Archive pour avril 2012



Comment perdre la boule… avant de la retrouver il y a tout juste 30 ans

Il y a 30 ans jour pour jour, un événement allait marquer la philatélie : une nouvelle « boule de Moulins » venait d’être repêchée dans la Seine, à Vatteville-la-Rue, en Seine-Maritime.

Qu’est-ce qu’une « boule de Moulins » ? Pour comprendre, faisons un bond dans l’histoire. 1870, Paris est assiégée. La question de l’envoi du courrier entre Paris et la province se pose. Comment rester en contact avec les siens quand l’armée prussienne interdit tout passage? Pour sortir du courrier de la capitale, on utilise des ballons… Et pour en faire entrer, trois ingénieurs, messieurs Delort, Robert et Vonoven, proposent cette solution à l’Administration des Postes : jeter dans la Seine en amont de Paris des boules de zinc munie d’ailettes. Remplies de courrier, elles devaient impérativement être étanches. Et elles l’étaient. La preuve : les lettres repêchées 112 ans après sont encore lisibles !

Les lettres à faire parvenir sont centralisées à Moulins-sur-Allier (03), d’où elles tirent leur nom. Elles devaient peser moins de 4 grammes et être affranchies à 1 Franc… dont 80 centimes de taxes pour les inventeurs. Après des essais jugés concluants, environ 55 boules contenant  chacune plusieurs centaines de plis furent immergées dans la Seine, entre Bray-sur-Seine et Montereau, du 4 au 28 janvier 1871. Elles devaient être récupérées au coeur de Paris dans des filets tendus en travers de la Seine. Aucune ne pourra cependant être repêchée durant le siège : la glace charriée par le fleuve durant cet hiver particulièrement rigoureux a endommagé les filets. La première boule retrouvée fut celle de Quilleboeuf, en mars 1871. Et les deux dernières en 1982 et 1988. Pour celles-ci, l’Administration Postale réachemina les lettres vers les héritiers des destinataires identifiés grâce aux services généalogiques.

La lettre présentée ci-contre a été expédiée de Lille le 30 décembre 1870 et repêchée dans la Seine à Vatteville-la-Rue, le 14 avril 1982. La lettre porte la griffe administrative de repêchage apposée par la poste au verso, en rouge : « Pli contenu dans une boule de Moulins découverte à Vatteville-la-Rue le 14 avril 1982« . Cette griffe a été détruite après usage. L’eau a décollé tous les timbres des 306 lettres contenues dans la boule. Parmi celles-ci, on trouve 62 lettres adressées à des soldats en garnison à Paris et 168 lettres de circulaires administratives. Tous ces plis sont conservés au musée de La Poste et consultables sur rendez-vous. (A-C C)

Légende : Lettre par boule de Moulins, de Lille à Paris du 30 décembre 1870, inv : 1985.27.204. Coll. L’Adresse Musée deLa Poste/La Poste/ADAGP, Paris 2012

Publicités

Nouveau numéro de LeMag : « Plonk et Replonk » tirent la couverture…

Collections, expos, animations… : toute l’actualité de l’Adresse Musée de La Poste est dans le nouveau numéro de L’Adresse-LeMag. Aperçu du sommaire.

Plonk & Replonk sont en couverture du nouveau numéro de L’Adresse-LeMag, la publication grand public de l’Adresse Musée de La Poste. Avec une des oeuvres que les deux artistes suisses ont introduites en début d’année dans les collections du musée : un rouleau compresseur de la « Police Philatélique Postale » écrasant consciencieusement et en public des timbres contrefaits. Et on retouve les Plonk en pages intérieures du magazine. Via des témoignages de visiteurs racontant la surprise et le plaisir qu’ils ont eus à découvrir leurs installations malicieuses.  Et aussi au travers de l’offre « souvenir » disponible à la boutique du musée.

Un large sujet est par ailleurs consacré à l’exposition Dans les coulisses du film d’animation, qui retrace l’histoire et les techniques du dessin animé (avec notamment une interview de la réalisatrice Virginie Taravel et des propos du producteur Marc du Pontavice). L’accrochage dédié aux cent ans du cubisme, lancé le 9 mai, est également évoqué. Et c’est un amoureux du courrier, Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 pour son livre L’art français de la guerre (publié chez Flammarion), qui a rédigé la « parole de visiteur ». (RP)

L’Adresse-LeMag est disponible au musée et téléchargeable sur le site internet (http://www.laposte.fr/adressemusee/decouverte-du-musee/ladresse-lemag).

« Del. & Sculp. », un journal dédié à l’art du timbre gravé

Le deuxième numéro du journal semestriel « Del. & Sculp. » de l’association Art du Timbre Gravé est paru ! Bien que modeste par sa taille, il compte parmi les quelques outils de communication que l’association a mis en place courant de l’année dernière et devient un moyen d’échange autour d’une cause qui unit tous les adhérents : l’art du dessin et de la gravure au service du timbre-poste. Les quelques pages du journal sont essentiellement dédiées à l’actualité philatélique et des sujets liés à la gravure, l’histoire et la création du timbre-poste. Aussi, l’Adresse Musée de La Poste, adhérent de l’association, y fait objet d’un article sur la conservation des dessins et des poinçons de timbres. Une grande place y est également réservée à la gravure des billets de banque par l’artiste Yves Beaujard et le retour sur l’émission « La grande mosquée de Paris ».

 « »Del. & Sculp., Journal de l’Art du Timbre Gravé », semestriel, n°2, avril-septembre 2012. © Tous droits réservés

Un rendez-vous philatélique à ne pas manquer !

C’est à l’initiative de l’Association philatélique sparnacienne (APS), que la Chambre syndicale française des négociants et experts en philatélie (CNEP) choisit, cette année, Epernay pour organiser le Salon philatélique de printemps. Soutenu par l’Association pour le développement de la philatélie (ADPhile), l’événement aura lieu les 13, 14 et 15 avril prochains. Au programme, une trentaine de stands de négociants, une dizaine d’associations mais aussi l’émission d’un timbre-poste commémorant la ville d’Epernay (une première !!!), dessiné et gravé en taille-douce par Yves Beaujard, la mise en vente d’une vignette LISA commémorative accompagnée d’une oblitération spéciale ainsi que d’un nouveau bloc CNEP créé pour l’occasion et pour finir, l’émission Premier Jour d’une figurine pour les TAAF. Parmi les associations présentes, « L’Art du Timbre Gravé » proposera des séances de dédicaces d’artistes tels que Sophie Beaujard, auteur du timbre à date, Roland Irolla créateur de la vignette LISA ou encore Claude Perchat conceptrice du timbre-poste des TAAF. Nombreuses animations sont également prévues : une initiation à la création de bijoux, l’édition d’une capsule de champagne « Salon philatélique de printemps Epernay 2012 », avec la maison Devavry ou encore, pour commémorer le naufrage du Titanic, la présentation d’une pièce de collection exceptionnelle par un collectionneur : un collier de sac postal datant de 1912…! Bref. Un salon qui vaut bien le détour ! (MN)

« Epernay », timbre-poste dessiné et gravé par Yves Beaujard disponible à l’espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème à partir du 16 avril 2012.

Salon philatélique de printemps, Parc des expositions « Le Millésium » 1, rue Jean Bagnost 51530 Pierry-Epernay. Le Salon sera ouvert de 10h à 18h sauf dimanche (fermeture à 17h). Entrée gratuite.


Les « Plonk » voient aussi petit…

Le plus petit timbre du monde, par Plonk & Replonk (au fond,à droite).

Ils ont pris pension pour un an : les objets, photos et autres « installations » de Plonk & Replonk ont ainsi joyeusement investi les collections de l’Adresse Musée de La Poste. Chacun d’eux a trouvé sa place dans une vitrine ou sur un mur d’une des salles du musée. Du plus grand au plus petit…

Imposantes ou plus discrètes, les créations des Plonk sont partout dans le musée. Il y en a de particulièrement volumineuses. Comme le rouleau compresseur de « destruction publique de contrefaçons de timbres postaux par la Police Philatélique ». Ou encore la tenue de « super postier ». Et de plus modestes en taille – mais pas mesurées pour autant -, comme le coffre-faible affecté au transport des dettes durant le XVIIe siècle, la lettre blindée, la gastéropostale bourguignonne…. Certaines apparaissent en piteux état. Ainsi cette casquette de facteur brandie à bout de crocs par un molosse aux bons yeux… Et de toutes menues. Les Plonk ont en effet créé le plus petit timbre du monde… logiquement visible (ou presque… ) dans le très sérieux cabinet des trésors philatéliques du musée. Des objets drôles, décalés, ingénieux, à voir, revoir, découvrir. Une visite pour grands et petits. (RP)

« Plonk & Replonk », dans les collections de l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème.  

S’initier à l’art du film d’animation : un atelier proposé par l’Adresse durant les prochaines vacances de Pâques

Les vacances de Pâques approchent, et avec elles les animations que l’Adresse Musée de La Poste propose régulièrement à l’occasion des congés scolaires. Un atelier « en famille », organisé dans le cadre de l’exposition Dans les coulisses du film d’animation, promet ainsi d’être particulièrement intéressant. 

La série télé Oggy et les cafards est l’une des oeuvres décryptées et diffusées au sein de l’exposition Dans les coulisses du film d’animation. L’Adresse Musée de La Poste propose durant les prochaines vacances de Pâques une animation autour d’elle. Cette animation démarre par une visite guidée de l’expo, qui raconte d’abord l’histoire et les évolutions esthétiques et techniques du dessin animé. Elle se poursuit avec des commentaires sur Oggy et les cafards et Nicolas et Guillemette, les deux films dont les étapes de réalisation sont expliquées, images et documents à l’appui. L’animation se prolonge par un atelier au cours duquel les enfants et leurs accompagnateurs sont initiés à la réalisation d’un film d’animation. Il s’agit pour les participants d’imaginer un épisode de la série Oggy et les cafards, d’en dessiner des personnages, de travailler sur le storyboard (le scénarion mis en image), de composer les décors de l’histoire… (AZ/RP)

« Atelier Oggy, le making off », vendredi 20, lundi 23 et vendredi 27 avril à 15 h. Public : en famille (enfants et accompagnateurs). Tarif : 6,50 euros par participant (billet d’entrée à l’expo inclus).

Autres animations des vacances de Pâques : visite guidée en costume des collections (pour tous), atelier « timbré » (en famille), pour faire découvrir Paris aux enfants à travers les timbres. Renseignement au 01 42 79 24 24. 

Le fruit est dans le (timbre) vert

Après la Lettre verte, mise en vente en octobre dernier, place cette semaine au carnet de beaux timbres « Des fruits pour une Lettre verte« . Des pommes, des poires…

Le timbre de l’offre Lettre verte, créé par Yves Beaujard, a été mis en vente  le 1er octobre de l’année dernière. Il reprenait le visage de la Marianne associé à une feuille. Plus respectueux de l’environnement – ce timbre ne « prend » pas  l’avion -, il est plus économique et permet une distribution du courrier en 48h en France métropolitaine. Pour compléter cette offre, La Poste a émis le 30 mars un carnet de beaux timbres Lettre verte, dont les visuels sont des photos de douze fruits de couleur verte (poire, raisin, melon… ).

Réalisé sur du papier issu de forêts gérées de manière responsable, imprimé avec des encres conformes au règlement (CE), en hélio à l’eau (sans solvant), le carnet Lettre verte est intégralement recyclable. Il comporte douze timbres autocollants à validité permanente pour des envois jusqu’à 20 grammes à destination de la France (ce premier carnet sera suivi d’autres séries, avec d’autres thématiques visuelles). (AP)

Mise en page : Corinne Salvy. Impression offset. Format des 12 timbres : 38mmX24 mm (horizontal). Format du carnet : 256mmX54mm (carnet de 3 volets, angles arrondis). Valeur du carnet : 6,84 €. Carnet disponible à l’espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème.


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 166 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 316 113 visites
Publicités