Archives de avril 2012

Philatélie : un carnet pour le cubisme à l’Espace et au Carré

L’Adresse Musée de La Poste propose à partir du 9 mai une exposition consacrée aux peintres cubistes Albert Gleizes et Jean Metzinger. Un carnet de de 12 timbres illustrés d’oeuvres d’inspiration cubiste accompagne l’événement.

Du cubisme est le premier livre à avoir théorisé le mouvement cubiste, aujourd’hui encore considéré comme l’une des plus grandes ruptures de l’histoire de l’art. Ecrit par les peintres Albert Gleizes et Jean Metzinger, cet essai a été publié dès 1912. Pour marquer le centenaire de la sortie de  l’ouvrage, l’Adresse Musée de La Poste propose  du 9 mai au 22 septembre une exposition intitulée Gleizes-Metzinger. Du Cubisme et après, qui présente une soixantaine de tableaux des deux artistes théoriciens. Et à cette occasion, La Poste émet un carnet de douze timbres autocollants à validité permanente pour une lettre prioritaire jusqu’à 20 grammes à destination de la France. Il est illustré de 12 œuvres d’inspiration cubiste. (AP/RP)

A chaque œuvre, son timbre :

Auguste Herbin – Nature morte à la boule rouge (1919) – © RMN / Hervé Lewandowski – © Adagp, Paris 2012

Fernand Léger – Le 14 juillet (1914) – © RMN / Gérard Blot – © Adagp, Paris 2012

Roger de La Fresnaye – La table Louis-Philippe (1922) – © RMN / Gérard Blot

Pablo Picasso – Trois figures sous un arbre (1907) – © RMN / René-Gabriel Ojéda – MNAM Picasso © Succession Picasso 2012

Jean Metzinger – L’oiseau bleu (1912-1913) – © RMN / Agence Bulloz – © Adagp, Paris 2012

Lyonel Feininger – Marine (1924) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Bertrand Prévost – © Adagp, Paris 2012

André Lhote – Rugby (1917) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Jean-François Tomasian – © Adagp, Paris 2012

Georges Braque – Compotier et cartes (1912-1913) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / DR – © Adagp, Paris 2012

Frantisek Kupka – Musique (1936) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Jean-Claude Planchet – © Adagp, Paris 2012

Juan Gris Juan – Le livre (1911) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Philippe Migeat

Louis Marcoussis – Les trois poètes (1929) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Jacqueline Hyde

Albert Gleizes – Le Chant de guerre, portrait de Florent Schmitt (1915) – © Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN / Philippe Migeat – © Adagp, Paris 2012

La conception graphique ainsi que le timbre à date sont de Sylvie Patte et Tanguy Besset. L’impression est en héliogravure, la couleur en quadrichromie. Valeur faciale : 7.20€

La vente premier jour s’effectuera à l’espace Timbres du musée ainsi qu’au Carré d’Encre, la boutique de Phil@poste, le 10 mai de 10h à 18h. Espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème. Carré d’Encre, 13 bis rue des Mathurins, Paris 9ème.

L’Adresse Musée de La Poste et le cinéma « Le Balzac », partenaires autour du film d’animation

L’Adresse Musée de la Poste et le cinéma des Champs-Elysées Le Balzac sont partenaires durant toute la durée de l’exposition Dans les coulisses du film d’animation. Tarifs réduits à l’appui pour les visiteurs du musée et les spectateurs du cinéma.

L’exposition Dans les coulisses du film d’animation, que propose l’Adresse Musée de La Poste jusqu’au 25 août, raconte l’histoire et les techniques du dessin animé. Pendant toute la durée de l’exposition, le musée et le cinéma Le Balzac (salle du quartier des Champs-Elysées appréciée des cinéphiles, cf. photo) mènent un partenariat : les visiteurs de l’un bénéficient des tarifs réduits de l’autre. Il suffit aux visiteurs du musée de se présenter au Balzac avec leur billet d’accès au musée… et aux spectateurs du cinéma de venir au musée avec leur ticket du Balzac. Bonnes visites et bons films ! (RP)

« Dans les coulisses du film d’animation », jusqu’au 25 août, salles 13, 14 et 15, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème.

Le Balzac, 1 rue Balzac, Paris 8ème (www.cinemabalzac.com)

 

 

Jacques Marette (1922-1984)

Il y a tout juste cinquante ans, Jacques Marette est nommé ministre des Postes (15 avril 1962). Nombreuses archives du musée sont signées de son nom. Des photographies, mais également l’émission d’un timbre-poste, témoignent aujourd’hui de ses quelques années passées à la tête du ministère.

Fils de l’industriel Henri Marette et de Suzanne Demmler, Jacques Marette est né le 21 septembre 1922 à Paris. Comme sa sœur, la future Françoise Dolto, il vivra sa jeunesse dans les sonorités de l’allemand, sa langue maternelle. Il a 18 ans quand, en 1940, la France est occupée. Il entre alors dans la Résistance. A l’issue de la guerre, il s’engage dans le journalisme, notamment à « France-Soir » et à « Combat ». Directeur des éditions du rassemblement du peuple français (RPF) de 1949 à 1952, puis directeur commercial de firmes industrielles (1952-1958), il devient conseiller technique au cabinet de M. Ramonet, ministre de l’Industrie et du commerce, de juin 1958 à janvier 1959. Suppléant d’Edmond Michelet, devenu garde des Sceaux, il est le plus jeune sénateur de France à 37 ans. Le 15 avril 1962, Georges Pompidou lui propose le ministère des Postes et Télécommunications, charge qu’il occupera jusqu’au 1er avril 1967. Il s’attachera à développer une filière nationale des télécommunications. En 1962, il est élu député dans le XVe arrondissement de Paris. Il conserve son siège jusqu’à sa mort le 25 avril 1984. Les échecs et la philatélie étaient ses deux passions. Aussi, il s’intéresse de près au nouveau musée postal, inauguré boulevard de Vaugirard le 18 décembre 1973… Un timbre-poste à sa mémoire est émis le 17 juin 1996. Il est dessiné, gravé par René Quillivic et mis en page par Odette Baillais. (MN)

© Photo : L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste


V’là le facteur !

L’Adresse Musée de la Poste a récemment fait l’acquisition de cette poupée artisanale. Elle pourrait avoir été offerte par son facteur à Auguste Guisle (1863-1924) un horticulteur d’Avranches (La Manche), producteur- expéditeur en fruits et légumes et correspondant de presse (Le Matin, Excelsior…). Cette sorte de petit pantin est un objet unique. Il s’agit d’un don de la petite fille de Monsieur Guisle, fidèle visiteuse des expositions du musée de La Poste. Un objet qui a toujours été suspendu dans le bureau de la maison familiale depuis trois générations.

Cette figurine, qui date du début du XXème siècle, représente un facteur en tenue d’été qui porte sa boîte de distribution garnie de courrier en bandoulière. Réalisée en tissu, bois et carton avec une grande précision, cette figurine campe un personnage jovial et familier : le facteur du village. Elle illustre la popularité et la position sociale du facteur dans les villages de France en cette première moitié de siècle. (DF)

Figurine de facteur (Inv. 2011.156.3)  © Coll. L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste

La Poste, ses timbres, ses enveloppes, ses affiches… vus par l’ESAG Penninghen

Il y a trois ans, l’Adresse Musée de La Poste lançait le cycle d’exposition La Poste vue par… une école d’art. Les écoles Estienne, Camondo, Olivier de Serres, Boulle, Duperré et Esmod se sont ainsi succédé. Jusqu’en août prochain, ce sont les travaux des étudiants de l’ESAG Penninghen qui sont présentés.

Le cycle La Poste vue par… une école d’art se poursuit actuellement avec l’ESAG Penninghen, qui forme des créatifs en design, art graphique et architecture intérieure. Quarante de ses étudiants en 5ème année d’art graphique se sont investis plusieurs mois pour réaliser cette exposition. Tout a commencé pour eux par une visite dans une plate-forme industrielle courrier de la région parisienne. A l’issue de celle-ci, ils ont décidé de créer des œuvres autour de deux thèmes : « les expéditions » (au sens postal ou du voyage) et « La Poste raconte » (pour célébrer des événements sociaux ou culturels – émancipation des femmes, congés payés… – et les associer à La Poste). Chaque étudiant propose ainsi sa vision singulière, via des timbres, enveloppes, cartes postales ou affiches. Une « petite » expo à ne pas manquer. (RP)

La Poste vue par… l’ESAG-Penninghen, salle 12, jusqu’au 25 août, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris, 15ème.

« Gleizes-Metzinger. Du cubisme et après » : J – 20

Albert Gleizes et Jean Metzinger ont écrit sur le cubisme… et l’ont aussi « pratiqué ». A compter du 9 mai, l’Adresse Musée de La Poste expose une soixantaine de leurs oeuvres. J – 20.

Le cubisme a pris naissance autour de quelques hommes. Cézanne en a dessiné les contours avec des tableaux (comme La carrière de Bibémus, peint en 1895) et des écrits (« Traitez la nature par le cylindre, le cône… « ). Picasso a lancé le mouvement avec ses Demoiselles d’Avignon. Et Albert Gleizes et Jean Metzinger l’ont théorisé en publiant en 1912 Du Cubisme, le premier ouvrage consacré à ce qui reste considéré comme l’une des plus grandes ruptures de l’histoire de l’art.

Un siècle après la sortie du livre, l’Adresse Musée de La Poste rend hommage à ses auteurs en exposant une soixantaine de leurs toiles. L’exposition comprend aussi des oeuvres de la Section d’or, un groupe d’adeptes du cubisme (Survage, Kupka, Lhote… ) que réunissaient les frères Villon dans leur atelier de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. Rendez-vous dès le 9 mai. (RP)

« Gleizes-Metzinger. Du cubisme et après », du 9 mai au 22 septembre, galerie du Messager, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème.

Affiche : Visuels : Albert Gleizes, Femmes assises devant une fenêtre (détail),1914 © ADAGP, Paris 2012. Collection privée Solange Landau New York © photo maison de vente Aguttes. Jean Metzinger, Le Goûter (détail), 1917 © ADAGP, Paris 2012. Courtesy galerie Daniel Malingue, Paris La Poste – S. A. au capital de 3 400 000 000 euros – 356 000 000 RCS PARIS  Siège social : 44 boulevard de Vaugirard – 75757 PARIS CEDEX 15 Graphiste Ph. Rodier, l’Adresse Musée de La Poste, 2012 – Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France, Ministère de la Culture, de la Communication.

 

 

Partenariat l’Adresse Musée de La Poste/cinéma Le Balzac : un film peut enclencher un autre…

Tarif réduit au musée pour les spectateurs du Balzac… et tarif réduit au Balzac pour les visiteurs du musée : c’est le partenariat conclu entre L’Adresse Musée de La Poste et le cinéma Le Balzac. Une offre proposée dans le cadre de l’exposition Dans les coulisses du film d’animation présentée par le musée jusqu’à la fin août.  

Le Balzac, le dernier cinéma indépendant des Champs-Elysées, et l’Adresse Musée de La Poste devaient forcément se rencontrer un jour. D’abord parce que l’histoire et l’évolution de ces deux établissements culturels de Paris comportent des similitudes qui les rapprochent. Le Balzac a en effet été ouvert en 1935, au moment même où le ministre des postes de l’époque, Georges Mandel, décidait de la création du musée. Et le directeur du cinéma, Jean-Jacques Schpoliansky, dirige la salle depuis 1973… année où le musée s’est installé dans ses actuels locaux du boulevard de Vaugirard. Et puis le Balzac, c’est la garantie d’une programmation et d’un accueil remarquables… autant de qualités que le musée s’efforce au quotidien  de développer. Enfin, le Balzac, c’est avant tout le cinéma, mais ce sont aussi la musique, la peinture, la photo, la gastronomie… (à travers des événements régulièrement proposés). Avec ses collections, ses expos, ses animations, son ouverture sur l’extérieur, le musée n’agit pas autrement.

Alors, lorsque  l’Adresse Musée de La Poste lance ce printemps une expo consacrée à l’histoire et aux techniques du dessin animé, la rencontre ne pouvait qu’avoir lieu. C’est désormais chose faite : durant toute la durée de l’expo Dans les coulisses du film d’animation, que propose le musée jusqu’au 25 août, les visiteurs de l’un bénéficient des tarifs réduits de l’autre. Il suffit simplement aux spectateurs du Balzac de se présenter au musée munis de leur ticket de cinéma. Et, réciproquement, il suffit aux visiteurs de l’Adresse Musée de La Poste de se présenter au cinéma avec leur billet d’accès au musée. Une offre qui vaut pour toutes les séances de cinéma et tous les événements proposés par le Balzac. Et pour toutes les salles de collections et d’expositions du musée. Bons films et bonnes expos… (RP)

« Dans les coulisses du film d’animation », jusqu’au 25 août, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème.

« Le Balzac », 1 rue Balzac, Paris 8ème

 (http://www.cinemabalzac.com/public/index/index.php).


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 141 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 275,090 visites