Jean-Charles de Castelbajac a dessiné le timbre « Cœur » 2015 en bleu, jaune et rouge


Jean-Charles de Castelbajac présente son timbre "Coeur" (photo Guilhem de Castelbajac).

Jean-Charles de Castelbajac présente son timbre « Coeur » (photo Guilhem de Castelbajac).

Dessiné par Jean-Charles de Castelbajac, le timbre « Cœur » 2015 a été dévoilé hier. L’événement se déroulait à l’hôtel de Choiseul-Praslin, l’ancien site du Musée de La Poste.

C’est un peu le Musée de La Poste qui accueillait hier la soirée de dévoilement du timbre « Cœur » 2015. L’événement se déroulait en effet à l’hôtel de Choiseul-Praslin, dans le 6ème arrondissement de Paris, bâtisse que le musée a occupé de sa création, en 1946, à 1973, année où il a rejoint le boulevard de Vaugirard. Ce lieu exceptionnel – érigé en 1722, inscrit au titre des monuments historiques – demeure toujours postal : avec un bâtiment plus récent qui le jouxte, il forme désormais le siège de La Banque Postale.

Un endroit qu’apprécie particulièrement Jean-Charles de Castelbajac, à qui La Poste a confié le soin de créer le timbre « Cœur » émis cette année encore à l’occasion de la Saint-Valentin. « A l’époque où il était inoccupé, je passais régulièrement devant cet hôtel particulier, il était comme seul, abandonné, c’était à la fois beau et mystérieux, raconte le créateur de mode, c’est pourquoi je me félicite que le lancement du timbre s’y tienne. »

Pascal Roman, conseiller historique du Musée de La Poste, a au cours de la soirée fait découvrir l'hôtel de Choiseul-Praslin à de nombreux invités.

Pascal Roman, conseiller historique du Musée de La Poste, a  fait découvrir l’hôtel de Choiseul-Praslin à de nombreux invités.

Plusieurs centaines de personnes se sont ainsi retrouvées pour cette soirée dédiée à l’amour. Le monde des philatélistes y côtoyait celui de la mode, Claude Désarménien, le président de la Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP) était ainsi susceptible de croiser à tout moment le galeriste et journaliste Emmanuel de Brantes… Postiers, imprimeurs, attachés de presse à oreillette et mannequins étaient aussi venus nombreux…

Jean-Charles de Castelbajac et Philippe Wahl.

Jean-Charles de Castelbajac et Philippe Wahl.

S’adressant à Jean-Charles de Castelbajac et aux invités, Philippe Wahl, le Président de La Poste a rappelé que l’opération Timbre Cœur avait démarré il y a quinze ans avec Yves Saint-Laurent. Et que cette tradition rendait hommage à l’amour et aux sentiments élevés. « Vous avez utilisé le jaune et le bleu, qui sont les couleurs de La Poste, et le rouge, qui figure celle de l’amour, a-t-il dit à l’artiste, c’est un très beau travail, une œuvre magnifique. » Jean-Charles de Castelbajac a quant à lui remercié « la grande famille de La Poste, que je commence à connaître » et indiqué la joie qu’il avait eue à « mener cette aventure avec elle ».

imag-tp-coeursLe timbre créé est à l’unisson du plaisir de l’artiste. Deux visages stylisés dessinés de profil s’y font face, se donnant un baiser « esquimau ». Aux cous des personnages, des mains esquissées rappellent les ailes de la colombe de la paix de Picasso. Et autour d’eux, des cœurs – bleu, jaune et rouge – ou des étoiles (selon la version « 20 » ou « 50 » grammes du timbre) ajoutent TDB_5472de l’onirisme à la scène. Des couleurs qui s’affichaient également aux fenêtres de l’hôtel de Choiseul-Praslin, devenues un soir des vitraux de cœur…

Rodolphe Pays

(photos Thierry Debonnaire)

Timbre « Cœur » 2015, création Jean-Charles de Castelbajac, mise en page Aurélie Baras, impression héliogravure. En vente à partir de lundi 26 janvier (les deux versions du timbre et le bloc de 5 timbres) à la boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème (ouverture du lundi au vendredi de 10 h à 18 h). Tél. : 01 53 71 98 49.

Jean-Charles de Castelbajac est né en 1949 à Casablanca, au Maroc. De retour en France, sa famille s’installe dans le Limousin, où sa mère monte un atelier de confection. Le jeune Castelbajac y fera son apprentissage de créateur de mode. Et puis tout s’enchaînera : premier défilé à Paris en 1969, implantation d’une boutique place St-Honoré, collaboration avec Courrèges, haute couture, costumes de scènes, installations d’art contemporain… Et en 2015, trois timbres pour La Poste, le « Bleuet de France » et les deux timbres « Cœur ».

180px-P1240828_Paris_VI_rue_de_Sèvres_n111_hotel_Choiseul-Preslin_rwkInauguré en 1722, l’hôtel de Choiseul-Praslin a été construit pour la comtesse de Choiseul par l’architecte Sulpice Gaubier. Il a ensuite appartenu à Louis XV, puis est passé dans les mains de plusieurs propriétaires. Acheté par l’Etat en 1886, la Caisse nationale d’épargne y est alors implantée. A sa création en 1946, le musée de La Poste s’y installe et y restera jusqu’en 1973 avant de rejoindre son actuel site, boulevard de Vaugirard. L’hôtel sera racheté en 2000 par La Banque Postale, qui engagera d’importants travaux de rénovation.

Advertisements

0 Responses to “Jean-Charles de Castelbajac a dessiné le timbre « Cœur » 2015 en bleu, jaune et rouge”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 141 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 273,384 visites

%d blogueurs aiment cette page :