Alors qu’un timbre consacré à Saint Louis sera émis dans quelques jours, Jacques Le Goff, le biographe du roi capétien, s’est éteint aujourd’hui à Paris


Jacques Le Goff (1924-2014). Photo AFP.

Jacques Le Goff (1924-2014). Photo AFP.

Création et gravure Elsa Catelin, timbre Saint Louis et fonde bloc : Bibliothèque Sainte-Geneviève - IRHT.

Création et gravure Elsa Catelin, timbre Saint Louis et fond de bloc : Bibliothèque Sainte-Geneviève – IRHT.

 

L’historien Jacques Le Goff s’est éteint aujourd’hui à Paris à l’âge de 90 ans. Au moment où La Poste s’apprête à émettre un bloc de deux timbres consacré à Saint Louis et à la bataille de Bouvines, disparaît ainsi un des plus prestigieux médiévistes français.

Coproducteur de l’émission Les lundis de l’Histoire, diffusée sur France Culture, codirecteur d’Annales, Histoire et Sciences Sociales, revue historique de référence fondée en 1929 par Marc Bloch et Lucien Febvre, Jacques Le Goff a beaucoup travaillé et écrit sur le Moyen-Age. Pour lui, le Moyen-Age ne s’achève pas à l’apparition de la Renaissance, entre le milieu du XVème et le début du XVIème siècle.

« Je le sens présent jusqu’à la fin du XVIIIème siècle, tant que l’Eglise et sa doctrine ont été considérées comme les sources de la vérité, affirmait-il. Deux phénomènes ont précipité la rupture avec l’ordre ancien, la Révolution industrielle en Grande-Bretagne, au milieu du XVIIIème siècle, qui bouleverse le système économique, et la Révolution française, avec son retentissement en Europe, qui transforme les structures mentales. »

Parmi les très nombreux ouvrages publiés par ce chef de file de la « Nouvelle Histoire », figurent notamment un recueil de propos et une biographie de Saint Louis (tous deux édités chez Gallimard). A l’occasion du 800ème anniversaire de la naissance du roi capétien (25 avril 1214) et de l’anniversaire de la victoire de Bouvines (27 juillet 1214) La Poste émet le 25 avril un bloc de deux timbres. Celui consacré à Saint Louis rappelle par son format l’ogive des vitraux et celui concernant Bouvines met en scène l’affrontement qui opposa les troupes de Philippe Auguste (père de Saint Louis) et celles du roi d’Angleterre Jean sans Terre. Ce bloc sera disponible dans les bureaux de poste et à la boutique du Musée de La Poste dès le 28 avril. (RP)

Bloc « Les Grandes Heures de l’Histoire », création et gravure Elsa Catelin, impression taille-douce, valeur faciale du bloc 3,30 €, tirage 825 000 exemplaires.

La boutique du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème. Tél. : 01 53 71 98 49.

 

 

Publicités

1 Response to “Alors qu’un timbre consacré à Saint Louis sera émis dans quelques jours, Jacques Le Goff, le biographe du roi capétien, s’est éteint aujourd’hui à Paris”


  1. 1 jackie 26 avril 2014 à 13:37

    Ni hier ni aujourd’hui je n’ai pu avoir ces beaux timbres ! je suis déçue….


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,662 visites

%d blogueurs aiment cette page :