Agnès Mirambet-Paris, nouvelle conservatrice du Musée de La Poste : « L’histoire de la Poste se confond avec celle de la France »


Agnès Mirambet-Paris vient de rejoindre le Musée de La Poste. La nouvelle conservatrice des collections évoque dans un entretien son parcours, son regard sur l’histoire de l’entreprise ainsi que les projets qu’elle souhaite développer.

TDB_1449 - copieVous aviez jusqu’à présent exercé des responsabilités au sein d’institutions culturelles sans rapport avec La Poste. Est-ce un univers que vous découvrez ? Et qu’est-ce qui vous a donné envie de le rejoindre ?

C’est un monde que j’aborde, même si quelques passerelles existaient. D’abord philatéliques. Enfant par exemple, j’aidais mon père, collectionneur passionné, à classer ses timbres. Et il y avait aussi bien sûr à la maison des catalogues Yvert & Tellier dans lesquels il m’arrivait de me plonger. Mais c’est bien plus tard que j’ai pris la mesure de La Poste, lorsque je préparais le concours de conservateur. En vue des épreuves, on se rendait dans tous les musées, notamment les plus riches en patrimoine. Le Musée de La Poste était de ceux-là, et j’avais beaucoup apprécié de le visiter.

Pour moi, ce musée s’inscrit dans la famille des musées de société, ceux que j’aime, qui évoquent la vie quotidienne, les gens, les métiers… J’avais fait des études sur le patrimoine d’entreprise, travaillé longtemps dans ce domaine au Centre historique minier du Nord-Pas-de-Calais. Ce poste me semblait correspondre à mon profil. C’est ce qui m’a incité à poser ma candidature.

 

TDB_1449 - copie 2Quel regard portez-vous sur La Poste, son histoire ?

L’histoire de La Poste depuis des siècles se confond avec celle de la France. La Poste, c’est un peu comme une petite France. Elle est présente partout, dans les grands centres urbains, dans les campagnes, elle est au service de tous, des particuliers, des entreprises. Elle accompagne les Français au quotidien à travers les échanges de courrier bien sûr, mais elle est aussi au cœur de leurs achats avec son activité Colis et aux côtés d’eux dans leurs affaires financières avec La Banque Postale.

Et dans son fonctionnement, de tous temps La Poste a aussi fait siennes les innovations qu’a connues le pays, comme celles concernant par exemple les moyens de transport ou l’industrialisation des outils de production. La proximité de la France et de La Poste a été et reste permanente.

 

Quels sont les nouveaux projets que vous souhaitez impulser ?

Il y a plusieurs perspectives. Ethnologue de formation, je pense en particulier qu’il serait intéressant de développer des projets de captation de la mémoire orale. Autant de sources qui permettraient notamment de documenter les collections. Au sein de ces dernières, la dimension contemporaine de l’entreprise doit aussi davantage être prise en compte. En témoignant du travail des postiers d’aujourd’hui à travers des photos, de l’image. En s’attachant également à poursuivre la collecte d’objets récents : documents, mobiliers, véhicules… Sans renoncer bien sûr à trouver des pépites plus anciennes.

 

TDB_1449 - copie 3Dans le cadre de sa rénovation, le musée a fermé ses collections au public et propose aujourd’hui un certain nombre de présentations patrimoniales itinérantes. Projetez-vous d’intensifier cette politique hors les murs ?

Parce qu’elles sont importantes et remarquables, les collections du musée, y compris dans leur dimension philatélique, méritent d’être présentées le plus largement possible. C’est pourquoi, pendant les travaux de rénovation comme au-delà, elles devront être valorisées. Cela passe en particulier par une politique de prêt – d’ailleurs déjà engagée – menée dans une démarche de qualité. En particulier en direction des musées de France, de bibliothèques institutionnelles et aussi le cas échéant d’établissements culturels étrangers…

Mais les présentations hors les murs de fac-similés déjà mises en place par le musée sont aussi nécessaires. Elles permettent en effet d’être également présent dans des espaces publics, des médiathèques, des collectivités…

 

Dans votre précédent poste, vous étiez à la fois conservateur et commissaire d’exposition. Pensez-vous également proposer des projets d’expositions patrimoniales ?

Les collections du Musée de La Poste ont vocation à être montrées au public à Paris, au sein du musée rénové, et à l’extérieur. Leur richesse s’y prête. Des expositions initiées par le musée, et dont nous assurerions le commissariat avec l’institution accueillante, sont parfaitement envisageables. Ces initiatives devraient ainsi favoriser la notoriété du musée et participer à son rayonnement.

Propos recueillis par Rodolphe Pays.

Photos Thierry Debonnaire.

 

Conservatrice, commissaire d’exposition, enseignante…

Diplômée de l’Ecole du Louvre et de l’Ecole des hautes études en sciences sociales, Agnès Mirambet-Paris a notamment été responsable des collections du Centre historique minier du Nord-Pas-de-Calais puis conservateur et co-commissaire d’exposition au Musée de la Marine à Paris. Elle a également enseigné à l’Université d’Artois et à celle de Lille 3. Et assure aujourd’hui ponctuellement des cours à l’Ecole du Louvre. Agnès Mirambet-Paris a rejoint le Musée de La Poste le 1er décembre en tant que conservatrice des collections. Elle succède à Pascal Rabier, qui a fait valoir ses droits à retraite.

 

Publicités

2 Responses to “Agnès Mirambet-Paris, nouvelle conservatrice du Musée de La Poste : « L’histoire de la Poste se confond avec celle de la France »”


  1. 1 Renard Alain 14 août 2015 à 13:35

    Belle carrière après un passage remarqué… au Musée du feutre de Mouzon.
    Meilleurs souvenirs.
    Alain Renard, maire-adjoint à Mouzon en charge du Musée du feutre.


  1. 1 Air Bleu et les Terres australes dans « L’Echo de la timbrologie » | Philatélie au quotidien Rétrolien sur 6 juillet 2015 à 19:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,662 visites

%d blogueurs aiment cette page :