Pascal Roman, conseiller historique du Musée de La Poste : « Le panorama des timbres français, c’est un peu le journal de bord de la France »


Dans quelques semaines, le Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin et le Musée de La Poste lanceront une exposition commune. A la fois historique et philatélique, celle-ci évoquera la seconde guerre mondiale à travers le regard que les créateurs de timbres ont porté sur le conflit.

Le panorama des timbres-poste français est composé des 4800 timbres émis entre entre 1849 - année de la mise en circulation  de la "Cérès", le premier d'entre eux -et aujourd'hui.

Le panorama des timbres-poste français est composé des 4800 timbres émis entre entre 1849 – année de la mise en circulation de la « Cérès », le premier d’entre eux -et aujourd’hui.

L’accrochage – qui se tiendra au Musée Leclerc-Jean Moulin – sera aussi l’occasion de présenter aux visiteurs le panorama des timbres français. Il n’avait plus été montré au public depuis la fermeture l’an dernier pour rénovation du Musée de La Poste. Pascal Roman, conseiller historique de ce dernier, revient sur ce que cette fresque philatélique – riche de près de 5000 timbres – raconte de la vie politique et culturelle de la France du milieu du XIXème siècle à aujourd’hui.

Le panorama des timbres français va être présenté dès le début mars aux visiteurs de l’exposition « Mémoires Gravées ». Que raconte cette fresque qui court sur plus de 160 ans ?

P.Roman2Les timbres sont d’abord des marques de souveraineté d’un Etat. Davantage encore que la monnaie, qui elle ne s’exporte pas. Ils véhiculent des idées politiques, accompagnent des tendances culturelles, rendent compte des évolutions techniques. A la disposition de l’Etat émetteur, ils sont un moyen de communication en direction de la population. Mais il arrive aussi que l’Etat prenne le train en marche.

Ainsi, à la libération de Paris ou quelques décennies plus tard lors du lancement de la Fête de la musique, c’est plutôt la volonté populaire qui sera à l’origine des émissions philatéliques dédiées aux événements. On fait aussi jouer aux timbres un rôle formateur. On l’a par exemple constaté avec les timbres en euro mis en service avant l’institution de la monnaie unique. Les timbres de ce panorama, ce sont des successions d’arrêt sur images. C’est un peu comme le journal de bord de la France.

 

L’exposition montre la seconde guerre mondiale à travers le regard que portent sur elle des créateurs de timbres. Que nous apprennent les œuvres de ces artistes ?

P.RomanCes timbres sont autant de rappels historiques. Sous Vichy, ils sont des indicateurs très précis de la démarche politique du régime. Avec ceux à l’effigie de Pétain, le culte de la personnalité inhérent à la période est manifeste. L’idée de Révolution nationale, avec ses références à la terre et aux traditions, apparaît aussi clairement dans les timbres où l’on observe des hommes poussant des charrues ou d’autres sacralisant les régions. La propagande culturelle passe alors également par les hommages rendus via la philatélie à des personnalités célèbres estimées neutres, comme Racine ou Corneille.

La Libération et la fin de la guerre n’échappent pas à la règle. Très vite, les timbres Pétain sont surchargés de croix de Lorraine ou du sigle RF. Et avant même le débarquement, des Marianne dîtes d’Alger sont imprimées. Après la guerre, on choisira de parler de la résistance et d’honorer ses grandes figures, de Gaulle, Jean Moulin… Là-encore, la philatélie accompagnait une volonté politique visant à tourner définitivement la page et à asseoir une époque nouvelle.

Propos recueillis par Rodolphe Pays

Unknown« Mémoires Gravées », une exposition commune du Musée Leclerc-Jean Moulin et du Musée de La Poste, du 12 mars au 8 novembre, Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin, 23 allée de la 2ème DB, Paris 15ème (tél. 01 40 64 39 44).

 

Publicités

0 Responses to “Pascal Roman, conseiller historique du Musée de La Poste : « Le panorama des timbres français, c’est un peu le journal de bord de la France »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 276,815 visites

%d blogueurs aiment cette page :