Le musée de La Poste raconte 150 ans d’histoire des ambulants


ambulant2Les ambulants, c’était un peu « les seigneurs » de la poste. Ils travaillaient la nuit, en équipe, étaient indépendants, solidaires…  Une salle du musée de La Poste leur rend hommage.

Peu de postiers connaissent son nom, et pourtant François Donat Blumstein est à l’origine d’une des évolutions les plus marquantes de l’activité de leur entreprise. Evolution dont les bénéfices ont profité un siècle et demi durant à toute la population. Alors inspecteur des postes en Alsace, c’est lui qui avant le milieu du 19ème siècle prend en effet l’initiative de transporter du courrier en France via le chemin de fer. Un moyen désormais plus rapide et moins coûteux que la bonne vieille malle-poste. Une idée que l’Angleterre et la Belgique avaient de leur côté déjà commencé à expérimenter quelque temps auparavant. C’est ainsi qu’au mois d’août 1842, le premier transport de dépêches est organisé entre Strasbourg, Mulhouse et la ville suisse frontalière de Bâle. Le directeur des postes de l’époque se montrant un peu sceptique quant à l’opportunité de l’opération, il faudra attendre encore un an avant qu’un service régulier de dépêches ne se mette en place entre Paris et plusieurs villes de l’Eure.

Et c’est à compter de 1845 que les premiers bureaux « ambulants » sont installés. Pour la plupart au départ de la capitale. D’abord vers Rouen, puis ensuite Valenciennes, Tours… Là, il ne s’agit plus seulement d’acheminer le courrier, mais de profiter du temps de transport pour le trier. Après les courriers du roi, les facteurs, une nouvelle communauté de postiers était née, celle des ambulants. Une communauté dynamique - il fallait travailler vite -, solidaire, fière aussi… Elle allait être active jusque dans les années 1980, mais ne survivra pas à l’émergence des trains à grande vitesse (et des nouvelles machines de tri), arrivés à destination si vite qu’il n’était plus question d’y effectuer le tri.

C’est toute l’histoire de ces ambulants qui est racontée dans la salle 6 du musée de La Poste. On peut y découvrir leur quotidien à travers des photos et des images d’archives, les outils qu’ils utilisaient (pinces à plomber, serpettes… ), des documents (cartes professionnelles, feuilles de service… ). Un bel hommage à eux… et à François Donat Blumstein. (RP)

A noter (et à visiter) aussi : le musée des anciens ambulants de Toulouse. Comme son nom l’indique, ce musée a été créé il y a près de 20 ans par des postiers dont la plupart ont fait leur carrière dans les ambulants. Il est installé à Toulouse, à deux pas de la gare Toulouse-Raynal, dans plusieurs anciens wagons postaux. Pour en savoir plus :  http://www.ambulants.fr/ 

Les « ambulants », salle 6 des collections permanentes, L’Adresse Musée de La Poste, 34 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème. Tél. : 01 42 79 24 24.

About these ads

0 Responses to “Le musée de La Poste raconte 150 ans d’histoire des ambulants”



  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre courriel pour vous inscrire à ce blog et recevoir gratuitement les notifications des nouveaux articles par courriel.

Joignez-vous à 95 followers

Nos/vos photos sur Flickr

Vatican

Rome 1

Bruges 1

Plus de photos

Notre compte Twitter

Des chiffres

  • 181,251 visites

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 95 followers

%d bloggers like this: