Archive pour octobre 2010



La plume noire à l’Adresse Musée de La Poste !

C’est le retour de Plume Noire à l’Adresse Musée de La Poste ! Car c’est devenue une belle habitude : l’association de la Plume Noire organise désormais chaque année la remise du prix Senghor dans l’auditorium du musée. Cette année, dans le cadre du 15e salon de la Plume Noire, ce prix consacrant le premier roman francophone sera décernée ce vendredi 15 octobre 2010, à partir de 18h45.

L’association de la Plume Noire a été créée en février 1995 et invite chaque année à découvrir les richesses de la littérature et des arts plastiques francophones. Fidèle à sa vocation de promotion des littératures francophones, l’association décerne le prix Senghor depuis 2006, prix du premier roman francophone (Québec, océan Indien, Afrique noire, Maghreb…) et francophile (Europe, Asie, Moyen-Orient…). La sélection finale compte cette année 12 ouvrages (LA).

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.
La Plume Noire est aussi sur Facebook.


Publicités

Couvercle de conserve + timbre = « Timbré de conserve » de…Nicole Bayle

À l’occasion de l’exposition Créations d’artistes dans la salle 12 de l’Adresse Musée de La Poste, l’artiste Nicole Bayle expose ses 130 « Timbrés de conserve ». Diplômée de l’École nationale des arts décoratifs, Nicole Bayle a enseigné les arts plastiques en Seine-Maritime. Après ses cours, elle continuait de créer, et notamment depuis plus de 20 ans des œuvres d’art postal. Retraitée depuis peu, elle s’adonne à son projet de tricot le plus long du monde (34,30 m) commencé il y a cinq ans  et exposé quelques jours par an sur les galets de la plage de Dieppe (Guiness des Records).

Les 130 « Timbrés de conserve » exposés, recto et verso, à l’Adresse Musée de La Poste sont des objets du quotidien, détournés de leur fonction utilitaire et réunis jour après jour pendant cinq ans par l’artiste. Ils deviennent des supports à l’imaginaire et se trouvent investis d’une vie nouvelle. Tout part du timbre, de son sujet, de son dessin, des ses couleurs, de ses lignes. Le pinceau ou les collages de Nicole Bayle s’affranchissent des dimensions habituelles de cette image, dépassent son cadre dentelé, et comme par effet de zoom arrière, le redimensionnent pour nous proposer une vision élargie. Le visiteur pourra également admirer « l’Arche de Noé » entièrement réalisée avec des timbres-poste anciens de 1900 à 1938 (PR).

Créations d’artistes, salle 12 du musée, jusqu’au 29 janvier 2011.
« Timbrés de conserve » : « Vacances – Conservation du littoral », « Meilleurs vœux – Meilleurs vœux à conserver » ; « 3e millénaire, meilleurs vœux – Conserve du site net », 2001 © Nicole Bayle

Jacqueline Caurat en interview au musée

Ce samedi 9 octobre 2010 après-midi, Jacqueline Caurat, accompagné de sa petite-fille Julia, a accepté un interview à l’Adresse Musée de La Poste. Pascal Rabier, conservateur des collections philatéliques et postales, a ainsi interrogé Jacqueline Caurat sur sa carrière télévisuelle au service de la philatélie depuis 1961, ses rencontres et ses souvenirs de l’émission. Speakerine en 1953, elle popularise la philatélie avec son mari Jacques Mancier en 1961 avec l’émission Télé-philatélie (1961-1983). Auteure d’un livre, Le monde merveilleux des timbres-postes, publié en 1967, elle fera partie des personnes encourageant l’éducation populaire au timbre et à l’histoire de la Poste.

Dans le cadre du 50e anniversaire de son émission en janvier 2011, Jacqueline a été interviewé et filmé pour le cabinet des trésors du musée. Son interview paraîtra dans la revue Relais de mars 2011. La Poste envisage l’émission d’un collector spécial pour l’événement (LA).

Jacqueline Caurat, entourée de sa petite-fille et de Pascal Rabier © photo L. Albaret, L’Adresse Musée de La Poste, Paris. DR.

Calamity Jane – Mémoires de l’Ouest

Calamity Jane, un nom qui résonne encore dans les mémoires comme l’une des figures emblématiques de l’Ouest Américain, souvent controversée, caricaturée et dont le parcours est difficile à retracer. À l’occasion de la parution de l’ouvrage Calamity Jane, Mémoires de l’Ouest de Gregory Monro, l’Adresse Musée de La Poste organise une exposition sur ce personnage de légende du 26 octobre 2010 au 12 mars 2011.

L’album, tout comme l’exposition, suivent l’existence de cette femme pas comme les autres, de son vrai nom Martha Canary, qui a traversé la ruée vers l’or, la construction du chemin de fer, les guerres contre les Indiens… Photos, objets, films, extraits de sa correspondance, notamment le manuscrit original des « Lettres à sa fille » attribué à la cow-girl de l’Ouest. Cette rétrospective fascinante se penche aussi sur ses non moins célèbres compagnons d’aventure qu’étaient Buffalo Bill et Wild Bill Hickok. Cette exposition dévoile les coulisses d’un Far West mythique et donne un aperçu précis de cette époque et de son atmosphère (MAT).

Un exposition de l’Adresse Musée de La Poste, du 26 octobre 2010 au 12 mars 2011.
Salles 13, 14 et 15.


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 164 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 314 494 visites
Publicités