L’illustrateur et dessinateur de timbres Marc Taraskoff est décédé lundi


Figure-douverture-Marc-Taraskoff-à-sa-table-de-travail-1024x768L’illustrateur Marc Taraskoff est décédé lundi.

Les gens qui le connaissaient le décrivent comme un homme particulièrement chaleureux, simple et d’une grande culture. Dessinateur de très nombreuses couvertures de livres, il avait aussi conçu une cinquantaine de timbres.

displayIl avait une gueule. Une vraie. Un peu à la Vassiliu, Raoul de Godeswarvelde ou encore Fred. Des rondeurs semblables, les yeux qui sourient. Les mêmes moustaches aussi… Marc Taraskoff est mort lundi. Les hommages sur les réseaux sociaux ne trompent pas. Ils sont nombreux, unanimes : le dessinateur était apprécié de beaucoup de gens.

Ceux qui le connaissaient le décrivent comme un homme « d’une grande gentillesse », « simple », avec une immense culture « graphique, littéraire, musicale ». Gastronomique aussi. Il aimait les livres et la peinture. Alors, il avait choisi l’illustration pour associer les deux.

Héros-de-romans-policiersIl avait ainsi réalisé les couvertures de plus de 1000 ouvrages. Et créé des timbres. Une cinquantaine. Les premiers, c’était en 1996, pour un carnet de 6 timbres consacré aux héros français du roman policier. Le plus récent, il l’avait dessiné il y a trois ans, en mémoire du « Camp des Mille ».

Marc Taraskoff avait aussi participé – sans succès, mais il n’en avait pas pris ombrage – à plusieurs concours « Marianne ». En s’inspirant notamment de l’actrice et chanteuse Claire Keim et d’Ingrid Bétancourt. « La Marianne, disait-t-il, renvoie à des constantes avec des variantes : un portrait de femme, qui soit le plus émouvant, le plus riche possible d’expressions diverses qui doivent incarner l’idée que l’on peut avoir de la République. »

Le dessinateur vivait en en Belgique depuis sept ans. Chez lui, c’était comme « une auberge, un lieu de rencontres, de concerts. »

Marc Taraskoff était né à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, de parents parisiens d’origine russe. Il avait eu 59 ans le 25 décembre dernier.

Rodolphe Pays

Lire aussi le papier de Pierre Jullien dans Philatélie au quotidien : http://mondephilatelique.blog.lemonde.fr/2015/03/04/disparition-de-marc-taraskoff/

 

 

 

Advertisements

1 Response to “L’illustrateur et dessinateur de timbres Marc Taraskoff est décédé lundi”



  1. 1 information about get rid of moth permanently in Great Portland Street Rétrolien sur 13 mars 2015 à 18:29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 141 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 273,384 visites

%d blogueurs aiment cette page :