.

L’animation s’achève par un « atelier » de travaux manuels. Chaque élève rédige un message – aux parents, une copine… – sur une feuille de papier pliée ensuite telle une enveloppe. Après l’effervescence du début, l’atmosphère est plus studieuse. Les courriers écrits puis cachetés, la séance est levée. « C’était bien, enjoué, c’était positif », apprécie Patricia Serio. Les sourires des 23 écoliers confirment.

Rodolphe Pays

Pour en savoir plus sur les Mallettes pédagogiques du Musée de La Poste, joindre le service « Réservation » au 01 42 79 24 24 ou via l’adresse reservation.dnmp@laposte.fr.

 

 

Publicités

Le partenariat du Musée de La Poste avec le lycée Buffon se poursuit

En 2014, des élèves du club Histoire du Lycée Buffon avaient réalisé en collaboration avec le Musée de La Poste une exposition sur le débarquement. Le club présentera cette année une nouvelle exposition consacrée cette fois à la bataille de la Somme de 1916.

En 2014, des élèves du club Histoire du Lycée Buffon avaient réalisé, en collaboration avec le Musée de La Poste, une exposition sur le débarquement. Le club proposera cette année une nouvelle présentation, consacrée cette fois à la bataille de la Somme de 1916… Toujours avec le soutien du Musée de La Poste.

Une exposition l’an dernier et une autre en juin prochain… Quand de jeunes passionnés d’histoire soutenus par des enseignants s’associent à un historien et au graphiste du Musée de La Poste…

Engagé en 2005, le partenariat entre le Musée de La Poste et le lycée Buffon, dans le 15ème arrondissement de Paris, continue de porter ses fruits. L’an dernier, sous la houlette de Claude Basuyau, leur professeur d’histoire, et avec l’appui culturel et logistique du musée, les élèves du club Histoire du lycée avait conçu une exposition sur le thème du 6 juin 1944. Un projet pour lequel les élèves s’étaient rendus sur les plages du débarquement, avaient mené des recherches, compulsé des documents et recueilli de nombreux témoignages.

L’initiative est renouvelée cette année avec la création d’une nouvelle exposition, consacrée cette fois à la bataille de la Somme de l’été 1916. Et l’appui de deux professeurs d’histoire. Les panneaux, en cours de réalisation avec le soutien du musée de La Poste, seront d’abord présentés en juin au lycée Buffon. Tout comme ceux créés l’an dernier, ils seront ensuite mis à la disposition des établissements scolaires qui souhaiteront les exposer.

Rodolphe Pays

« Mémoires Gravées » : visite guidée par Séverine Maréchal, co-commissaire de l’exposition (volet 2)

arton2312-resp600«  L’exposition fait apparaître le regard singulier que portent les artistes sur l’histoire »

Proposée conjointement par le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste, l’exposition Mémoires Gravées a ouvert ses portes mi-mars. Un accrochage qui raconte la guerre 39-45 à travers les œuvres des artistes sollicités pour illustrer les timbres évoquant le conflit. Visite guidée en images par Séverine Maréchal, co-commissaire de l’exposition pour le Musée Leclerc-Jean Moulin. Volet 2…

TDB_3370_1« Deux personnalités majeures et très fortes de la guerre font l’objet d’une attention toute particulière au sein de l’exposition : de Gaulle, l’homme du 18 juin, et Leclerc, le libérateur de Paris, le meneur d’hommes. Epreuves d’artistes et documents accompagnent les timbres émis en leur hommage. Dans la vitrine consacrée à Leclerc, un de ses képis, une de ses célèbres cannes, son passeport… »

TDB_3379« L’espace consacré à la déportation symbolise à lui-seul le principe de l’exposition, celui de faire apparaître le regard singulier que portent les artistes sur des moments de l’histoire. Regards qui diffèrent aussi selon les époques. Entre Decaris, en 1955, Aldebert en 1964 et Plantu en 2005, si le thème traité est le même, le propos et la forme qu’il revêt se distinguent radicalement. Désolation et absence d’humain pour le premier, souffrance des visages pour le second et, sans pour autant oublier, comme une renaissance et un espoir pour le troisième. »

TDB_3380« Le panorama des timbres-poste français, qui n’avait plus été présenté depuis la fermeture du Musée de La Poste pour rénovation, forme à la fois une sorte de décor et d’enceinte pour l’exposition. Les visiteurs s’y plongent volontiers, leur curiosité est éveillée, ils passent d’un timbre à l’autre, un peu comme on feuillette un dictionnaire… »

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Photos Thierry Debonnaire

arton2312-resp600« Mémoires Gravées », jusqu’au 8 novembre, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème (tél. 01 40 64 39 44).

 


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 166 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 316 113 visites
Publicités