Le 17ème Prix Wepler-Fondation La Poste revient à Jean-Hubert Gailliot et Sophie Divry


De g. à dr. : Marie-Rose Guarniéri, créatrice du Prix Wepler-Fondation La Poste, Dominique Blanchecotte, Déléguée générale de la Fondation La POste, Sophie Divry, qui a obtenu la Mention spéciale du jury, Jean-Hubert Gailliot, prix Wepler 2014, et Brigitte Renault-Lefranc, postière membre du jury (en tailleur mauve).

De g. à dr. : Marie-Rose Guarniéri, créatrice du Prix Wepler-Fondation La Poste, Dominique Blanchecotte, Déléguée générale de la Fondation La Poste, Sophie Divry, qui a obtenu la Mention spéciale du jury, Jean-Hubert Gailliot, prix Wepler 2014, et Brigitte Renault-Lefranc, postière membre du jury (en tailleur mauve).

C’est devenu au fil des années un des événements à part entière de l’automne littéraire : le 17ème Prix Wepler-Fondation La Poste a été décerné lundi soir. En présence de centaines de participants, deux ouvrages ont été récompensés, Le Soleil, de Jean-Hubert Gailliot, et La condition pavillonnaire, de Sophie Divry.

Clin d’oeil au Moulin Rouge, autre lieu culturel mythique du quartier de la place de Clichy à Paris, la brasserie Wepler a ouvert la cérémonie de remise du prix littéraire qui porte son nom – auquel s’ajoute également celui de la Fondation La Poste – par une démonstration de French Cancan. Une entrée en matière plutôt pertinente pour accompagner les ouvrages volontiers décoiffant récompensés chaque année.

98312_couverture_Hres_0Et une fois de plus, l’édition 2014 ne devrait pas décevoir tous ceux qui attendent du prix Wepler-Fondation La Poste l’indépendance d’esprit, la distance vis-à-vis des modes et du marketing et l’audace, autant d’exigences majeures qui en font sa singularité. Les deux livres retenus par le jury ne manquent en effet ni de personnalité, ni de liberté ou encore de qualités littéraires innovantes. C’est Jean-Hubert Gailliot, pour Le soleil, paru aux éditions de l’Olivier, qui remporte ainsi le Prix 2014.

« J’ai écrit d’autres romans, j’ai déjà concouru à deux reprises pour ce prix, mais c’est la première fois que j’ai été submergé, dominé par un livre, a déclaré l’écrivain, et moi qui admire tant Modiano, Volodine et Salvayre, c’est une chance d’être à leur côté cet automne, comme dans un petit coin du tableau. » Le livre raconte la quête imaginaire d’un homme à la recherche d’un manuscrit volé par des enfants en 1961 sur l’île grecque de Mikonos. Un vrai et grand roman d’aventures qui emmène le lecteur à Formentera, à Palerme, dans le sillage de Man Ray, d’Ezra Pound…

9782882503473-14e18Le prix de la Mention spéciale du jury revient à Sophie Divry, pour La condition pavillonnaire, publié chez Noir sur Blanc-Notabilia. Dans ce roman – son troisième -, la jeune auteure ironise sur l’existence féminine dans la classe moyenne. Et s’interroge sur l’absurdité de la vie à travers le parcours d’une Emma Bovary contemporaine. « Il y a beaucoup de démons chez les écrivains, pour moi ce sont notamment les descriptions, la déférence, a-t-elle expliqué, écrire un texte, c’est un combat avec ses propres démons, il s’agit de les maîtriser, peut-être y suis-je un peu parvenu. »

Brigitte Renault-Lefranc et Dominique Blanchecotte évoquent les ouvrages récompensés.

Brigitte Renault-Lefranc et Dominique Blanchecotte évoquent les ouvrages récompensés.

Brigitte Renault-Lefranc n’en doute pas un seul instant. Collaboratrice de La Banque Postale à Strasbourg, elle figurait cette année parmi les membres du jury (composé traditionnellement de professionnels mais aussi de non-professionnels passionnés de littérature). « Je peux le dire maintenant, la décision collective de récompenser ces deux ouvrages me satisfait pleinement… elle correspond exactement à mon propre choix, indique-t-elle, et puis cette expérience d’avoir été intégrée à ce jury est magnifique, je regrette même un peu qu’elle soit déjà terminée. »

Lectrice assidue depuis toujours – de romans, d’essais, de poésie… -, Brigitte a dû pour mener à bien sa tâche lire près de 80 livres en moins de trois mois. Et puis échanger régulièrement avec les autres membres, écouter les arguments, débattre, convaincre… « Ce soir, c’est l’aboutissement heureux de beaucoup de travail, conclut-elle, et c’est un joyeux moment de détente. » Comme en écho, la troupe de French Cancan se lance dans une danse endiablée sur l’air d’Orphée aux enfers d’Offenbach…

Rodolphe Pays

Ils ont dit :

  • Michel Bessières, patron de la brasserie Le Wepler, hôte chaque année de l’événement : « Avec ce prix, nous continuons d’être fidèles à l’esprit du quartier, où l’art nouveau a vu le jour et où tant d’artistes se sont retrouvés. »
  • Marie-Rose Guarniéri, directrice de la librairie des Abbesses à Paris, créatrice du Prix Wepler-Fondation La Poste : « Le prix a 17 ans cette année, et c’est toujours un adolescent impétueux. Merci au jury, qui comme à l’accoutumée a introduit un moment de printemps au cœur de l’automne. »
  • Dominique Blanchecotte, Déléguée générale de la Fondation La Poste : « L’innovation, l’audace, l’indépendance, la confiance, ce sont des valeurs que La Poste et le Prix Wepler-Fondation La Poste ont en commun. Et le palmarès de l’édition 2014 en apporte une nouvelle fois la preuve. »

En savoir plus sur la Fondation La Poste : http://www.fondationlaposte.org/

Publicités

0 Responses to “Le 17ème Prix Wepler-Fondation La Poste revient à Jean-Hubert Gailliot et Sophie Divry”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 141 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 275,185 visites

%d blogueurs aiment cette page :