Musée de La Poste, musée d’Histoire contemporaine : quand les murs prennent et gardent la parole…


placard6Le musée de La Poste donne la parole aux murs avec l’exposition Au-delà du Street art qui s’y tient actuellement. Et le musée d’Histoire contemporaine ne fait pas autre chose en proposant un accrochage consacré à l’affichage politique depuis la Révolution…

Dès le XVIe siècle, les murs ont commencé à prendre la parole. Parole d’état d’un côté, prépondérante, avec les placards officiels, et parole opposante de l’autre, avec ceux considérés comme « séditieux » (Cf. « L’affaire des placards », sous François 1er). Mais la pratique de l’affichage – contradictoire – ne s’est réellement développée qu’à partir de la Révolution. Les murs n’ont depuis jamais cessé, sinon de se faire entendre, au moins d’être vus.

Pour sa part, la poste les a utilisés très tôt pour communiquer un certain nombre de messages, parfois d’accompagnement politique ou simplement promotionnels. Au sein de ses collections, le musée de La Poste présente plusieurs affiches qui en témoignent : affiches administratives du second empire issues de dépêches télégraphiques, acheminées par ses services pour informer la population (naissances impériales… ) ; affiches de « propagande » pour vanter les mérites des paquebots-poste autour des années 1900 ; affiches commerciales pour accompagner l’aventure de la poste aérienne…

Aujourd’hui supplanté par la publicité au sein de l’espace public, l’affichage politique a plus d’un siècle et demi durant tenu le haut du pavé. En particulier pendant la Révolution, sous le second empire, au moment de la Commune de Paris et lors des deux conflits mondiaux. Et jusque dans les années 1960 et 1970. C’est ce que raconte – force documents originaux à l’appui – l’exposition Affiche-Action, quand la politique s’écrit dans la rue que propose actuellement le musée d’Histoire contemporaine de Paris. Affiches de l’autorité en place – longtemps imprimées en noir sur fond blanc – et de ceux qui la contestent – souvent en couleur – s’y côtoient. Comme les placards accusant et condamnant Olympe de Gouges l’été 1793 et les affiches de celle-ci à l’origine du courroux de ses juges. Ou encore l’ordonnance de Charles X remettant en cause en 1830 la liberté de la presse et les réponses de la rue, telle l’affiche titrant « Plus de Bourbons ».

La guerre franco-prussienne et la Commune de Paris (qui a éditée près de 400 affiches) figurent au coeur de l’exposition. Avec la présentation de nombreuses dépêches télégraphiques égrenant des événements marquants de la période :  déchéance de Napoléon III, avancée heure par heure des troupes versaillaises, appels à la résistance… Et des photos aussi. Notamment celles qui montrent, à la chute des communards, les affiches de publicité commençant à recouvrir celle  des révoltés…

L’exposition revisite également  la deuxième guerre mondiale (affiches de soutien au régime de Vichy et affiches, souvent artisanales, appelant au soulèvement). Et puis Mai 68 aussi, avec le rôle joué par l’école des Beaux-arts dans les affiches de la contestation étudiante et ouvrière. Une exposition à taille humaine d’une très grande richesse à ne pas manquer. Comme un cours en images tout à la fois d’histoire, de politique et d’art. C’est à Paris, aux Invalides, et c’est jusqu’au 24 février. (RP)

Exposition « Affiche-Action, quand la politique s’écrit dans la rue », jusqu’au 24 février, musée d’Histoire contemporaine, Hôtel des Invalides, Paris 7ème. Tél. 01 44 42 38 39.

Collections permanentes et exposition « Au-delà du Street art », jusqu’au 30 mars, l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème. Tél. : 01 42 79 24 24 .

Publicités

0 Responses to “Musée de La Poste, musée d’Histoire contemporaine : quand les murs prennent et gardent la parole…”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 143 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,806 visites

%d blogueurs aiment cette page :