Archive pour septembre 2010

Quand des casiers de tri deviennent des œuvres artistiques…

L’Adresse Musée de La Poste  a commandé à Extramuros deux œuvres (secrétaires) réalisées spécialement pour le musée à partir de casiers de tri postaux en métal mis au rebut : « Lettres de nature » de Rosanna del Prete et « Écritures » d’Isabelle Pujade, cofondatrices de l’association. Extramuros mène des recherches et des actions de sensibilisation pour une valorisation originale des objets et matières mises au rebut. Tous les procédés de fabrication et produits utilisés sont écologiques et tous les moyens de production sont au service d’un projet d’insertion.

La première œuvre « Lettres de nature », conçue par Rosanna del Prete, est une invitation à une cohabitation harmonieuse entre l’homme, la production industrielle et la nature. Le bois de récupération et les lettres typographiques anciennes se mélangent avec le casier de tri et les sacs postaux réformés. Rosanna del Prete, plasticienne, formée au design à l’école d’Ancône en Italie, réalise des tableaux et des objets à partir de matériaux de récupération.

La seconde œuvre « Ecritures », réalisée par Isabelle Pujade, utilise le casier de tri postal dans son état d’origine en mémoire de sa fonction et de son utilisation passée. La toile issue des sacs postaux anciens en lin a été choisie pour le symbole du courrier qui véhicule l’écrit. La calligraphie est faite avec des encres et pigments naturels. Isabelle Pujade formée aux Beaux-Arts a exercé comme décoratrice pour les décors de l’opéra de Paris, le cinéma et le théâtre.

Ces deux œuvres sont actuellement exposées dans la salle 12 du musée, pour l’exposition Créations d’artistes, jusqu’au 4 janvier 2011 (PR).

Lettres de Nature, Rosanna del Prete, Extramuros, 2010 (à gauche) Écritures, Isabelle Pujade, Extramuros, 2010 (à droite) © photo M. Fischer, L’Adresse Musée de La Poste, Paris.

Publicités

Des œuvres de l’Adresse Musée de La Poste exposées à Marseille

L’Adresse Musée de La Poste présente actuellement 250 œuvres de ses collections dans le cadre de l’exposition Les feuillets voyageurs, organisée à la maison de l’artisanat et des métiers d’art de Marseille, présentée du 10 septembre au 30 octobre 2010.

Les feuillets voyageurs rassemble des correspondances gravées, des carnets de voyage ainsi que du mail art et de l’art postal. Autant d’œuvres réalisées par plus de 450 artistes de tous horizons. L’Adresse Musée de La Poste a mis à disposition près de 250 pièces issues de son patrimoine, ce qui constitue un prêt particulièrement important (les collections du musée sont ainsi présentées une trentaine de fois par an à l’occasion d’expositions initiées par des institutions culturelles, des collectivités territoriales ou des associations).

Le musée expose notamment quelque 150 correspondances, dont des enveloppes écrites et dessinées (mail art) par Alexandre Calder, des maquettes de timbres ainsi qu’une quarantaine de tableaux (Antonio Saura…) et de sculptures. Ces œuvres côtoient des centaines d’enveloppes calligraphiées ou décorées et des correspondances gravées (LA).

L’Adresse Musée de La Poste fait sa promo à Cracovie !

L’Adresse Musée de La Poste fut, durant les journées européennes du Patrimoine un des principaux acteurs de la conférence « Le temps des musées – à la rencontre de l’histoire vivante » qui s’est déroulée à Cracovie (Pologne) du 16 au 18 septembre 2010.

Cette conférence internationale a réuni environ 400 représentants du marché du tourisme, de musées et de services culturels des grandes villes européennes ainsi que des journalistes. À côté de la promotion de la ville de Cracovie et de ses musées, d’autres capitales européennes ont pu également parler de leurs richesses culturelles.  L’Adresse Musée de La Poste pu ainsi présenter ses collections et les différentes façon de les promouvoir. Échanges d’expériences, de points de vue et de contacts ce fut une très belle opportunité pour le Musée qui, on peut l’espérer, portera ses fruits et permettra de le faire connaître d’avantage à l’étranger (MN).

Pour plus d’informations : http://www.museums.krakow.travel
Une publication sera éditée prochainement sur cette conférence internationale.

La présentation de l’Adresse Musée de La Poste par Monika Nowacka © DR.

L’agenda du Petit Prince est au musée…

Un nouveau trésor est exposé en salle 8 des collections permanentes de l’Adresse Musée de La Poste. Dans la vitrine du trésor de la poste aérienne (salle 8), les visiteurs peuvent admirer depuis le 9 septembre – et ce pendant deux mois – l’agenda d’Antoine de Saint-Exupéry de l’année 1943. Particularité de ce document exceptionnel et unique ? outre les notes de l’écrivain-aviateur, on y trouve au fil des pages les premières esquisses d’un petit bonhomme, connu sous le nom du Petit Prince. Nous sommes en 1943, l’édition de l’ouvrage Le Petit Prince paraîtra cette année-là à New York… et une série des premières illustrations est contenue dans ce petit carnet aux feuillets bleus, de 7,5 sur 10 cm. Propriété de la Succession Saint-Exupéry, il a été prêté à l’Adresse Musée de La Poste dans le cadre des relations entre les deux institutions.

L’agenda entre les mains des conservateurs du musée, avant son exposition en salle 8 © photo L. Albaret, L’Adresse Musée de La Poste, Paris.

Caf’ Conf’ Aragon au musée : 13-17 septembre 2010

Un Caf’ Conf’ « Aragon » se déroule du 13 au 17 septembre 2010 à 20h30 à l’auditorium de l’Adresse Musée de La Poste. Une plongée d’une heure dans l’univers poétique d’Aragon. Au menu de ce Caf’Conf’, des textes d’Aragon lus, chantés et joués. Trois artistes se partagent ainsi la scène : la comédienne et danseuse Magali Herbinger, la chanteuse Véronique Pestel et l’auteur et conférencier Bernard Vasseur. Des soirées agréables à ne pas manquer, sous aucun prétexte !

Renseignements et réservations : 01 45 15 07 02
Possibilité de visiter l’exposition Aragon et l’art moderne dès 19h30.

Véronique Pestel sur scène © DR.

Zed van Traumat chante Aragon

Zed van Traumat chante Aragon le vendredi 10 septembre 2010, à 20h30. Avec ses textes souvent empreints de dérision, à la fois tendres, cruels ou amers, il a la révolte narquoise. Zed van Traumat, c’est aussi une diction un peu heurtée, une voix qui rappelle celle du Gainsbourg des débuts, une relation forte avec le public, des musiques volontiers jazzy. Ses concerts attirent de plus en plus de spectateurs. Et il a aussi assuré la première partie d’artistes tels que Thomas Fersen, Higelin, Gilles Vigneault… Son album  » Belge Andalou « , sorti en mars dernier, est à découvrir très vite..
Pour le spectacle qu’il va donner le 10 septembre à 20h30 à l’Adresse Musée de La Poste, Zed van Traumat a choisi d’interpréter des textes d’Aragon (un récital lié à l’exposition Aragon et l’art moderne, qui se déroule au musée jusqu’au 19 septembre). Cette soirée est organisée en collaboration avec Voix du Sud-Centre des Écritures de la chanson/Fondation d’entreprise La Poste;

Voici un petit texte écrit par Zed Van Traumat :
« Ce n’est pas tous les jours qu’on vous demande de chanter des chansons jamais osées, sans doute parce que trop intouchables, trop monumentales. Elles font partie de vous, de l’histoire de la chanson, pour certaines de la grande Histoire – vous connaissez par cœur des couplets entiers, mais… Monumental Aragon : dans le tragique comme dans la joie, ses poèmes touchent à un absolu qui a de quoi effrayer. Joyaux taillés dans une langue dense, ardue, d’une précision d’horloge : aucune approximation possible. Monumentaux ses interprètes, monstres sacrés, figures tutélaires, indépassables. Comment s’approprier un tel répertoire ? Le placer, simplement, dans sa gorge, dans ses émotions d’homme du XXIe ? Défi passionnant autant que périlleux.
J’ai dit oui. Rendez-vous à l’Adresse, vendredi 10 septembre
.  »

Les visiteurs pourront découvrir l’exposition Aragon et l’art moderne dès 19h30.
Renseignements et réservation (entrée libre dans la limite des places disponibles) :
Tél : 01 42 79 24 24 – courriel : reservation.dnmp@laposte.fr

Zed van Traumat © Photo Guillaume R. DR.

Vous avez dit « cécogramme » ?

À la suite d’une question posée sur les cécogrammes lors de l’opération Ask a curator, des recherches ont été faites et complètent la réponse faite le 1er septembre. C’est la loi de finances du 13 juillet 1911 qui créé un tarif postal spécial pour les envois de texte en braille. Le 6 janvier 1959, les envois en braille sont dispensés d’affranchissement jusqu’à 5 kg dans le régime intérieur, 7,5 kg dans le régime international.

Les textes officiels de l’administration des PTT (BO et Instruction générale) utilisent les termes « Les imprimés en relief à l’usage des aveugles (cécogrammes) ». Avec le tarif postal du 13 janvier 1969 (BO décembre 1968, doc 355), la catégorie des imprimés disparaît pour devenir les « plis non urgents » (PNU) avec une tarification et un mode d’acheminement particulier. L’instruction générale sur le service des postes de 1973 (IG, fascicule III, art 167) utilise le terme « Cécogramme » et non plus « Imprimés pour aveugles ». En revanche, il faut attendre le bulletin officiel de 1978 (tarif postal du 15 mai 1978, BO mai 1978, doc 170) pour voir apparaître la mention « Cécogrammes destinés aux aveugles ».

Depuis le 1er janvier 1996, une étiquette spéciale représentant un pictogramme blanc sur fond noir (silhouette d’un homme vue de profil et marchand avec une canne blanche) est mise en service et devient obligatoire sur les envois Cécogrammes pour bénéficier de la dispense d’affranchissement. La base des termes postaux de l’Union postale universelle donne en 2004 la définition suivante : « Cécogramme : envoi de la poste aux lettres contenant des lettres cécographiques, des enregistrements sonores ou du papier spécial destinés uniquement à l’usage des aveugles, admis aux conditions prévues dans les actes ». Et le manuel de la poste aux lettres de l’Union postale universelle révisé en 2008 (art 7, Pro Art III, RL 110) précise « Les cécogrammes sont exonérés de toutes taxes postales, à l’exclusion des surtaxes aériennes ».

Un cécogramme avec son étiquette spéciale © collections de L’Adresse Musée de La Poste, Paris. DR


Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 142 autres abonnés

Nos/vos photos sur Flickr

Notre compte Twitter

Les archives

Des chiffres

  • 281,618 visites