Archives de février 2011

L’Adresse Musée de La Poste s’exporte

Du 1er février au 31 août 2011, les gobelets de Vicarello prêtés par l’Adresse Musée de La Poste sont exposés au Musée archéologique de Bavay (Nord). Ils poursuivront leur route vers les Pays-Bas au Musée des Thermes de Heerlen, jusqu’en février 2012.

Ces gobelets, dont les originaux de l’époque romaine ont été exhumés à Vicarello (Italie), portent gravé le nom des relais du Cursus Publicus romain entre Cadix (Espagne) et Aquae Apollinares (au nord de Rome). L’exposition Il était une voie. Itinéraires antiques au Nord de l’Empire romain est le fruit d’un partenariat entre les deux musées.

Du 2 mars au 28 août 2011, la Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration, au Palais de la Porte Dorée à Paris, propose l’exposition Polonia-Polonais en France depuis 1830. L’Adresse Musée de La Poste prête 2 pièces philatéliques du timbre-poste Immigration polonaise de 1921-23 : la maquette et le bon à tirer.

Un projet est en cours avec le Musée Galliera qui prépare pour mars une exposition sur les robes de mariées (1810-2010), à Manama (Qatar). Le musée prête des calendriers de 1868, 1905, 1906 et 1946, illustrant ce thème (EBD).

Gobelet de Vicarello, copie © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste / DR.

Le 18 février 1911, Péquet s’envole avec du courrier…

… et réalise la première liaison aéropostale de l’Histoire. Pour cet anniversaire, La Poste émet ce 18 février 2011 – cent ans après – un timbre-poste de poste aérienne (ci-contre) commémorant cette liaison qui a fait date.

À l’origine mécanicien, Henri Péquet réalise son premier vol sur un avion en octobre 1909 au meeting allemand d’Hambourg. Le 30 juin 1910, il obtient son brevet de pilote, le n°88, décerné par l’Aéro-Club de France. Engagé dans plusieurs meetings, reconnu comme un aviateur sérieux, il rejoint comme pilote d’essai la Humbert Motors Company, société anglaise d’aviation.

C’est sur un avion Sommer appartenant à cette société qu’il effectue le premier vol de transport du courrier… en Inde. Alors que l’Exposition Universelle des transports et de l’industrie se tient à Allahabad en Inde, la Humbert Motors Company, qui est présente dans le cadre de l’exposition, se fait une publicité en transportant du courrier entre Allahabad et Naini Junction, séparées par le Gange et distantes de 10 kms. Quelques milliers de lettres et 400 cartes postales signées de la main du pilote décollent ainsi le 18 février 1911, le jour de la festival de Punta Kumbha qui rassemble plus d’un million d’Indous tous les 12 ans sur les rives du Gange. Ce fameux vol durera 27 mn, et sera la première liaison aéropostale de l’histoire (LA).

Le timbre-poste émis le 18 février 2011, représentant Henri Péquet (disparu en 1974) et évoquant un temple indien. Création Jame’s Prunier, gravure d’André Lavergne, procédé mixte taille douce/offset. Ce timbre est vendu à l’unité ou en mini-feuille de 10 timbres à l’Espace Timbres de l’Adresse Musée de La Poste © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste, DR.

Facteurs factices… une expo à l’Adresse Musée de La Poste

L’Adresse Musée de La Poste présente  Facteurs factices une exposition d’art populaire : des boites aux lettres imaginées par les habitants de Saint-Martin-d’Abbat (Loiret) ainsi que 30 créations vélocipédiques (dans le cadre du programme des célébrations du 150e anniversaire du vélocipède Michaux, inventeur du pédalier).

L’aventure du célèbre « village au boîtes aux lettres » est originale. En effet….

Il était une fois un village, le village de Saint-Martin-d’Abbat. Entre le Val de Loire et la forêt d’Orléans, ce petit village sans histoire compte à peine 1500 habitants. Alentour tout pousse : blé, orge, maïs, betteraves mais à l’intérieur du bourg, ses habitants cultivent des plantes peu ordinaires… : des boîtes aux lettres originales !
Tout commence en 1996 lorsque Michel Lafeuille, nouveau venu à Saint-Martin-d’Abbat a l’idée de donner au village une identité culturelle. Pourquoi ne pas demander aux Abbatiens de participer à un concours de boîtes aux lettres décorées ces objets si banals par la forme mais dont le rôle est si important dans la vie sociale ? Les habitants de Saint-Martin-d’Abbat se prennent alors au jeu et font preuve d’une surprenante créativité, si bien que d’année en année, le village a vu fleurir de nouvelles espèces. Plus de 200 boîtes aux lettres personnalisées donnent vie et couleurs aux rues du village laissant entrevoir les passions, les métiers ou la personnalité des « AbBALtiens » de tous les âges (intégrant dans cette désignation l’acronyme BAL initiales de « Boîte Aux Lettres »).
Le mouvement est lancé. En effet, les AbBALtiens ont aujourd’hui jeté leur dévolu sur les vélos jaunes des facteurs devenus hors d’usage. Voici les bicyclettes logotypées « La Poste » montés de leurs facteurs factices sortis tout droit de l’imagination des « artistes » de Saint-Martin-d’Abbat et faits des matériaux les plus divers : papier, cartons, caoutchouc, plastique, osier, tôle… des créations d’art populaire qui confinent à l’art brut. Saint-Martin-d’Abbat atteint la consécration postale en 2010 quand un collector de timbres est édité.

L’Adresse Musée de La Poste accueillera à partir du 11 avril 2011 les oeuvres des AbBALtiens dans les salles 13 à 15 des collections permanentes du Musée.

La carte postale ? un objet de correspondance !

Les collections de l’Adresse Musée de La Poste sont riches de 17.000 cartes postales illustrées. Parmi elles, 2.500 (1) représentent des vues anciennes de bureaux de poste français…

Entre 1900 et 1920, « Age d’or » de la carte postale en France, le territoire est quadrillé par une armée de photographes amateurs ou professionnels qui éditent des milliers de vues des bourgs, des villes et des faubourgs. Constituant une véritable galerie photographique et ethnographique tout à la fois, elle nous donne à voir un visage oublié de notre pays. Ces photographes montrent une France républicaine, simple et rurale, fière de sa mairie, de son école et de son bureau des Postes et Télégraphes. Agence postale ou riche hôtel des PTT, ces clichés noirs et blancs sont autant de témoignages d’une histoire de nos cités, mais aussi d’une évolution de l’architecture postale constitutive de notre aménagement des territoires (DF).

Vallon-en-Sully. Bureau de poste, carte postale, vers 1911 © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste, DR.

(1) Collection numérisée et consultable qui comprend les départements français, les ex-colonies et territoires français, certains pays étrangers.

Le Musée fait son cinéma le 10 février : The Plainsman de Cecil B. Demille

Des « Mariannes revisitées » par Louisa Lévy

Repérée lors de l’exposition « La Poste vue par l’Ecole Olivier de Serres » qui s’est déroulée à l’Adresse Musée de La Poste de mai à août 2010, l’œuvre de la jeune artiste Louisa Lévy enrichit désormais les collections du Musée.

Placée sous le signe du détournement et du ludique, les fleurs timbrées « Les Mariannes revisitées » présentent un délicieux panorama de timbres d’usage courant, découpés, colorés et brodés, revus et « pop artisés » par la jeune créatrice spécialisée dans le textile, alliant le goût pour la couleur et la recherche des matières… .

Une idée bien originale signée de la main d’une artiste prometteuse (CR) !

Le Musée fait son cinéma le 8 février : Wild Bill de Walter Hill

Projection dans l’auditorium de l’Adresse Musée de La Poste, à partir de 20h00, entrée libre dans la limite des places disponibles. Exposition Calamity Jane. Mémoires de l’Ouest ouverte dès 19h00.


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 141 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Plus de photos

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 273,148 visites