Un timbre commémore le tricentenaire de la bataille de Denain


Le 14 mai dernier, La Poste émettait pour la première fois un bloc-feuillet – composé d’un seul timbre – commémorant la bataille de Denain.  Un événement qui mit fin à l’interminable guerre de succession d’Espagne, conflit qui opposa plusieurs puissances européennes de 1701 à 1714. Retour sur cet épisode décisif qui s’est déroulé il y a tout juste trois siècles.

A la mort du roi Charles II, le trône d’Espagne se retrouve sans héritier direct. Philippe V, duc d’Anjou et petit-fils de Louis XIV, est alors désigné comme successeur testamentaire. Mais son accession au trône est considérée par les Autrichiens, qui le convoitaient, et leurs alliés Prussiens et Anglais comme une provocation. Ils estiment en effet que l’objectif poursuivi est de constituer un royaume unique intégrant la France et l’Espagne. La guerre est déclarée en 1702, 7 pays se coalisant ainsi contre la France. Après une série de revers militaires et diplomatiques, la victoire est obtenue le 24 juillet 1712 lors de la bataille de Denain. Le Maréchal de Villars, chef de l’armée française, à la tête de 52 bataillons faisant face aux troupes anglaises et austro-hollandaises, sauve la France de l’invasion.

Le timbre représente une véritable scène militaire. Deux armées semblent prêtes à s’affronter. Le maréchal de Villars, au centre de la scène, suivi par deux officiers à pied, donne l’ordre de porter l’attaque et conduit ses troupes par-dessus les palissades vers les remparts. Des cadavres jonchent le sol au premier plan, évoquant la violence des combats. Cette guerre de succession d’Espagne se terminera définitivement le 11 avril 1713 avec la signature du Traité d’Utrech. (MB)

Bloc-feuillet Tricentenaire de la Bataille de Denain, mis en page par l’Atelier Didier Thimonier, impression en héliogravure, 2012, reprend l’huile sur toile de Jean Alaux (1849) © RMN (Château de Versailles).

Bloc-feuillet disponible depuis le 14 mai à l’espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste, 34 bd de Vaugirard, Paris 15ème.

Publicités

3 Responses to “Un timbre commémore le tricentenaire de la bataille de Denain”


  1. 1 Bernard 29 mai 2012 à 22:59

    Pourquoi faut-il que de beaux blocs-feuillets soient défigurés par ces horribles code-barres ? Si ceux-ci sont absolument indispensables pour la gestion des ventes, ne pourrait-on pas les imprimer au verso ?

  2. 2 omari013 7 juin 2012 à 18:29

    Ou du moins, moins apparents (format et couleurs d’arrière plan).

    • 3 ladresseip 7 juin 2012 à 18:50

      Bonjour,
      la question des codes-barres est en effet évoquée assez régulièrement. Peut-être pourriez-vous transmettre vos remarques et émettre vos propositions dans ce domaine à Philaposte, via le portail du timbre.
      Cordialement
      la rédaction du blog


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 147 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 283,600 visites

%d blogueurs aiment cette page :