« Le timbre bleu » IKB d’Yves Klein au cabinet des trésors philatéliques


 A l’initiative de l’association « Mon Parnasse », chaque institution culturelle du quartier Montparnasse, à Paris, propose en 2012 un événement en rapport avec l’artiste Yves Klein (1928 – 1962), dans le cadre du 50ème anniversaire de sa disparition. En effet, le peintre Yves Klein a travaillé de 1956 à 1958 dans un atelier d’artiste au 9 de la rue Campagne-Première, dans le 14ème arrondissement, puis de 1958 à 1962 au 14 de la même rue (une plaque y est apposée). C’est dans cet appartement/atelier qu’il expérimente en 1960 ses Anthropométries de l’époque bleue. L’Adresse Musée de La Poste participe à cet événement collectif en consacrant son cabinet des trésors philatéliques à Yves Klein en salle 11 des collections permanentes.

 En 1957, Yves Klein décide de présenter à la galerie Iris Clert le « bleu immatériel ». L’artiste va utiliser la couleur bleue sur un objet usuel dentelé (le timbre) qui va ainsi lui conférer le statut d’œuvre d’art. Ce n’est qu’en mai 1960 que la formule chimique de ce bleu outremer mis au point par l’artiste est déposée à l’Institut national de la propriété industrielle sous le nom d’IKB (International Klein Blue).

 Les « timbres bleus » serviront de vignettes d’affranchissement des cartons d’invitation à ses expositions dans les galeries Iris Clert et Colette Allendy en 1957, puis de nouveau chez Iris Clert en 1958 et 1959. Les organisateurs règlent les frais d’affranchissement directement en numéraire à l’administration des Postes pour la totalité des envois. Chaque carton d’invitation est alors affranchi symboliquement par un « timbre bleu » IKB. Le cachet à date en port payé de « Paris – tri distribution » y figure et, conformément à la réglementation, n’oblitère pas la vignette  « timbre bleu ».

On connaît actuellement une quarantaine de cartes postales ou enveloppes affranchies en 1957, 1958 et 1959 par un « timbre bleu » IKB d’Yves Klein. En avril 1958, Yves Klein s’adressera à lui-même une enveloppe affranchie avec son « timbre bleu ». Ce document se trouve dans la collection Archives Yves Klein. (PR)

Pour en savoir plus :

Site Internet : www.yveskleinarchives.org

 Légende :  Carton d’invitation pour l’exposition « Monochromes » d’Yves Klein affranchi par un « timbre bleu » IKB adressé à l’artiste peintre Camille Bryen, 1957. Collection Musée de La Poste / Paris / La Poste / © Adagp Paris

Hommage à Yves Klein, à compter du 2 avril, cabinet des trésors philatéliques, salle 11, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème. 

Publicités

0 Responses to “« Le timbre bleu » IKB d’Yves Klein au cabinet des trésors philatéliques”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 161 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 308 415 visites
Publicités

%d blogueurs aiment cette page :