Musée Leclerc-Jean Moulin et Musée de La Poste : des œuvres d’étudiants de l’école Estienne ont rejoint celles exposées dans le cadre de l’exposition « Mémoires Gravées »


L'exposition Mémoires Gravées s'est enrichie de 12 oeuvres réalisées par des étudiants de l'école Estienne.

L’exposition Mémoires Gravées s’est enrichie de 12 oeuvres réalisées par des étudiants de l’école Estienne (photo Thierry Debonnaire).

Proposée conjointement par le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste, l’exposition Mémoires Gravées a ouvert ses portes il y quelques jours. Un accrochage qui raconte la guerre 39-45 via la philatélie consacrée aux différentes périodes du conflit. Aux œuvres des artistes créateurs de ces timbres, s’ajoutent aussi désormais celles de jeunes étudiants de l’école Estienne.

Dimitri, Gaël, Cléa, Maxime, Sophie… Ils ont dix-huit, dix-neuf ans, tous étudiants en première année d’une formation aux métiers d’art – spécialité gravure – dispensée par l’école Estienne. Une œuvre de chacun d’eux figure désormais au sein de l’exposition Mémoires Gravées que proposent ensemble depuis quelques jours le Musée Leclerc-Jean Moulin et le Musée de La Poste. Et même en bonne place, puisque les dessins de ces jeunes artistes sont accrochés – depuis lundi – dans l’espace d’accès à l’exposition.

hdgeuetrbfkdjk (photo Rodolphe Pays).

Les dessins des 12 jeunes artistes évoquent des faits de résistance,  la transmission par le témoignage, rendent des hommages…   (photo Rodolphe Pays).

« Mémoires Gravées, qui raconte la guerre 39-45 à travers la philatélie, s’ouvre par la présentation des différentes œuvres réalisées en 1947 à l’occasion de la sortie du premier timbre en l’honneur de la résistance, explique Séverine Maréchal, la commissaire de l’exposition, et nous avons demandé à ces étudiants de concevoir des dessins faisant écho à cette même thématique. » Résultat : 12 images fortes, empreintes d’émotion, de références. Des regards et des rendus d’une grande richesse.

Sont ainsi à la fois évoqués des faits de résistance, mais aussi des exactions ou encore des témoignages sur l’époque. Ce qui est peut-être l’Armée des ombres est représentée par une foule figurant une croix de Lorraine, des hommes et des femmes collent des affiches, travaillent dans une imprimerie clandestine, font le coup de feu, une grand-mère raconte, une scène d’autodafé aussi. Et puis des hommages au Silence de la mer de Vercors, à des personnalités de la résistance… Autant de travaux remarquables qui montrent que les mémoires – gravées ou non – continuent de se transmettre…

Rodolphe Pays

arton2312-resp600« Mémoires Gravées », jusqu’au 8 novembre, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème (tél. 01 40 64 39 44).

 

 

 

 

En savoir plus sur le musée Leclerc-Jean Moulin : http://www.museeleclercmoulin.paris.fr

En savoir plus sur le musée de La Poste : http://www.ladressemuseedelaposte.fr/

 

 

 

Publicités

0 Responses to “Musée Leclerc-Jean Moulin et Musée de La Poste : des œuvres d’étudiants de l’école Estienne ont rejoint celles exposées dans le cadre de l’exposition « Mémoires Gravées »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 280,402 visites

%d blogueurs aiment cette page :