Archive pour octobre 2011



Le Musée présent aux 15èmes « RUM » à Gadagne

Ce jeudi, 20 octobre, l’Adresse Musée de La Poste participe aux 15èmes Rencontres des Utilisateurs Mobydoc, principal fournisseur de logiciels de gestion des collections muséales en France. Organisées régulièrement depuis 2003, les réunions d’utilisateurs de ces différents logiciels ont eu lieu, cette année, à Lyon, au musée Gadagne. Les nombreuses échanges d’expériences ou d’astuces, de comparaison de différentes façons d’utiliser le même outil, d’envisager des améliorations ou des modifications des logiciels, de lancer les bases de développements futurs, constituent les mots d’ordre de toute une journée réunissant de nombreux musées de France. L’Adresse Musée de La Poste utilise cet outil depuis l’année 2000 ce qui lui permet une gestion des collections plus efficace, en réseau, et dans le respect de la loi fixant les normes et contenus des données d’un inventaire réglementaire. (MN)

© L’Adresse Musée de La Poste, Paris, DR.

Publicités

La « LISA », ses couleur et ses mots, tout lui va…

Une nouvelle vignette de Libre service d’affranchissement (LISA) « griffée » aux couleurs de l’Adresse Musée de La Poste vient de voir le jour. Illustrée d’un facteur rural à bicyclette, elle sera disponible au musée dès demain jeudi à partir de 10 heures. Ainsi qu’un timbre à date (TAD), qui reprend le même visuel.

Un facteur rural  à bicyclette en 1894 : c’est l’illustration de la nouvelle « LISA » de l’Adresse Musée de La Poste. Le choix de ce visuel est une des contributions du musée à la commémoration tout au long de l’année 2011 du 150ème anniversaire de l’invention du pédalier par le français Pierre Michaux. Cette innovation considérable aura très vite – et pour des décennies – des conséquences inestimables sur les déplacements individuels, qu’ils soient privés ou professionnels. Tout avait cependant commencé plus de 40 ans auparavant,  le 12 juin 1817. Ce jour-là, du côté de Mannheim, dans ce qui est alors le grand duché de Bade, Karl Friedrich Christian Ludwig, baron Drais von Schwetzinger, parcourt une quinzaine de kilomètres en un peu plus d’une heure sur un engin de sa fabrication. Cette « machine à courir », la Draisienne, est une sorte de vélo sans pédalier. C’est l’ancêtre de la bicyclette, que Pierre Michaux et son fils Ernest amélioreront considérablement en y adaptant justement des pédales. Quelques années plus tard, les facteurs utiliseront ce moyen de transport qui permettra de distribuer le courrier plus vite et avec moins d’efforts. Jusqu’à aujourd’hui…(RP)

Nouvelle « LISA » et Timbre à date disponibles à l’Adresse Musée de La Poste le 20 octobre à partir de 10 heures.

Le Portail du Timbre : la référence Web 2.0 de la philatélie française


Après plus d’un an de développement et de travail, le Portail du Timbre de Phil@poste a enfin ouvert ses portes ce mardi 18 octobre, lors de la Web Night #1, qui se déroula au Carré d’Encre, dans le 9e arrondissement de Paris.
Dans cet espace virtuel, regroupant toute l’actualité, de nombreux outils et divertissements autour de la philatélie, Phil@poste consacre une place importante à une base de données, le Dicotimbre, de tous les timbres-poste de France, minutieusement décrits et indexés à l’aide d’outils et de ressources documentaires de l’Adresse Musée de La Poste. C’est une première en France. De plus, lieu d’échange, de collaboration et de partage totalement gratuit et ouvert à tous, le Portail du Timbre a un autre point fort : un réseau social spécialement dédié au monde de la philatélie, sur lequel chaque association, chaque passionné, peut gérer son blog, son wiki, ses sondages, ses contenus, ses amis … La directrice de Phil@poste, Françoise Eslinger, possède aussi son propre blog qui lui permettra de partager de l’information et dialoguer avec les internautes. (MN)

Le Portail du Timbre est également présent sur les réseaux sociaux, sur Twitter (@portaildutimbre) et sur Facebook .

© Photo L’Adresse Musée de La Poste, Paris / © Le Portail du Timbre / Tous droits réservés

Le printemps du courrier…

Création et gravure : Yves Beaujard

Economique et moins « polluante »… La Lettre verte, émise début octobre par La Poste, additionne les avantages. Destinée aux particuliers comme aux entreprises, elle est distribuée en 48 heures et bénéficie d’un acheminement qui limite les émissions de dioxyde de carbone (jusqu’à moins 30%).

Le courrier affranchi de « Marianne verte » n’emprunte pas l’avion – à l’exception de celui à destination de la Corse et de l’outre-mer -, le moyen de transport le plus générateur de CO2. Cette nouvelle offre vise à garantir un niveau de fiabilité et de qualité de service élevé et s’inscrit dans l’optique de développement responsable menée depuis des années par La Poste. Les différentes « Marianne verte » destinées à l’affranchissement de la Lettre verte (0,57 € jusqu’à 20 g, 0,95 € jusqu’à 50 g, 1,40 € jusqu’à 100 g, 2,30 € pour 250 g) sont en vente à l’espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste.   

Parallèlement à la Lettre verte, l’entreprise a également lancé un autre service innovant, la Lettre en ligne. Pour 0,99 €, celui-ci permet à l’expéditeur d’envoyer un courrier via internet (jusqu’à 19 h), lequel sera ensuite imprimé, mis sous pli et distribué par La Poste dès le lendemain. Là encore, le déploiement de ce service va dans le sens du développement responsable prôné par La Poste : l’acheminement de la Lettre en ligne n’étant plus terrestre, mais électronique. (RP)

Un nouveau cabinet des trésors consacré à l’impression des timbres !

Le 4ème Cabinet des trésors philatéliques de l’année 2011 est dédié à l’impression des timbres-poste et plus précisément aux inscriptions qui figurent sur les marges des feuilles de timbres. En effet, ces informations sont utilisées par les philatélistes pour étudier la fabrication des figurines commémoratives et d’usage courant. Les collectionneurs spécialisés dans ce domaine se sont regroupés dans une association : la Société des Collectionneurs de coins Datés et Millésimes (SOCOCODAMI) dont les connaissances précieuses ont permis la réalisation de l’exposition à l’Adresse Musée de La Poste. Celle-ci sera présentée salle 11 du musée du 17 octobre au 31 décembre 2011. (MN)

C’est à partir de l’année 1891 que sur les feuilles de timbres-poste en France figure une indication de date d’impression. Celle-ci est tout d’abord appelée « Millésime » et désigne le dernier chiffre de l’année d’impression. 4 mars 1922 , est la date d’impression des premiers « Coins datés » sur feuilles de timbres. La date complète figure dès lors à droite, sur la marge inférieure des feuilles de timbres.

 Pierre Béquet, « Marianne », feuille de timbres poste (détail) datée du 19 décembre 1970. © L’Adresse Musée de La Poste, Paris, DR.

Salon du livre de la Plume Noire : « Femmes, qu’avez-vous fait de ce 21e siècle ? »

 Les femmes de l’Outre-mer et d’Afrique sont les invitées d’honneur de la 16ème édition du Salon du livre de la Plume Noire, qui se déroule les 14 et 15 octobre à l’Adresse Musée de La Poste. Deux journées littéraires consacrées aux évolutions socioculturelles et professionnelles des femmes, seize ans après la marche de Beijing de 1995.

 Le salon débute vendredi 14 octobre dès 11h30 par la projection de documentaires, des tables rondes… Puis à 17h30,  vernissage d’une exposition collective intitulée « Variations féminines », qui réunit des sculptures et peintures de femmes francophones : les sculptrices Violette B. (Martinique) et Naya Debs (Liban), la peintre Rhode Bath Makoumbou (Congo) et la plasticienne et photographe Dianes Cazelles (France). Le « Prix Senghor du Premier roman Francophone et Francophile » sera ensuite remis. Des animations littéraires (lectures, récital de poésie, tables rondes, dédicaces… ) émailleront cette journée.

La manifestation se poursuivra samedi 15 octobre avec un intermède musical dès 11h, une série de conférences, des animations… Ces journées s’inscrivent dans le cadre de 2011 année des outre-mers. (MM)

 16ème Salon du livre de la Plume Noire, vendredi 14 (de 11 h 30 à 22 h) et samedi 15 octobre (de 11 h à 18 h), l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15ème. Entrée libre en fonction des places disponibles.

Toute l’actualité du musée dans le nouveau « L’adresse-LeMag »

A la Une de L'Adresse-LeMag, Nicolas Vial phographié par Christina Filetto

Le numéro d’octobre de L’Adresse-LeMag, la publication grand public de l’Adresse Musée de La Poste, est sorti. Expos, collections, animations, boutiques, nouveautés, projets, le magazine visite toute l’actualité du musée.

Un portrait du peintre et dessinateur Nicolas Vial, toutes les infos sur l’accrochage que lui consacre actuellement le musée, un sujet sur l’expo Sorcières qui sera lancée fin novembre, un autre sur la présentation jusqu’en février de boîtes aux lettres « customisées » par des artistes de rue… : L’Adresse-LeMag fait le tour de toute l’actualité « expos » du musée. Les collections sont également au sommaire du magazine, avec en particulier un papier sur le cabinet des trésors philatéliques (et sur les « coins datés », qui font l’objet de la présentation du 4 ème trimestre). D’autres articles reviennent sur l’offre carterie du musée, les animations des semaines à venir, le nouveau site internet… Et un invité de marque, le journaliste et écrivain Eric Fottorino (et ancien directeur du Monde), qui dans un billet rend un bel hommage au travail de Nicolas Vial. Bonne lecture…

L’Adresse-LeMag est disponible au musée et consultable en ligne dans la rubrique « Découverte du musée » du site.


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 165 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 315 954 visites
Publicités