Le musée de La Poste enchaîne les chantiers de collection


Le chantier de collection des « petits objets » du musée de La Poste s’achève. Un travail mené dans l’ombre qui a duré plusieurs mois. Explications.

 Pas loin d’une heure. C’est le temps qu’il faut en moyenne pour « traiter » un objet dans le cadre d’un chantier de collection entrepris par un musée. Une tâche rapidement titanesque lorsque ces objets se comptent par milliers. C’est le cas du chantier qui s’achève actuellement au musée de La Poste. Lancé en juin dernier après celui consacré au printemps aux poinçons de timbres, il a concerné près de 2600 « petits objets » (plaques de poste, encriers, jouets et textiles de communication… ) entreposés dans les réserves du musée.

Un chantier de collection, c’est une sorte de check-up complet d’une partie du patrimoine d’un musée. On le mène par famille d’objets, par format ou par matériaux. Pas un musée n’y échappe. Un travail de l’ombre sans lequel les visiteurs ne pourraient profiter pleinement de collections entretenues, préservées, prêtes à tout moment à être exposées.

La première opération réalisée lors d’un chantier de collection, c’est le prélèvement de l’objet et l’indication de son identité sur une feuille de « localisation ». Ensuite, c’est sa toilette, avec en particulier un dépoussiérage effectué à l’aide d’aspirateurs adaptés. Etape suivante : entrer sur ordinateur une trentaine de données (dimensions, singularités, état… ) qui décrivent l’objet par le menu. Puis on passe au « marquage » (photo). Il s’agit ainsi de faire apparaître le numéro d’inventaire sur l’objet lui-même. Une opération délicate qui s’effectue avec des vernis spéciaux destinés à protéger la pièce de toute altération. Vient alors la photo, qui complètera les données informatiques. Ne reste plus qu’à conditionner l’objet dans des caisses de conservation et de le remiser à nouveau dans les réserves. 

Un chantier peut en cacher un autre : après les poinçons au printemps, les petits objets l’été dernier et cet automne, le musée de La Poste s’apprête à lancer un nouveau chantier de collection. Il s’agira là de traiter les objets issus des collections du musée d’Amboise dont l’Adresse Musée de La Poste est désormais le gestionnaire. (RP)

 L’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème.  

Publicités

0 Responses to “Le musée de La Poste enchaîne les chantiers de collection”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,719 visites

%d blogueurs aiment cette page :