Osons un langage fleuri !


La Saint-Valentin  2012 bénéficie de plusieurs émissions philatéliques innovantes et originales. Après la sortie mi-janvier du traditionnel timbre en forme de coeur – le Patch d’amour -, conçu cette année  par la créatrice de mode Adeline André, c’est un carnet Dites-le avec des fleurs qui sort ce vendredi.  Une Saint-Valentin bien accompagnée…

L’anthogrammatologie est un art – presque une science – que l’on peut pratiquer toute l’année. L’approche de la Saint-Valentin, le 14 février, s’y prête cependant tout particulièrement. Derrière ce vocable universitaire pour initié (anthos signifie fleur en grec ancien), s’abrite en effet une discipline subtile et délicate : le langage des fleurs. La Poste a décidé d’en répandre l’usage en émettant ce vendredi un carnet de 12 timbres autocollants illustré de fleurs différentes. Et à chacune d’elle son message. Le symbolisme des fleurs se retrouve ainsi dans leur couleur et dans leur variété. Plus une couleur est pâle, plus le sentiment se veut léger et discret. A contrario, les tons les plus sombres sont souvent emprunts de tristesse. Les couleurs vives, elles, décuplent la force de l’émotion…

L’arum, c’est l’ardeur ; la tulipe, pour déclarer son amour avec discrétion ; la rose, symbole de l’amour et de la passion, mais aussi de la trahison. Les roses s’offrent en nombre pair (sauf si le bouquet en contient moins de dix) : 12 pour remercier, 24 pour être galant et 36 pour déclarer sa flamme ; la violette, c’est la modestie, l’humilité, ou bien un amour secret ; la pensée, pour l’affection et le souvenir ; le muguet, c’est le bonheur, on l’offre le premier mai par tradition et plus un brin comporte de clochettes, plus les rêves ont de chance de se réaliser ; l’iris, pour la tendresse ; le dahlia, c’est l’admiration ; le coquelicot, la joie et l’apaisement ; la pivoine, c’est la générosité, la timidité, la sincérité ; la marguerite, c’est l’attirance. Qui ne s’est pas amusé à effeuiller la marguerite, je t’aime un peu, beaucoup, passionnément… ; l’oeillet, c’est l’audace et l’admiration, blanc, il évoque la passion, rouge les sentiments charnels… (AP/RP)

Carnet « Dites-le avec des fleurs », création de Séverin Millet, impression Offset ou Héliogravure, format 256 x 54 mm à plat, format de chaque timbre 24 x 38 mm, valeur faciale Lettre prioritaire 20 grammes France. Le carnet de 12 timbres, 7,20 €, en vente à compter du 13 février à l’espace timbres de l’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème.

Publicités

0 Responses to “Osons un langage fleuri !”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 143 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,797 visites

%d blogueurs aiment cette page :