Philatélie : des vaches et des ours sortent de l’oubli


Des vaches françaises rares, des ours dont les espèces se réduisent : un carnet et un bloc évoquent ces animaux domestiques et sauvages méconnus ou oubliés.

Le carnet "Les vaches de nos régions" comporte 13 timbres (le 13ème se trouve en couverture).

Le carnet « Les vaches de nos régions » comporte 13 timbres (le 13ème se trouve en couverture).

On connaît la Normande, la Salers, l’Abondance… mais pas forcément la Villard de Lans, la Mirandaise, la Casta ou encore la Froment du Léon. Le carnet Les Vaches de nos régions éclaire sur les races rares et peu connues de vaches françaises.

Emis le 22 février pour l’ouverture du Salon de l’Agriculture, il comporte 13 timbres – créés par Mathilde Laurent – illustrés de vaches françaises souvent considérées comme moins productives que celles les plus couramment rencontrées (et dont l’effectif est en conséquence limité). Ces races désormais préservées par les associations d’éleveurs sont très spécifiques dans leur morphologie : couleurs de robes, formes de cornes…

ImpressionAutant que celles de certaines races de vaches françaises, les populations d’ours dans le monde sont désormais restreintes. De très nombreuses espèces vagabondaient autrefois sur tous les continents. La chasse, l’occupation galopante des territoires, l’industrialisation ont fini par avoir raison de leur présence. Et dans une large mesure de leur existence. Au point que seules huit espèces d’ours survivent aujourd’hui.

Quatre d’entre elles – l’ours polaire, l’ours Kermode, un « cousin » de l’ours noir, l’ours Andin et le Panda – font l’objet d’un bloc de quatre timbres de la série « Nature » qui sera émis le 24 mars. L’auteur des visuels de ces timbres, Olivier Tallec, a souhaité traduire la notion d’espèces en danger et leur fragilité en superposant les quatre animaux. A noter : le timbre « Panda » sera  également proposé en feuille. Et deux cartes-puzzles prétimbrées (représentant le Panda et l’ours blanc) à réaliser avant envoi complèteront par ailleurs cette émission. (RP)

Carnet « Les vaches de nos régions», auteur Mathilde Laurent, mise en page Agence « Il était une marque… », impression héliogravure. En vente en avant-première le 22 février (et dès le 3 mars à l’espace Timbres du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème).

Bloc « Les ours », auteur Olivier Tallec, mise en page Aurélie Barras, impression héliogravure. En vente en avant-première les 21 et 22 mars (et dès le 24 mars à l’espace Timbres du Musée de La Poste, 21 avenue du Maine, Paris 15ème).

Publicités

0 Responses to “Philatélie : des vaches et des ours sortent de l’oubli”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 276,768 visites

%d blogueurs aiment cette page :